25/08/2008

Meringues croustillantes pralinées.


Si jamais vous avez un cadeau à me faire, je me permets de vous demander, suivant votre budget soit, un exemplaire de Thuriès Magazine, soit un abonnement complet.
Oui, je sais , je suis plutôt culottée,mais après tout qui ne demande rien...n'a rien!
Pour votre agenda personnel sachez que, je suis née le 10 mars, que ma fête c'est le 4 février. Non, Applemini n'est pas encore sur le calendrier, encore moins dans le Larousse des noms propres; c'est pas la peine de chercher.
Au cas où d' aimables visiteurs ou visiteuses ouvrent le couvercle du Chaudron Magique, qu'ils sachent également qu'ils peuvent m'envoyer leurs anciens numéros de cette revue fantastique. Je saurai en faire bon usage.
Ça y est, j'en ai fini avec les caprices et les demandes.
Non, je rigole hein....quoi que......cette petite préface juste pour vous apporter la recette des meringues croustillantes.
Comme vous l'aurez deviné elle vient de Thuriès Magazine.

C'est pas si simple d'alimenter un blog. Bien entendu, je pourrais vous balancer des recettes et rien de plus. Je pourrais aussi les amener avec des poèmes, mais je crains de vous ennuyer.

Et puis comme je suis bavarde et que là, virtuellement, vous ne pouvez pas me stopper, je cause, je cause....



Remplir son Chaudron :

77 g de blancs d'oeufs - 77 g de sucre glace - 50 g de sucre en poudre - 20g de cornflakes hachés grossièrement.

La Formule Magique :

Préchauffer le four 90°.
Monter les blancs en neige en incorporant petit à petit la moitié du sucre en poudre. Lorsqu'ils sont fermes, lisses et brillants, les serrer°en ajoutant le reste du sucre et continuer à battre.
A l'aide d'une maryse ajouter les céréales et le sucre glace tamisé.
Dresser sur une tôle à pâtisserie à la poche à douille.
Cuire une heure dans le four à 90°.
Bien entendu, le temps de cuisson dépend de la taille des meringues.
Veiller à utiliser une poche à douille munie d'une douille assez grosse de façon à ce que les céréales n'obstruent pas la douille. C'est l'expérience qui parle!!! grrrr!!

Pour rendre la recette encore plus gourmande voici une ganache pralinée.

Il suffit de faire chauffer 50 g de beurre, 100g de crème liquide et d'y incorporer 100g de Pralinoise; laisser refroidir et garnir les meringues.
La ganache est souple, comme l'intérieur des chocolats pralinés, ainsi veillez à conserver les meringues au froid.


Langue de Vipère : 

 Les céréales n'apportent pas grand-chose à la recette.
La meringue est déjà croustillante à l'extérieur, les cornflakes n'ont pas de goût. Quitte à ajouter quelque chose, je ferai comme d'habitude la prochaine fois, des éclats de noisettes ou des amandes voir même de la nougatine.
Mais bon, éventuellement si vous avez des céréales à passer!!!

Glossaire de la Sorcellerie :

° serrer : ajouter sur des blancs d'oeufs en neige, au dernier moment du sucre tout en fouettant pour les rendre plus fermes et brillants.




22/08/2008

Macarons à la bergamote

YESSSSS!!!!!! J'arrive à présent à faire des macarons "tendance" "funs" "mode" "au top" "flashy" et...........bons. Aujourd'hui, macarons à la bergamote. Vous remarquerez que le texte en italique : ce sont les conseils prodigués durant le déroulement de la recette. C'est plus facile à suivre que si tout est listé à la fin du sujet.






Remplir son Chaudron pour les coques :

125g de poudre d'amande blanche - 200 g de sucre glace - 5 g de blanc cru - 100 g de blancs d'oeufs - 40 g de sucre en poudre - quelques grammes de colorant en poudre.


La Formule Magique :


Mixer la poudre d'amande. Passer ensemble au tamis le sucre glace et la poudre d'amande. Préparer le colorant : prélever une cuillère à soupe de blanc devant être monté et mélanger avec le colorant. (ne pas hésiter à obtenir une couleur intense, la cuisson fera pâlir les macarons). 

