31/10/2007

Meringuettes citron-framboise.

Une petite recette facile, rapide de meringues. On peut s'amuser avec les arômes et la garniture.


Comme il me restait de la ganache au chocolat avec laquelle j'avais garni les macarons, je me suis laissée tentée par le trio citron, framboise et chocolat.


La meringue est l'une des gourmandises préférée de ma petite famille, on ne va donc pas les priver.



La Meringue

Remplir son Chaudron :

2 blancs - 60g de sucre poudre - 60g de sucre glace - colorant rose - arôme framboise - arôme citron.


La Formule Magique :


Préchauffer le four 100°.
Monter les blancs en neige en ajoutant petit à petit le sucre en poudre.
Lorsqu'ils sont bien montés, mélanger le sucre glace à la spatule délicatement. Répartir la pâte dans deux saladiers et colorer une partie en rose, ajouter le colorant rose et l'arôme framboise.


Dans la seconde partie, ajouter quelques gouttes d'arôme citron


Sur une feuille de papier sulfurisé déposer de petits tas à la poche à douille, ou même à la cuillère (j'ai utilisé la cuillère).
Enfourner et laisser  dessécher une quarantaine de minutes. Tout dépend de votre four et de la taille des meringues.
Laisser refroidir et garnir de la ganache de votre choix.

Secrets de sorcière

Pour les plus attentifs, vous remarquez la coloration "passée" des meringues, le four à 120° était trop chaud; il vaut mieux les laisser dans un four plus longtemps à une température plus basse. 120° c'est déjà trop.




27/10/2007

Macarons au chocolat


 


La mode est aux macarons, mais j'aime pas trop les macarons.

Enfin, si je les aime mais lorsqu'ils sont bruns, craquelés, comme quand j'étais petite. Élevée aux macarons de Nancy, les macarons "tendances" qui flashent par leurs couleurs et rivalisent de saveurs originales ne m'attirent pas vraiment.
Cependant comme j'aime faire de la pâtisserie, et surtout essayer des recettes que je n'ai jamais testées, je me suis tout de même décidée à tenter les macarons.

Sacrifiée sur le bûcher de la mode, j'ai testé les macarons au chocolat.

C'est vrai que j'ai aimé, pas autant que d'autres gourmandises mais je dois avouer que je recommencerai.

Aller, je me rends et vous livre une des nombreuses recettes de macarons au chocolat que l'on trouve sur le net.

En revanche, je ne sais plus d'où elle vient, son auteur peut me contacter si la reconnaissance de paternité le démange.

Remplir son Chaudron :

110g de poudre d'amandes - 225g de sucre glace - 25g de cacao non sucré en poudre - 120g de blancs d'oeufs - 50g de sucre semoule - 20g de colorant rouge -

La Formule Magique :


Préchauffer le four thermostat 150°.
Mixer le cacao, le sucre glace et la poudre d'amande rapidement pour éviter au mélange de s'échauffer.
Repartir le mélange sur une plaque de four garnie de papier sulfurisé et le recouvrir d'une feuille de papier sulfurisé. Enfourner pour 5 minutes afin de torréfier le tout, faire attention que ce ne soit pas trop grillé.

A la sortie du four, tamiser le mélange.
Battre les blancs d'oeufs en neige, lorsqu'ils deviennent mousseux, les serrer° avec le sucre en poudre.

Lorsque les blancs sont montés incorporer le colorant alimentaire puis le mélange tamisé.

L'opération se fait à l'aide d'une maryse°, très doucement pour éviter de casser la masse.

Plus l'on mélange, l'appareil devient liquide et sera difficile à dresser à la poche à douille.

A l'aide de la poche à douille déposer de petits tas réguliers et espacés sur une feuille de papier sulfurisé.


Laisser croûter à température ambiante. Les macarons auront assez attendus si lorsque l'on touche avec les doigts la pâte n'est pas collante.

Déposer sur deux plaques allant au four.

Enfourner pour 7 minutes, puis retourner la plaque afin que les macarons cuisent uniformément, puis à nouveau pour 7 minutes.

A la sortie du four, glisser un torchon humide sous le papier sulfurisé pour aider le décollement. Attendre un peu et les décoller.
Laisser refroidir et garnir d'une ganache ou dégustez nature.



