17/02/2012

Les Galettes au beurre de la Grand-Mère du Petit Chaperon rouge; parce qu'en lisant ce conte on à tous rêvé d'y goûter.



Lorsque j'étais gamine j'étais déjà gourmande.
Lorsque j'étais gamine je lisais beaucoup de contes.

Je n'ai  guère changée, je suis toujours aussi gourmande, je lis toujours beaucoup, moins de contes, certes...bien qu'il n'y a pas si longtemps je me suis replongée dans les contes des Milles et Une nuits. L'édition intégrale, un pavé énorme que je n'ai pas terminé. Avec des contes dans les contes, des histoires dans les histoires etc...etc....

Lorsque je vais dans une bibliothèque, dans une librairie, c'est comme lorsque je rentre dans une pâtisserie. J'ai envie de tout emporter.
Et il m'arrive bien entendu, d'avoir les yeux plus grands que le cerveau. Je prends, je choisi, et parfois, je rends l'ouvrage,sans avoir eu le temps de le commencer; ça c'est à la bibliothèque, parce qu'en librairie, je ne peux malheureusement pas acheter tout ce qui me plait.

Certains livres de cuisine, de pâtisserie me font vraiment envie. Les ouvrages de  Felder, Hermé, Michalak.. Ducasse, Lenôtre .... je les verrais bien trôner dans ma bibliothèque.    
  
Mais  c'est bien aussi d'attendre les choses, on les apprécie encore plus lorsqu'on les possède.

Le livre d'où est tirée la recette de galette que je vous propose m'a tout de suite plu avant de le feuilleter. C'est la Cuisine des Fées.


Il y a quelques années de cela, j'en avais lu un extrait dans un magazine chez le dentiste, et ça a été le coup de foudre. De magnifiques illustrations, des extraits de contes, des photos superbes, et des recettes que l'on a toutes envie d'essayer. Je vous avoue que les pages de la revue sont comme par enchantement tombées dans mon sac à mains!

C'est l'un des livres  que j'ai le plus rêvé de posséder.


 Une amie que je remercie vraiment a réalisé ce rêve et me l'a offert à Noël.



Voici la première recette que j'ai réalisée, des galettes au beurre, celle que le Petit Chaperon rouge apporte à sa grand-mère.

D'autres suivront....le vin d'Hypocras, les doigts de fées, les pattes d'ours, me tentent  bien aussi......

Remplir son Chaudron :

100 g de farine de blé - 50 g de sucre semoule - 50 g de beurre tempéré* - 1 pincée de levure chimique - 15 g d'amandes émondées moulues - 25 g de lait entier (2 .5 cl) - 1 petit oeuf pour la dorure.


La Formule Magique  : 

Tamiser la farine sur le plan de travail.
Creuser un puits et repartir les amandes et la levure sur le rebord.
Déposer le beurre et le sucre dans le puits et travailler du bout des doigts jusqu'à obtenir une texture qui rappelle le sable.
Former un nouveau puits, verser le lait et ramener le mélange sablonneux vers le centre en pétrissant légèrement pour lier la pâte.
La rouler en boule et l'emballer dans un film alimentaire. La laisser reposer une heure au frigidaire.

La sortir 5 minutes avant de la travailler.

Préchauffer le four à 180°.

Fariner le plan de travail légèrement, étaler la pâte sur 3 mm d'épaisseur. Découper avec un emporte-pièce cannelé des galettes de 6 cm de diamètre. (plus simplement j'ai étalé la pâte entre deux feuilles de papiers sulfurisé).

Les déposer sur une feuille de papier sulfurisé et les espaçant de 4 cm afin d'obtenir une cuisson uniforme et que les galettes n'attachent pas entre elles.

Badigeonner au pinceau chaque biscuit d'oeuf battu.

Laisser s'imprégner la dorure et les badigeonner une seconde fois.

Cuire 10 minutes et les laisser refroidir sur une grille à la sortie du four.

Secrets de Sorcière : 
 * Après avoir essayé une première fois j'ai trouvé que les galettes manquaient de sel pour palier à ce manque, j'ai choisi la fois suivant d'utiliser du beurre salé. Les galettes sont parfaites à mon goût avec ce petit changement.

Les galettes peuvent être plus grandes, la cuisson sera alors un peu plus longue.




Franchement, le Loup, moi à sa place, au lieu de dévorer la Grand-Mère, ce sont les galettes que j'aurais croquées!!!!! Mais bon.....il a fait comme il a voulu, le Loup!

12 commentaires:

  1. Superbe cette recette que je note J'adore les galettes Merci pour ce bon partage Belle journée

    RépondreSupprimer
  2. humm... je crois que je vais bientôt m'y coller, et ça tombe bien j'ai du beurre salé dans le frigo, je vais tester demain !