Monter les blancs en neige en ajoutant la moitié du sucre en poudre progressivement. Lorsque les blancs sont brillants et fermes, serrer° avec le reste du sucre. L'appareil doit former un bec° et être bien ferme. (le mieux est d'utiliser des blancs dissociés des jaunes, qui ont séjourné dans le réfrigérateur plusieurs jours et qui sont restés à température ambiante quelques heures avant d'être utilisés). 
 A l'aide d'une maryse souple, incorporer le mélange sucre glace/poudre d'amande. ( éviter de mélanger trop vigoureusement, cela casserait les blancs, les gestes doivent être amples. On doit entendre un bruit "mousseux". Incorporer ensuite le blanc coloré et les 5 g de blancs crus.

 Remplir la poche à douille munie d'une douille lisse n°8. Coucher° sur du papier sulfurisé le plus régulièrement possible. (ne pas s'y rependre en plusieurs fois, j'ai essayé les macarons ne sont pas lisses; une fois que le macaron est formé ne pas remettre de pâte dessus). Préchauffer le four 170°. Laisser une demi-heure minimum à température ambiante.
 La pâte ne doit plus coller au doigt avant d'être enfournée. (bien entendu cela dépend de la température de la pièce, pour avoir essayé, les macarons qui n'ont pas assez attendu, se sont craquelés). 


 La cuisson

 Doubler la plaque de cuisson d'une autre plaque. (posez la plaque où séjournent les macarons sur une autre plaque, voir sur une troisième si vous avez assez de matériel. Vous obtiendrez ainsi "la" collerette).

 Enfourner pour 12 minutes. (n'ayant pas un four à chaleur tournante, toute les 3 minutes environ, j'entrouvre la porte pour quelques secondes. Bien surveiller la cuisson, la couleur risque de "passer", être terne si les macarons sont trop cuits, en plus, ils seront secs). 

Lorsque la cuisson est terminée, les sortir du four et verser délicatement un filet d'eau entre le papier et la plaque pour les décoller plus facilement. (ne pas mouiller les macarons, ne pas attendre trop longtemps afin que les gâteaux ne soient pas humides).  


 Remplir son Chaudron pour la garniture :
recette de Marie-Claire Frédéric.

40 g de beurre mou - 5 gouttes d'huile essentielle de bergamote - 75 g de poudre d'amande - 75 g de sucre glace - 1/2 blanc d'oeuf. Mélanger le beurre et les gouttes d'huile essentielle. 

La Formule Magique :

 Travailler à la spatule souple le blanc, la poudre d'amande et le sucre glace. Ajouter le beurre parfumé. (ne pas hésiter à travailler par petites touches, il vaut mieux ajouter le parfum progressivement et goûter à chaque fois. Trop d'huile essentielle gâchera la préparation). 

Déposer sur la partie plate d'un macaron la garniture, couvrir avec un second macaron. (si les macarons ne sont pas destinés à être consommés tout de suite, les conserver filmés au réfrigérateur, ils garderont leur moelleux).

Cette recette facile et rapide permet de déguster encore de l'amande, on croirait que le macaron et sa garniture ne font qu'un.
J'ai revu les proportions de l'huile essentielle et du blanc d'oeuf cru.



Glossaire de la Sorcellerie

° Serrer : ajouter du sucre au dernier moment sur des blancs d'oeufs battus en neige pour les rendre plus fermes

° bec : se dit pour une préparation qui lorsque l'on en prend une partie avec le fouet doit former un bec; c'est ainsi que l'on voit qu'elle se tient bien.

° coucher : à l'aide d'une poche à douille déposer une préparation sur une plaque à pâtisserie, un moule; la mettre en forme.



 

18/08/2008

Diamonds are a girl best friend.

Aujourd'hui 18 août est une journée particulière. J'ai tout d'abord reçu de la part d'Amélie un très joli cadeau : un diamant. Je la remercie donc pour cette gentille intention. Oui, vous avez bien lu : un diamant. C'est une récompense décernée virtuellement sur la blogosphère. C'est une nouvelle manière de tagger les blogs, et j'avoue que celle qui en a eu l'idée a été bien inspirée. A mon tour, je dois donc décerner sept diamants. Et comme je vous le disais précédemment, la journée du 18 est particulière pour moi car il y a un an naissait un petit bout de bonheur : Lola. Alors pour fêter dignement cet evenement particulier, j'offre à Lola son premier diamant pour son blog : Le Monde de Lola. Je l'embrasse très fort, je lui transmets par l'intermediaire de ce cadeau virtuel plein de bisous et d'amour. Lola a son tour devra transmettre ce bijou à sept blogs.

15/08/2008

Fondants au chocolat version rapide pour celles qui veulent faire vite (hein Eva, comme tu l'as demandé).

