15/02/2012

Comment poster des commentaires dans le Chaudron Magique.



"ah c'est toi, le Chaudron Magique, bah je ne savais pas, c'est génial ce que tu fais, j'aimerais bien écrire des commentaires, mais tu sais, moi et l'informatique..."
 "moi et l'informatique", trois petits mots qui à eux seuls résument la relation entre l'ordinateur et les gens de ma génération (et les plus anciens)  qui ont assisté à la naissance d'Internet, à l'explosion de l'informatique et qui apprivoisent tout doucement l'animal.


Il me semble que ce n'est pourtant pas difficile de poster des commentaires ; il suffit de suivre les instructions. 

Mais quand on sait, hein, c'est toujours simple.


Alors ce billet est dédié à tous ceux qui n'osent pas, qui hésitent et tout particulièrement à Martine, une fidèle de ce blog qui m'a avoué "qu'elle allait s'y mettre".


Alors, on les poste ces commentaires?

- première étape :
 descendre à la fin de la recette publiée, après la rubrique "vous aimerez peut-être", vous pouvez lire  soit  :  * "0 commentaire", cela veut dire que personne n'a encore laisser de petit mot. En dessous, écrit en plus petit, "enregistrer  un commentaire".  Il vous suffit de cliquer sur ce lien. Il change de couleur d'ailleurs et passe du noir au parme clair.  Là, une fenêtre s'ouvre.

Dans cette fenêtre un carré blanc où vous verrez  le curseur de votre souris clignoter.
C'est la seconde étape.
Il vous suffit d'écrire votre petit mot.

Après l' avoir écrit vous descendez un peu plus bas afin de vous identifier. C'est la troisième étape
Il y a trois possibilités :  1°  vous possédez un compte Google, 2° vous n'en possédez pas et désirez laisser votre nom ou votre prénom ou votre pseudo , 3°vous préférez rester anonyme.

Avec le curseur de la souris, il vous suffit de choisir.

- Si vous avez un compte Google, il vous faut vous identifier. Inscrire votre adresse e-mail puis votre mot de passe. Ils ne me sont pas accessibles. Ensuite cliquez sur "publier commentaire"

 - Si vous laisser votre nom, il vous suffit de l'écrire dans la case qui s'ouvre.

 La case "url" ne concerne que les personne désirant me laisser  un lien vers leur  blog,leur site. D'ailleurs il est bien précisé que c'est facultatif.  Il vous suffit alors de faire un copié-collé de l'Url de votre page. (pour ceux qui ne le savent pas, l'url est l'adresse qui s'inscrit en haut de votre écran et qui commence toujours par "http://..."
 Pour ceux qui n'en n'ont pas, il n'est pas obligatoire de la compléter;

Ensuite, cliquez sur "publier commentaire".

 - Vous désirez rester anonyme? pas de problème, vous choisissez avec le curseur "anonyme" et ensuite tout simplement "publier commentaire" .

Pour se simplifier la vie, certains mettent leur nom après avoir écrit leur commentaire. Ils cochent ensuite anonyme. L'idée est bonne cela va plus vite.

*Autre cas de figure, si d'autres internautes ont déjà  posté un commentaire.
A la suite de la recette, après "vous aimerez peut être".
Vous pouvez lire par exemple "9 commentaires".
La vous faites défiler encore la page plus bas. Après les 9 commentaires déjà postés se trouve "enregistrer un commentaire". La couleur est grise est passe au parme clair lorsque vous pointez votre souris dessus.
Vous cliquez et comme je l'ai expliqué précédemment, la fenêtre s'ouvre, et l'on passe à l'étape 2 décrite plus haut.


Voilà, j'espère avoir été claire, comme pour les recettes, c'est parfois plus difficile à écrire et décrire qu'à faire.


Martine, j'espère vous lire bientôt, même si nos conversations téléphoniques me font plaisir;)


Parce qu'il y a un paradoxe quand même, ce sont ceux qui goûtent le plus "en vrai" les recettes qui laissent le moins de commentaires. Ce sont qui en parlent le  plus, qui finalement en mangent  le moins,comme les  célèbres frites Mac Cain. 


15 commentaires:

  1. D'accord à 100% c'est toujours un casse-tête d'être le plus précis possible dans une recette qu'on fait sans réfléchir... par habitude, la peur d'oublier quelquechose souvent...
    En ce qui me concerne, il y a une ENORME fossé entre mes visites et le nombre de commentaires : entre ceux qui s'abstiennent parce qu'ils n'ont rien à dire, ceux qui sont juste de visite... par hasard, et les lecteurs dirigés via les mots clés qui cherchent juste une recette, il n'y a bien que les bloggers qui se commentent entre eux : moi j'ai beaucoup de messages privé sur ma boîte pour des conseils!
    Il y a bien la méthode des encouragements à commenter : cadre bien joli bien poli en dessous du bandeau du blog, pour qu'il se voit dès l'ouverture de la page...

    RépondreSupprimer
  2. Trop bien ce billet plein d'humour !
    Il faudrait le laisser en en-tête de blog (lol)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. mais oui tu as raison Amélie, c'est en tête de blog sa place! mais il est un peu long.
    merci de ta visite et bisous un peu humides mais moins froids.

    RépondreSupprimer
  4. Oui je pourrais encourager les visiteurs à laisser un commentaire, mais si ils ne veulent pas hein....perso par exemple lorsque je pique une recette chez une collègue blogueuse j'y retourne tout le temps donner mon avis, franc et objectif, c'est une question de politesse, mais parce que le net garanti un minimum d'anonymat cela permet à certains d'oublier la politesse.
    merci de ta visite et bonne fin de journée à toi.

