25/10/2010

Couleurs automnales pour recette automnale, la compote pommes-prunes et sa stérilisation.

Je viens de récolter les dernières prunes de la saison après les tartes, les crumbles voici le temps de les marier à un fruit bien automnal : la pomme.

J'aime les compotes veloutées et sans morceaux. Pour cela il faut prendre le temps d'éplucher les prunes. C'est un travail fastidieux mais qui, comme je le dis souvent, "en vaut la peine".


Puisque cela donne un peu de travail, je prends le temps d'en faire une quantité importante que je stérilise ensuite.

Remplir son Chaudron :

prunes - pommes - sucre. (le tout au pifomètre); plus ou moins de sucre si on aime les desserts acidulés; plus ou moins de pommes ou de prunes, suivant la quantité que l'on récolte.


 La Formule Magique : 


Dans une marmite faire blanchir trois minutes les prunes entières et bien nettoyée, (pour cette opération, il faut que les fruits soient parfaitement sains); les égoutter, récupérer le jus et  laisser un peu refroidir.
Cette opération permet de les éplucher sans difficultés.
Préparer un saladier avec de l'eau et du jus de citron.
Pendant ce temps, éplucher les pommes et les découper en quartier.Les mettre au fur et à mesure dans l'eau citronnée pour éviter qu'elles s'oxydent.
Ôter ensuite la peau des prunes, les dénoyauter et les déposer dans un grand faitout. 
Égoutter les pommes, les ajouter aux prunes, mettre un peu de jus de cuisson des prunes pour ne pas que la compote soit trop sèche.Sucrer à votre convenance.
Laisser cuire à feu doux 25 minutes environ. La cuisson dépend de la maturité des fruits.
Lorsque la cuisson est terminée, mixer le tout, rectifier en sucre si besoin est.

Stérilisation :
Prendre des bocaux type "Le Parfait" à caoutchoucs, les ébouillanter et les laisser sécher sur un torchon propre.
Les remplir de compote jusqu'au niveau recommandé. Fermer hermétiquement.
Mettre dans un panier à cocotte minutes, les caler avec un torchon pour éviter les chocs.
Verser de l'eau (environ 1/3) il est inutile de couvrir les bocaux.
Compter dix minutes à partir du chuchotement de la soupape.
Dix minutes plus tard, arrêter le feu, déposer la cocotte encore fermée dans l'évier et laisser couler de l'eau froide dessus pour arrêter la cuisson.

Une fois les bocaux sortis de la cocotte, laisser refroidir et vérifier la stérilisation en essayant d'ouvrir chaque bocal.

 Il est possible aussi de stériliser les compotes dans de simples verrines récupérées si vous ne disposez pas de bocaux classiques.. Le procédé est le même. Les grandes verrines de cornichons par exemple conviennent parfaitement.

2 commentaires:

  1. Je suis dans les compotes aussi en ce moment, et la gelée de coings pas encore faite cause d'un énorme lumbago...pas étonnant avec les coups de chauds et de froids en 24 heures !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. super cette compote en plus tu as des reserve pour passer l'hiver

    RépondreSupprimer

Enrichissez le Chaudron Magique.
N’hésitez pas à me transmettre vos recettes, suggestions, avis, critiques, questions. .. Cette partie du grimoire vous est réservée.

La cuisine est une passion, de la générosité et ce blog n’est absolument pas rémunéré.
Un petit clic sur +1 sur la petite icône Google ne vous engage à rien, elle permet au blog d'être un peu plus connu. C'est en quelque sorte une façon à vous de me remercier.

Contrairement à d'autres blogs, je valide même les commentaires anonymes. Mais un pseudo, un prénom, un surnom sont toujours plus agréables à lire et pour vous cela facilite la lecture des réponses à vos questions.

En ce qui concerne Monsieur Cuisine + je ne peux répondre à vos questions je n’n'ai pas ce robot et ne le connais pas.

Je m'efforce de répondre le plus rapidement possible à vos questions; soyez patients si la réponse à vos interrogations ne vient pas dans l'immédiat. Vacances, boulot, problèmes de connexion sont de bons alibis.