13/02/2009

sushi, maki et compagnie (une soirée presque parfaite).


Comme promis voici les recettes de La Soirée presque Parfaite pour les 14 ans de ma Clarinou, Claripouette, Clara.

Le premier billet sera une dédicace, un remerciement pour Stéphane et Wanda qui ont eu la gentillesse de me, de nous, faire découvrir un extrait de la cuisine Japonaise : les sushis, les makis.
Donc merci à vous de nous avoir régalés, et merci aussi pour le reportage dont je ne suis absolument pas l’auteur.
Un petit cours avant de vous livrer les recettes et les photos :
Le sushi est une quenelle de riz vinaigré surmontée d'une goutte de wasabi (moutarde de raifort japonaise) et de poissons crus (mais aussi d'omelette).
Le maki est un rouleau composé d'une feuille d'algues, de riz vinaigré et de poisson cru (mais aussi de concombre).
Sachez cependant que de la qualité de ces préparations dépend , outre la fraîcheur du poisson, sa découpe fine, c'est aussi la qualité du riz.


 Remplir son Chaudron :
Riz japonais à makis / sushis : 100 g - Vinaigre japonais : 5 cl Thon - 1 boîte au naturel. Concombre. Wasabi . Sauce soja . Feuilles de nori (algues séchées) : 2 Maki su : tapis en bambou pour rouler les makis .


La Formule Magique :

Dans la casserole, laver 3 fois à grande eau le riz.
L'eau doit être claire à la fin de ces 3 passages. Bien égoutter le riz.
Placer le riz et l'eau dans 1 casserole couverte et porter à ébullition. Laisser mijoter à feu moyen durant environ 15 minutes et reposer encore 15 autres minutes, toujours à couvert. Le riz est cuit quand il n’y a plus d’eau dans la casserole (je mets un bon centimètre d’eau au dessus du riz, le riz doit être collant, il n’est jamais trop cuit !) Arroser le riz cuit du vinaigre, remuer et laisser tiédir.
Émietter le thon, faire des lamelles de concombre (l’idéal c’est qu’elles soient aussi longues que les feuilles d’algues) Poser une feuille d’algue sur le maki su, étaler avec une cuillère une couche de riz jusqu’à environ 3 cm du bord de la feuille (attention, ça colle !!) .
Disposer le thon et le concombre dans la largeur et hop, on roule suffisamment serré ! Découper des morceaux de 2 cm et disposer sur un plat.
A servir avec de la sauce de soja et du wasabi (moutarde japonaise) pour ceux qui n’ont pas peur de manger très relevé ! Variante : avocat/ crevette, saumon /salade, tarama /concombre.
La Parenthèse Enchantée : 

La première fois que j'ai rencontré Wanda, elle était déguisée en poisson, ça ne s'invente pas hein?
Non, je n'ai pas de photos, du moins pas encore......
La prochaine recette de la Soirée presque parfaite sera les cubes de polenta au parmesan.

4 commentaires:

  1. joyeux anniversaire clarinette heu claripouette ;-)

    RépondreSupprimer
  2. il faut faire quoi pour être invités? parce que déjà les gauffres au feu de bois m'on donn envie de venir, mais là je me retiens.

    RépondreSupprimer
  3. Bon anniversaire à Clara, même en retard et bien joli ce repas !Cela change et enchante aussi.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. C'était une excellente soirée !
    Et le repas c'était un vrai délice !
    Bisous !
    JuJu

    RépondreSupprimer

Enrichissez le Chaudron Magique.
N’hésitez pas à me transmettre vos recettes, suggestions, avis, critiques, questions. .. Cette partie du grimoire vous est réservée.

La cuisine est une passion, de la générosité et ce blog n’est absolument pas rémunéré.
Un petit clic sur +1 sur la petite icône Google ne vous engage à rien, elle permet au blog d'être un peu plus connu. C'est en quelque sorte une façon à vous de me remercier.

Contrairement à d'autres blogs, je valide même les commentaires anonymes. Mais un pseudo, un prénom, un surnom sont toujours plus agréables à lire et pour vous cela facilite la lecture des réponses à vos questions.

En ce qui concerne Monsieur Cuisine + je ne peux répondre à vos questions je n’n'ai pas ce robot et ne le connais pas.

Je m'efforce de répondre le plus rapidement possible à vos questions; soyez patients si la réponse à vos interrogations ne vient pas dans l'immédiat. Vacances, boulot, problèmes de connexion sont de bons alibis.