20/04/2010

Cinq fruits et légumes par jour dans mes assiettes.


Il y a des jours où je n'ai rien envie de faire. Et je deteste ces journées. Tout ce que je pense entreprendre me pèse avant d'avoir commencé.
Pas envie de cuisiner, pas envie de lire, encore moins de faire du ménage, et encore moins envie de m'ennuyer.
Et puis il y a des jours où mon hyperactivité m'épuise, où je n'ai pas assez des 16 heures durant lesquelles je ne dors pas; où la liste des choses que j'ai à faire s'allonge alors que la journée diminue.
C'est par une journée comme celle-ci que je me suis mise à vouloir peindre des assiettes. Des assiettes blanches d'une simplicité morose qui m'ont occupée, je m'en souviens bien durant l'été caniculaire de 2003.
C'est en triant mes photos que je suis retombée sur ce service, qui depuis a été remplacé par un autre, puis un autre, car je dois avouer que je casse beaucoup. C'est incroyable comme je peux être vive. D'autres me qualifieront de "bourrin" et je ne peux leur en vouloir. Je ne sais rien faire calmement et  posément.

Sauf la peinture, la preuve :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enrichissez le Chaudron Magique.
N’hésitez pas à me transmettre vos recettes, suggestions, avis, critiques, questions. .. Cette partie du grimoire vous est réservée.

La cuisine est une passion, de la générosité et ce blog n’est absolument pas rémunéré.
Un petit clic sur +1 sur la petite icône Google ne vous engage à rien, elle permet au blog d'être un peu plus connu. C'est en quelque sorte une façon à vous de me remercier.

Contrairement à d'autres blogs, je valide même les commentaires anonymes. Mais un pseudo, un prénom, un surnom sont toujours plus agréables à lire et pour vous cela facilite la lecture des réponses à vos questions.

En ce qui concerne Monsieur Cuisine + je ne peux répondre à vos questions je n’n'ai pas ce robot et ne le connais pas.

Je m'efforce de répondre le plus rapidement possible à vos questions; soyez patients si la réponse à vos interrogations ne vient pas dans l'immédiat. Vacances, boulot, problèmes de connexion sont de bons alibis.