25/08/2013

Confiture d'abricots au romarin ou l'excuse pour prodiguer quelques conseils.




C'est encore un peu l'été!
Même si......j'ai repris un nouveau boulot....même si le temps de ce week-end ressemble à s'y méprendre à l'automne...même si les supermarchés nous inondent de matériel scolaire.....même si.....la rentrée approche à pas de géant....même si...j'ai envie d'y croire encore un peu!

L'abricot, la pêche, le melon sont des fruits qui évoquent le soleil, la chaleur, les vacances, bref....la belle, la très belle saison.

Mettre en pot un peu de soleil ce n'est pas difficile, il suffit de faire des confitures.

Pour la confiture de melon, c'est ici.

En ce qui concerne les pêches et les abricots, la recette est la même. J'y viens doucement.

Il y a différentes façons de procéder. Celle que j'aime beaucoup car elle préserve bien les fruits, c'est la recette à base de sirop. Elle permet aussi d'ajouter quelques aromates qui apprécieront ce bain de sucre.

Et si vous n'avez pas le temps de vous lancer dans les confitures n'oubliez pas que vous pouvez  les congeler et remettre à plus tard, à bien plus tard la fabrication de ces petits pot plein de soleil.

Remplir son Chaudron

800 g sucre -  400 g d'eau -  1 kg 100 d'abricots entiers (soit 1kg dénoyauté)  - quelques brins de romarin.

La Formule Magique :

Laver,  essuyer et dénoyauter les fruits, les couper en morceaux plus ou moins gros selon la préférence de chacun.

Dans une bassine à confiture mettre l'eau et le sucre, et le romarin. Cuire à 114° (au petit boulé).

A ce moment plonger les abricots dans le sirop. Attendre la reprise de l'ébullition et poursuivre la cuisson à feu vif pendant une dizaine de minutes.

Remuer de temps en temps pour vérifier que les fruits n'attachent pas au fond de la bassine.

Vérifier la cuisson.*

Mettre en pots, fermer de suite et retourner les pots.**

Secrets de Sorcière :

Voici un lien qui vous permettra de vous repérer dans la cuisson du sucre si vous n'avez pas de thermomètre.

*Des confitures réussies, c'est une cuisson bien menée. Pas assez cuites, elles ne se conserveront pas. Moisirons, fermenteront.
Voici deux méthodes connues pour vérifier si votre production peut être mise en pot :
La première consiste à mettre une coupelle dans le congélateur pendant la cuisson afin qu'elle soit bien froide. Lorsque vous pensez que votre confiture est cuite, vous sortez la coupelle du congélateur et déposez un peu de confiture dessus; immédiatement elle doit si figer. Au cas où elle ne fige pas, prolongez la cuisson et recommencer l'opération.

La seconde méthode est de préparer un verre d'eau glacé. Plonger un peu de confiture dedans, une boule doit se former. Si elle ne se forme pas, prolonger la cuisson et recommencer le test.

** En retournant les pots jusqu'à complet refroidissement on empêche la condensation de se former entre la confiture et le couvercle, ainsi on évite à des moisissures de se former.

Si vous ne désirez pas de brins de romarin dans la confiture, les retirer avant d'y plonger les fruits.

Le romarin peut être remplacé par le basilic si l'on préfère cet aromate.

Quelque soit l'aromate choisi, il est important d'en mettre peu; il ne doit pas masquer le goût des fruits. Sa présence doit être subtile.

On peut aussi marier les fruits, l'abricot et la nectarine, la pêche jaune ou blanche est un mariage heureux.

Vous aurez surement remarqué qu'à aucun moment je n'ai écumé; je l'ai fait, au début que je faisais des confitures, j'ai arrêté, ne voyant pas la différence.


 La quantité de sucre parait souvent trop importante, mais il ne faut pas oublier que c'est une méthode au départ pour conserver les fruits.
 En effet sachez que pour bien se conserver toute confiture doit avoir une concentration de sucre égale à 65%. Si la confiture n'est pas assez cuite, (le sucre moins concentré), la concentration est donc inférieure à ce nombre, la confiture risque donc de moisir ou de fermenter.