Langue de Vipère :
Je ne vais pas vous mentir, j'ai eu quelques petits problèmes au moment de les décoller. J'en ai loupé une paire, je pense tout simplement qu'ils manquaient un peu de cuisson. Je les ai garnis d'une ganache au chocolat, ni vu, ni connu!!!
Mais il est vrai que pour les premiers, je ne suis pas mécontente du résultat.

Secrets de Sorcière : 

Le colorant rouge permet de rehausser la couleur des macarons au chocolat. Il n'est pas indispensable mais il permet d'obtenir un brun parfait.

Glossaire de la sorcellerie :

serrer : ajouter du sucre aux blancs en neige pour les rendre plus fermes.

maryse : spatule plate pour racler. Elle est souvent en plastique ou en silicone.

 

20/10/2007

Nuggets de poulet "maison"


Que faire avec un reste de poulet cuit? une salade, le manger froid ou....des nuggets.
Cela demande un peu de préparation, mais cela vaut la peine de se donner du mal. 

Remplir son Chaudron

restes de poulet - deux oeufs - sel - poivre - aromates et épices - une assiette de farine - 2 oeufs supplémentaires - chapelure. 

La Formule Magique :
Après avoir haché la viande, ajouter les deux  premiers oeufs pour lier la préparation.
 Des épices selon les goûts de chacun (oignons, persil, paprika, cumin, etc...).
Former les nuggets.
Battre deux oeufs dans une assiette creuse.
Dans une autre assiette mettre de la farine.
Dans une troisième, de la chapelure.
Tremper chaque morceau dans la farine, puis l'oeuf et pour finir, la chapelure.
Faire cuire dans de l'huile, à la poêle et poser chaque nuggets sur un papier absorbant.
Déguster accompagnés d'une salade verte, de haricots verts ou de riz. Succès garanti si on les marie avec des frites, et du ketchup, bien entendu.


Secrets de Sorcière : 

Pour obtenir des nuggets encore plus croustillants, les tremper dans la farine, puis l'oeuf , la chapelure, puis à nouveau dans l'oeuf et la chapelure. C'est une panure double.
Cette recette peut d'adapter à des morceaux de chèvre ou de camembert un peu secs.
Pour la chapelure, je la prépare moi même en faisant durcir du pain au four que je mixe ensuite. Je choisis du pain aux céréales, la chapelure est encore meilleure.

19/10/2007

Mousse et coulis au chocolat.






La mousse au chocolat est un dessert classique qui n'a plus rien à prouver.

On peut la préparer la veille pour le lendemain, elle est plus savoureuse. Elle plait aux petits comme aux grands.

Pour varier un peu de la recette que je réalise habituellement, j'ai eu l'idée d'imiter celles que l'on trouve en grande surface en y ajoutant un coulis de chocolat.

Je ne voulais pas un coulis tout prêt qui n'a de chocolat que la couleur, alors j'ai cherché et j'ai trouvé cette recette qui est très facile à réaliser.
Remplir Son Chaudron :

200g de chocolat - 50g de beurre - 4 oeufs - 1 blanc d'oeuf - 1 trait de jus de citron.

La Formule Magique :
Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie.
Lorsque le chocolat est fondu, le retirer du bain-marie.
Lui ajouter ensuite les jaunes à l'aide d'un fouet en remuant vivement pour éviter la coagulation.
Battre les blancs en neige avec le trait de citron.
Incorporer délicatement les blancs montés au chocolat.

Débarrasser° dans de petits verres individuels.

Le coulis.

Râper 50g de chocolat noir.
Réaliser un caramel avec 50g de sucre et 6cl d'eau.

Lorsque le caramel atteint la couleur désirée, décuire avec un peu d'eau (attention aux projections).

Ajouter le chocolat au caramel encore chaud pour le faire fondre.
Remettre à feu doux deux minutes.
Passer au mixer si besoin est,  car le coulis doit être homogène.

Dans des ramequins individuels déposer la mousse au chocolat.Verser un trait de coulis. (en conserver éventuellement pour la déco)
Finir pour les plus gourmands avec une couche de crème chantilly et un trait de coulis au chocolat pour le décors.le décors.l




Glossaire de la sorcellerie :

débarrasser : mettre une préparation dans un autre contenant, moule, ramequins etc...


15/10/2007

Tarte au citron meringuée.



Vous ai je déjà parlé de ma soeur?


Rassurez vous, je ne vais pas vous raconter ma vie. Juste quelques mots pour vous apportez sur le plat de service la recette de la tarte au citron meringuée.