    RépondreSupprimer
  3. @Jacqueline, de rien, les bonnes recettes sont là pour être partagées, autant virtuellement que dans la vraie vie; j'ai offert ces petites galettes, elles ont remporté le succès escompté;
    @Nicole, merci Nicole, belle journée à toi aussi;
    @Cécile, tu verras tu ne seras pas déçue, cette recette peut sans problème rivaliser avec les galettes que l'on a l'habitude d'acheter.

    RépondreSupprimer
  4. Aussitôt faites, aussitôt dévorées... le grand méchant n'a qu'à bien se tenir !
    Je les ai faites ce matin, elles sont moins "présentables" que les tiennes parce que je n'avais pas d'emporte-pièces de la bonne taille, j'ai donc pris un verre retourné. J'ai aussi moins bien étalée ma dorure (j'ai dû mal avec les finitions...).
    Malgré tout cela, elles sont délicieuses, j'ai mis du beurre au sel de Guérande et le contraste salé/sucré est saisissant et délicieux.

    RépondreSupprimer
  5. Merci d'être revenue me donner ton avis Cécile, tu vois, elles sont à tomber, depuis plusieurs jours je n'arrive pas à suivre, elles sont dévorées au fur et à mesure que je les fais.
    bonne fin de week-end.

    RépondreSupprimer
  6. Une... puis deux.. allez hop trois, et c'est fini n-i ni !! on y revient plus ! oui mais 25-x=4 !Je reprends, 25-3=21, alors pourquoi 4 ?? c'était sans mes fils ! je recommence 21-x=4 ! 18 galettes qui manquent à l'appel ! Forcément, c'est l'appel du goûter dominical, l'odeur du four-à-pyrolyse-qui-marche-pas-mais-qui-fait-des-trucs-de-la-mort-qui-tuent-sa-race ! Pourtant tout avait bien commencé, j'avais mis 25cl au lieu de 2,5cl de lait et tout était parti à la poubelle ! donc pas de galettes ! Mais j'ai recommencé, le chaudron magique me narguait... 100g de farine, 50g de sucre, 50g d'amandes, <2,5cl> de lait, et hop, on enfourne ! ça finit par coûter un doigt de fée ça ! La multiplication des galettes, connais pas, c'est un autre conte, pas de chance pour que mes galettes manquantes reviennent. Les rois mages étaient passés le mois dernier, ça m'avait coûté une bague leur histoire de fêve, alors, forcément, j'avais plus de galettes, la banque n'aurait pas suivi.
    Non, je suis obligée de me rabattre sur un autre dessert ce soir... Une pomme ?? beurk, mangez 5 fruits et légumes, tu parles ! Demandez à Blanche-Neige ce qu'elle en pense !!

    RépondreSupprimer
  7. plus sérieusement, ton idée de beurre salé me plaisait puisque je suis originaire de la presqu'île guérandaise, et... y a pas de doute, c'est très nettement au-dessus de tout...

    RépondreSupprimer
  8. génial ton commentaire Isabelle, j'adore!!!! que d'imagination!
    Blanche Neige était peut être sponsorisée par le syndicat des producteurs de pommes? après tout on ne sait pas!!!! lol
    je vais en re-faire encore! elles diminuent à vue d'œil comme j'attends du monde je voulais leur faire goûter, il se peut que je les cache, c'est la meilleure des solutions.
    merci de ta visite et à bientôt.

    RépondreSupprimer
  9. Moi aussi j'aurai mangé la galette

    RépondreSupprimer
  10. Merci Easy Kitchen pour le compliment, joli livre, jolie recette...du coup, je n'ai pas de mérite;)

    RépondreSupprimer

Enrichissez le Chaudron Magique.
N’hésitez pas à me transmettre vos recettes, suggestions, avis, critiques, questions. .. Cette partie du grimoire vous est réservée.

La cuisine est une passion, de la générosité et ce blog n’est absolument pas rémunéré.
Un petit clic sur +1 sur la petite icône Google ne vous engage à rien, elle permet au blog d'être un peu plus connu. C'est en quelque sorte une façon à vous de me remercier.

Contrairement à d'autres blogs, je valide même les commentaires anonymes. Mais un pseudo, un prénom, un surnom sont toujours plus agréables à lire et pour vous cela facilite la lecture des réponses à vos questions.

En ce qui concerne Monsieur Cuisine + je ne peux répondre à vos questions je n’n'ai pas ce robot et ne le connais pas.

Je m'efforce de répondre le plus rapidement possible à vos questions; soyez patients si la réponse à vos interrogations ne vient pas dans l'immédiat. Vacances, boulot, problèmes de connexion sont de bons alibis.