    RépondreSupprimer
  5. moi aussi on me le dit souvent "je ne sais pas " comme s'il fallait avoir bac + 10 pour poster un message ! ça m'enerve quand on me dit ça ! les gens ne se rendent pas comte qu'il ne sont pas chez "marmitton " que nous sommes des femmes qui veulent bien donner de leurs temps ... enfin il y aurait beucoup à dire ...
    bonne soiree

    RépondreSupprimer
  6. @ Miss Malakoff : il n'y a que ceux qui ont un blog qui peuvent comprendre combien les commentaires peuvent faire plaisir.
    Mais l'absence de ces petits mots ne nous empêchent pas de continuer à partager....la générosité est une qualité que l'on ne peut pas se forcer à avoir;) bonne journée à toi et merci pour ta visite...et pour ton petit mot bien sûr.

    RépondreSupprimer
  7. Peu de commentaires, mais beaucoup de visites et de mails privés, cela fait chaud au coeur. j'ai souvent été tenté de fermer les commentaires qui ne servent pas à grand chose tant que les recettes ne sont pas testées.
    Après coup, c'est certes une plus value pour le blog et un grand plaisir, mais beaucoup ne se donne pas la peine de venir dire ce qu'ils en pensent.
    Il n'y a que les bloggeuses qui ressentent un vide, et pourtant le partage est là, généreux, avec suivi s'il le faut...mais la vie est ainsi !

    Bisous enfin moins froids.

    RépondreSupprimer
  8. j'ai rien compris aux explications, mais non c'est une blague, puisque j'ai posté un ocmmentaire.

    RépondreSupprimer
  9. Merci Applemini pour tes conseils qui ont été crois moi les bienvenus.
    Maintenant que je pense avoir compris la technique, je vais plus souvent ajouter des commentaires sur tes recettes.
    J'ai réalisé le St-Epvre que nous allons déguster demain pour mon anniversaire. Après 3heures de dur labeur, ma cuisine dévastée (because le batteur de 40ans d'âge n'en pouvait plus).
    Mon mari qui me servait "d'arpette", transformé en dalmatien, pull noir moucheté de meringue italienne.
    Gros fou rire.

    A bientôt, Mutti (Martine)

    RépondreSupprimer
  10. Qu'on soit d'accords, c'est bel bien moi qui a écrit le commentaire de ma grand-mère.

    La méthode semble être assimilée pour publier un commentaire, mais elle n'a pas encore pris le risque de s'engager dans la rédaction.
    J'ai donc été réquisitionné et j'ai porté, le temps d'un commentaire, le masque de greffier ;)

    A bientôt Véro !

    RépondreSupprimer
  11. AHHHHHH ça me fait plaisir de te lire, vraiment, Martine;)
    bon j'espère que le gâteau sera à la hauteur du travail engendré, je me sens un peu responsable tout de même! je te dis à bientôt, "en vrai", pas dans mon Chaudron, mais dans ma cuisine.

    RépondreSupprimer
  12. de-mas-quée Mutti!!! vendue par son petit fils!!!!

    je suis en train de lire un livre rédigé par ce que l'on appelle en France, un "nègre", et bien au Japon il porte le nom beaucoup plus poétique de "ghost writer", tu pourrais peut être faire carrière?

    bon en attendant, tu feras le taxi la semaine prochaine hein???? bisous et à bientôt.

    RépondreSupprimer
  13. a partir du 18 fevrier 20 h plus de billets pour tes petits achats mon cher nolwenn je plaisante ma chere applemini tes galettes me donne l eau a la bouche bisous



    chere a

    RépondreSupprimer
  14. ah trop bien, j'adore Mutti! J'assiste virtuellement mais presque en direct, sur mon propre blog à un torpillage digne de ce nom.
    Où c'est marrant c'est que bien souvent les gens postant des commentaires ne viennent pas forcément voir la réponse, évidemment là...ça change tout, Martine a l'oeil!!!

    je suis morte de rire derrière mon clavier, tôt le matin et cela fait du bien, un bon début de journée.

    bon week-end et grosses bises.

    RépondreSupprimer
  15. @Amélie, je ne me suis jamais posé la question de ne pas ouvrir les commentaires, après tout même si il n'y a qu'une seule personne qui désire donner son avis, ce petit cadre blanc lui est reservé; pour les autres tant pis, comme tu le dis si bien, c'est la vie.

    @Anonyme, ah, c'est que j'ai bien expliqué la méthode à employer alors!!! merci de ta visite et bon week-end à toi.

    RépondreSupprimer

Enrichissez le Chaudron Magique.
N’hésitez pas à me transmettre vos recettes, suggestions, avis, critiques, questions. .. Cette partie du grimoire vous est réservée.

La cuisine est une passion, de la générosité et ce blog n’est absolument pas rémunéré.
Un petit clic sur +1 sur la petite icône Google ne vous engage à rien, elle permet au blog d'être un peu plus connu. C'est en quelque sorte une façon à vous de me remercier.

Contrairement à d'autres blogs, je valide même les commentaires anonymes. Mais un pseudo, un prénom, un surnom sont toujours plus agréables à lire et pour vous cela facilite la lecture des réponses à vos questions.

En ce qui concerne Monsieur Cuisine + je ne peux répondre à vos questions je n’n'ai pas ce robot et ne le connais pas.

Je m'efforce de répondre le plus rapidement possible à vos questions; soyez patients si la réponse à vos interrogations ne vient pas dans l'immédiat. Vacances, boulot, problèmes de connexion sont de bons alibis.