"Titine" "Tine" "Martine", c'est ma soeur aînée de .............13 ans.



Comme elle aime souvent le répéter, je suis un accident. Je préfère dire "surprise", mais pour elle j'ai vraiment dû être un accident qui l'a obligé à s'occuper de moi, à m'avoir dans ses pattes une bonne partie de sa jeunesse.
Lorsque j'étais plus petite, "Titine" comme je l'appelais, Martine devait être trop dur à prononcer, était mon modèle.
J'aurais voulu avoir son âge, m'habiller comme elle, faire son métier...


Cependant en grandissant, il y a peut être une seule chose que je n'aimerais pas faire comme elle : les tartes.


Parce que ma soeur, sans rigoler, bah, c'est pas la Reine des Tartes!!! Elle en a loupé une paire, tatin, citron, pommes....


Pourtant, c'est juré, elle cuisine vachement bien. Les coquilles st Jacques, le gibiers, les crèmes brûlées..vous pouvez y aller les yeux fermés. Mais les tartes! Papa serait encore avec nous, il serait entièrement d'accord avec moi.


Il n'y a pas si longtemps, nous avons encore servi de cobaye pour sa tarte au citron. Elle n'était pas mauvaise, juste pas comme les autres.


Alors, juste ce billet pour lui dire merci pour sa gentillesse, que je l'aime comme elle est; pour lui dire qu'elle ne change rien....à part sa façon de préparer les tartes!!!


Sans rancune, hein, Grande Soeur, voici rien que pour toi la recette de la tarte au citron meringuée.




Le Lemon Curd :

Remplir Son Chaudron :

3 oeufs - 3 petits citrons ou 2 gros - 50g de beurre - 250g de sucre en poudre.

Laver et récupérer le zeste des citrons. Presser le jus.

La Formule Magique :



Faire fondre à feu doux dans une casserole le beurre, le sucre, le jus de citron et les zestes.
Lorsque le mélange est fondu, ajouter les oeufs battus. Porter doucement à ébullition sans cesser de remuer.Aux premiers bouillons retirer du feu, passer au tamis si nécessaire.(si les blancs d'oeuf ont coagulé).



Le fond de tarte.


Selon les goûts, faire cuire un fond de tarte à blanc°. La pâte sablée se marie très bien avec le lemon curd.

La meringue Italienne.*

Remplir Son Chaudron :


200g de sucre semoule - 3 blancs d'oeufs - 80g d'eau.


La Formule Magique :


Faire un sirop avec l'eau et le sucre et le monter à 110°.


Pendant ce temps, commencer à battre les blancs en neige; verser ensuite le sirop sur les blancs en continuant de fouetter.
La meringue est prise lorsqu'elle forme un bec.


Déposer la crème au citron sur le fond de tarte.

Recouvrir de meringue italienne à l'aide d'une poche à douille.






Enfourner sous le grill, surveiller attentivement, la meringue se colore vite.


On peut décorer avec des rondelles de citrons ou du citrons confit.


Secrets de Sorcière : 


Le Lemond curd se conserve au froid, plusieurs jours, hermétiquement fermé.


* la meringue italienne est une meringue qui se tient mieux certes, mais vous pouvez très bien réaliser une tarte au citron avec une simple meringue française.


Je vous recommande ce lien, la recette de Bertrand Simon où vous retrouverez la meringue française.

Glossaire de la sorcellerie

° à blanc : faire cuire une tarte sans rien dessus afin de la garnir après cuisson.
Pour cela étendre la pâte, la mettre dans le moule, piquer la pâte à la fourchette et la couvrir de haricots secs par exemple, de noyaux d'abricots afin que la pâte ne se déforme pas à la cuisson.
 

12/10/2007

Gélée de coings à la Machine à Pain.

La parenthèse Enchantée:


Le coing est un fruit qui a la particularité de ne pas se manger "au naturel".

Son nom vient de Cydon, ville Grecque réputée pour une variété de coings très connue des Grecques.

Dans l'Antiquité les Romains offraient des coings aux jeunes mariés, symboles d'amour et de bonheur.


Au Moyen Âge, les coings s'utilisaient en médecine pour soigner ne nombreuses maladies intestinales. En décoction, il guérissait brûlures, engelures et gerçures de lèvres.

Il est même soupçonné d'être la fameuse pomme d'or du jardin des Hespérides.