La quantité de sucre et le temps de cuisson sont donc deux facteurs importants.

Si vous désirez des confitures beaucoup moins sucrées, il faudra prolonger la cuisson mais également stériliser les pots remplis; sauf si bien entendu vous pensez les conserver rapidement.


Pour les stériliser : Mettre les pots bien fermés dans un stérilisateur ou un grand faitout.
Les couvrir d'eau.
Laisser frémir (100°) pendant 10 minutes pour les petits  pots, 20 minutes pour les plus gros.


Les laisser refroidir dans le stérilisateur avant de les retirer.


Recette et conseils tiré du livre de Alain Furel, La Magie des Confitures.

Encore une fois, merci à Nadine pour sa photo.


Adresses Diaboliques :

Un ustensile très pratique pour les confitures : la spatule - thermomètre.

Elle permet à la fois de mélanger et de vérifier les températures.

Vous la trouverez ici, chez Birambeau.

Facile à nettoyer, robuste, elle saura se rendre indispensable pour la confection de chocolats, de caramels, ou comme ici de confitures.




6 commentaires:

  1. GRrrrr , tu as bien raison , c'est l'automne ? pas possible ? ou est passé l'été ?
    Mais pour les abricots , tu as fait ta confiture maintenant ? car ici ( les cevennes ) ben il y a deja 1 mois 1/2 qu'il n'y en a plus !
    le romarin contrairement à son odeur a un gout très fin , j'aime bien ! il faudra que je tente ,merci pour tous tes trucs , bises, joëlle

    RépondreSupprimer
  2. Dans ma région Albertine, pas d'abricots du producteur hélas! Ce sont des abricots achetés. J'ai fait cette confiture il y a deux semaines, des abricots français cependant.
    merci pour ta visite, ton commentaire et à bientôt j'espère.

    RépondreSupprimer
  3. Tu as raison, l'été on ne l'a pas vu passer...que voici déjà le temps gris de la rentrée :(

    RépondreSupprimer
  4. eh oui! pas de printemps, peu d'été....faut avoir le moral quand même! Heureusement Betty que nos recettes réchauffent non pas le climat, mais nos papilles!

    RépondreSupprimer


  5. (avec une voix chevrotante et en regardant par dessous mes lunettes) : ça fait plus de trente ans que je fais des confitures, je n'ai jamais utilisé ni thermomètre ni assiette dans le congélateur ni tout ça et ma foi, mes confitures ne sont pas si mal... (laisses tu le romarin dans la confiture ou pas ?)

    RépondreSupprimer
  6. Oui je laisse le romarin car j'en mets très peu. Mais on peut l'enlever également.
    Bien entendu on peut faire des confitures avec rien, de manière empirique.
    Les conseils sont purement indicatifs; parfois lorsque l'on débute on aime la précision; après, rien de cela n'est indispensable.
    Merci de ton message et de ta visite Mère Castor.

    RépondreSupprimer

Enrichissez le Chaudron Magique.
N’hésitez pas à me transmettre vos recettes, suggestions, avis, critiques, questions. .. Cette partie du grimoire vous est réservée.

La cuisine est une passion, de la générosité et ce blog n’est absolument pas rémunéré.
Un petit clic sur +1 sur la petite icône Google ne vous engage à rien, elle permet au blog d'être un peu plus connu. C'est en quelque sorte une façon à vous de me remercier.

Contrairement à d'autres blogs, je valide même les commentaires anonymes. Mais un pseudo, un prénom, un surnom sont toujours plus agréables à lire et pour vous cela facilite la lecture des réponses à vos questions.

En ce qui concerne Monsieur Cuisine + je ne peux répondre à vos questions je n’n'ai pas ce robot et ne le connais pas.

Je m'efforce de répondre le plus rapidement possible à vos questions; soyez patients si la réponse à vos interrogations ne vient pas dans l'immédiat. Vacances, boulot, problèmes de connexion sont de bons alibis.