13/02/2013

Beignets de boulangers au four.

Oui oui, vous avez bien lu.
Pas de friture, pas de graisse, pas d'odeur....l'avantage des beignets sans les inconvenients.

J'avais déjà testé une recette il y a quelques années mais comme cela se rapprochait d'avantage de la brioche, je n'avais pas pris la peine de la publier.

La recette magique vient du blog La Fleur d'Oranger de Bouchra.
C'est en voyant ses photos sur Facebook que j'ai craqué.

J'ai adapté sa recette à ma machine à pain, mais si vous désirez les faire avec vos petites papattes, c'est possible aussi bien entendu.

La machine à  pain me permet juste de faire lever les beignets à une température douce qui ne varie pas.
Elle permet également de pétrir la pâte facilement. Un truc de feignasse en somme!

Remplir son Chaudron :

30 cl de lait - 7 g de levure sèche - 45 g de beurre fondu (froid) ou bien mou - 110 g de sucre - 700 g de farine de gruau (600 g si c'est de la T55) - 2 oeufs - 5 g de sel  - un peu de rhum (facultatif).

La Formule Magique (à la machine à pain) :
Faire tiédir le lait, y mettre la levure sèche, mélanger et laisser attendre 10 minutes.
Battre les oeufs avec le sucre, le sel et le beurre fondu et verser dans la cuve de la machine quand le mélange est bien homogène.

Mettre la farine dessus puis le lait et la levure.

Choisir le programme "pâte", sans cuisson. Celui de ma machine dure 1h50.

Une fois le programme terminé, laisser la pâte encore monter, elle soit presque atteindre le hublot. J'ai compté une heure.

Déposer ensuite la pâte sur le plan de travail fariné. Étendre d'une épaisseur de 1 cm. 
Découper les formes désirée, déposer sur la plaque du four garnie de papier sulfurisé et couvrir d'un linge. Laisser à nouveau monter. Les beignets doivent doubler de volume. 
Il faut compter encore une fois une heure; mais tout dépend de la température de la  pièce; cela peut varier.
 Préchauffer le four à 180°.
 Les enfourner pour 10 minutes.
 Ils doivent ressortir légèrement dorés. Pas trop cuits sinon ils seront durs et étouffants.
 Les laisser refroidir et les saupoudrer d'un voile de sucre glace, les fourrer de confiture ou de pâte à tartiner éventuellement.
 La Formule Magique sans map :
 Dans le lait tiède, dissoudre la levure et attendre une dizaine de minutes.
Pendant ce temps dans un saladier, battre les oeufs, le sucre, le sel et le beurre fondu.

Dans la cuve du robot (avec les crochets du pétrin), déposer la farine.
Mettre le robot en marche et verser petit à petit les oeufs battus.
Lorsque le tout est bien mélangé ajouter le mélange lait/levure.
Continuer à pétrir jusqu'à ce que la pâte soit lisse, élastique et peu collante. Au besoin ajouter un peu de farine.
Il faut compter 10 minutes de pétrissage environ.
La couvrir d'un linge et la laisser doubler de volume. Le temps peut varier encore une fois selon la température de la pièce. (2 heures environ).
Pour accélérer le processus elle peut être posée près d'un endroit chaud. 
 Lorsque la pâte a doublé, l'étaler sur le plan de travail fariné d'une épaisseur de 1 cm.
Découper et déposer chaque beignet sur la plaque à pâtisserie garnie de papier sulfurisé.
Couvrir et laisser à nouveau monter pendant environ 1 h. Le volume doit doubler.
Cuire 10 minutes dans le four préchauffé à 180°.
 Secrets de Sorcière
Encore une fois le temps de pointage varie en fonction de la température de la pièce mais aussi de la levure utilisée.
Cela peut varier du simple au double. Le meilleur moyen et de laisser la pâte doubler. Pour vérifier il suffit d'appuyer légèrement avec le doigt, si la pâte revient sans laisser la trace du doigt c'est qu'elle est prête.
Si l'on compare les deux recettes, c'est plus long de les faire à la Map, mais tout simplement parce que la pâte est pétrie plusieurs fois. 
Bien faire attention au temps de cuisson. Pour la première fournée je les ai laissé trop longtemps ils étaient très très dorés mais secs et étouffants.
Ils doivent être donc très légèrement colorés. 

Langue de Vipère : 
Ils ressemblent effectivement aux beignets cuits dans de la friture, mais ils sont moins aérés, moins gonflés et quand même plus secs.
Cela ne les empêche pas d'être très bons et différents.
 A essayer déjà  par pure curiosité.
En tous les cas chez moi ils sont partis très vite, même si l'on est tous d'accord pour dire que l'on préfère la cuisson classique à l'huile.


 

3 commentaires:

  1. Une chouette idée que cette cuisson au four.

    RépondreSupprimer
  2. j'ai essayé ta recette car j'ai du cholesterol, excellents! merci beaucoup pour ce blog qui a vraiment de bonnes idées.
    Pierrette

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Lady et Anonyme,
    oui l'idée est bonne, très bonne même, une variante qui permet à tout le monde de se régaler.
    Mais ne pas oublier, pour les beignets soient savoureux de bien les laisser doubler de volume une fois découpés.
    merci de votre visite et à bientôt, ici ou ailleurs.

    RépondreSupprimer

Enrichissez le Chaudron Magique.
N’hésitez pas à me transmettre vos recettes, suggestions, avis, critiques, questions. .. Cette partie du grimoire vous est réservée.

La cuisine est une passion, de la générosité et ce blog n’est absolument pas rémunéré.
Un petit clic sur +1 sur la petite icône Google ne vous engage à rien, elle permet au blog d'être un peu plus connu. C'est en quelque sorte une façon à vous de me remercier.

Contrairement à d'autres blogs, je valide même les commentaires anonymes. Mais un pseudo, un prénom, un surnom sont toujours plus agréables à lire et pour vous cela facilite la lecture des réponses à vos questions.

En ce qui concerne Monsieur Cuisine + je ne peux répondre à vos questions je n’n'ai pas ce robot et ne le connais pas.

Je m'efforce de répondre le plus rapidement possible à vos questions; soyez patients si la réponse à vos interrogations ne vient pas dans l'immédiat. Vacances, boulot, problèmes de connexion sont de bons alibis.