Aujourd'hui, je n'ai rien inventé mais je vous fais découvrir la gelée de coing. Pour apporter un peu de modernisme à la recette qui finalement a traversée les siècles, je la prépare à la Map.


Bah, oui, hein, faut vivre avec son temps. Ce qui n'empêche qu'en général j'adore l'odeur des confitures qui se répand dans la maison lorsque je les prépare dans ma cocotte, mais bon...j'aurai essayé.


Mais cuite à une température plus basse, cette gelée se conserve moins bien. Il ne faut pas espérer les garder plusieurs années comme les autres confitures. Pratique lorsqu'on n'a pas le temps de s'occuper des fruits, cette méthode peut dépanner.


Remplir son Chaudron :

 1 kg de coings épluchés et coupés en cubes - sucre à confiture suivant le poids de jus obtenu après cuisson des fruits.

La Formule Magique :

Laver et éplucher les fruits.
Ôter les coeurs et les pépins, les mettre dans une étamine (morceau de gaze) et découper les coings en petits cubes.

Les mettre dans un grand faitout, les couvrir d'eau, fermer en nouant fortement l'étamine et les faire cuire à couvert°.

Lorsque les cubes sont bien moelleux, filtrer le jus, le peser.

Mettre dans la cuve de la Map le jus.
Puis le même poids de sucre en confiture que le poids de jus obtenu après pesée.
Pour 800 g de jus, mettre donc par exemple 800 g de sucre à confiture.

Démarrer le programme "confiture" et lorsqu'il est terminé, recommencer à nouveau le même programme.

Mettre en pots dés la fin du programme et fermer aussitôt.

Avec la pulpe restante on peut faire des pâtes de fruits. 

Bave de Crapaud

Un petit bemol cependant, je ne suis pas convaincue de la durée de conservation des confitures lorsqu'elles sont faites à la Map. Il me semble que la température de cuisson est basse.
Il faut donc les faire en petites quantités et les consommer rapidement.
De plus, une fois les pots ouverts, les garder au réfrigérateur.

Rien ne vaut une gelée ou confiture faite de façon classique.
J'ai testé cette façon de faire à la MAP, mais je prèfère la bonne vieille méthode.

L'avantage est que l'on ne surveille pas, que la gelée ne risque pas d'être trop prise.

Peut être que  pour celles qui n'ont pas vraiment le temps elle  peut être pratique.

09/10/2007

Confiture de potimarron aux huiles essentielles de bergamote




Remplir son Chaudron :

Même poids de sucre que de potimarron - quelques gouttes d'huiles essentielles de bergamote.

La Formule Magique :

Découper le potimarron en petits cubes et verser le sucre dessus, bien mélanger.

Mettre le tout dans la cuve de la machine à pain et choisir le programme "confiture".

Lorsque c'est terminé, recommencer l'opération à nouveau et compter 20 minutes après la phase de préchauffage.

Débarrasser dans un grand saladier et passer au mixer, ajouter quelques gouttes d'huiles essentielles de bergamote bien mélanger et débarrasser dans les verrines, fermer et retourner les pots.

Lorsque les verrines sont refroidies, les ranger à l'endroit.










05/10/2007

Mini donut's.



J'ai eu la chance de gagner un appareil à donut's.
A la réception, qu'elle ne fut pas ma surprise en découvrant la taille non pas de l'appareil, mais des empreintes pour faire ces beignets : petites, vraiment petites. Je pense que l'inventeur ne doit pas avoir d'ados constamment affamés et gourmands.

Pour satisfaire mes deux ogres, j'ai multiplié par trois les quantités de pâte après le premier essais..








Ceci dit, les beignets sont excellents, pas gras, pas lourds, certes ils sont petits, mais après tout, tout aussi agréables à dévorer.


Remplir Son Chaudron :


75g de farine - 50g de sucre- une pincée de sel - 2 cuillères à café de levure chimique - 75ml de lait - 1 oeuf - 2 cuillères à soupe d'huile -

La Formule Magique :

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, le levure et le sel. Ajouter le lait, l'oeuf et l'huile.

Mélanger jusqu'à obtention d'une pâte fluide.


Déposer une cuillère de pâte dans les empreintes à beignets préalablement huilées, laisser cuire.



Saupoudrer de sucre glace une fois les beignets refroidis.

Secrets de Sorcière :

Les plus gourmands les dégusteront accompagnés de confiture, nutella.
On peut bien entendu les décorer de glaçage au chocolat.