Chacune à sa version de moelleux au chocolat. Celle que je préfère, la plus longue à préparer est celle de Mr Bras. Avec le gâteau, après démoulage, on peut ajouter une crème anglaise, un coulis. Servis sur assiette, ils font beaucoup plus d'effet. Les autres bien souvent se servent dans le moule, cela ne les empêche pas d'être bons. Sur un blog nommé Avocat et Chocolat, j'ai découvert cette version ultra rapide. Vous pouvez aussi, j'ai essayé les préparer à l'avance avant la cuisson, ce qui est très très pratique. Il y a également cette variante qui est moins légère.





 Remplir son Chaudron :


Pour 8 gâteaux : 200g de chocolat noir - 60g de sucre de canne - 120g de mascarpone - 2 oeufs - 2 cuillères à soupe de maïzena Préchauffer le four à 200°.

 La Formule Magique :

 Faire fondre le chocolat, y ajouter le mascarpone. Mélanger ensemble intimement les oeufs, le sucre et la maïzena. Ajouter cette préparation au chocolat/mascarpone. Verser dans de minis moules à muffins et cuire 10 minutes environ.

 Accompagnés d'une glace vanille, d'un coulis de caramel, d'un coulis framboises, d'un bon verre de vin, d'amis, d'amour, d'amitié, d'un café, d'un glace citron aussi, de bonne musique, d'un super film, d'un verre de liqueur.....ils seront plus que parfaits.

14/08/2008

Bergamotes de Nancy...j'vous ai apporté des bonbons.

Fleuron des gourmandises lorraines, la bergamote, petit bonbon carré est très simple à faire. 


y'a qu'à........faire un sirop avec du sucre, de l'eau et du glucose. Faut qu'on.......les découpe après quelques minutes d'attente. 
Après avoir testé différentes recettes à base de véritable bergamote, d'arômes, je suis enfin arrivée à trouver la recette qui peut rivaliser avec celles que l'on trouve dans le commerce.

A ce propos, je remercie L'Atelier de la Pâtisserie; grâce à ses conseils, je suis parvenue à réaliser des bonbons transparents, dorés et savoureux comme le doivent être les fameuses bergamotes nancéennes.


Remplir son chaudron

180g d'eau - 500g de sucre en poudre - 150g de glucose - huiles essentielles bergamote (8 gouttes exactement).

le matériel : un couvercle de boite à gâteau Delacre - une feuille de papier sulfurisé - un couteau long et tranchant - un thermomètre.


La Formule Magique :

Tapisser° le couvercle de la feuille de papier sulfurisé. Faire chauffer ensemble l'eau et le sucre.
Lorsque le mélange commence à bouillir ajouter le glucose et laisser cuire jusqu'à 165°.

Arrêter la cuisson et attendre deux minutes pour ajouter l'huile essentielle. Bien mélanger.
Verser sur dans le "cadre de fortune", puis attendre quelques minutes que le mélanger refroidisse un peu pour découper les carrés.

Pour cela, à l'aide du couteau huilé tracer un quadrillage appuyé de façon à pré-découper les bonbons.


Cette opération doit se faire lorsque ce n'est pas durci, mais pas trop chaud non plus.
Attendre le refroidissement complet pour découper à la main.


Pour une meilleure conservation, je les enveloppe individuellement dans du papier cristal et les préserve de l'humidité.

La Parenthèse Enchantée

 C'est Jean Frédéric Godefroy-Lillich, confiseur, qui a inventé le célèbre bonbon. C'est avec l'aide d'un ami parfumeur qui lui conseilla d'ajouter à un sucre cuit de l'essence de bergamote qu'est née la Bergamote. Quelques années plus tard, il vendit son commerce à Charles Dussaulx, qui lui-même le vendit à Albert Lalonde en 1901. Aujourd'hui Lalonde a encore pignon sur rue à Nancy. Ce bonbon est la première friandise française à bénéficier d'un label régional de qualité en 1994.

Vous les trouverez ici, sous forme de sucettes.


Glossaire de la Sorcellerie :

Tapisser : recouvrir un moule de papier sulfurisé, d'aluminium. 

07/08/2008

Meringues au chocolat Pierre Hermé


Encore une recette de meringue me direz-vous. Je doit gâter une nièce qui habite près de la Suisse, alors évidemment, je ne vais pas me mouiller à lui envoyer des gâteaux qui s'abîment, pas trop envie qu'elle soit malade.

 Pour le peu que le colis parte avant le 15 août qui est férié, que suite à ce jour chômé, une grève intempestive mais sûrement justifiée de nos facteurs survienne, j'aime autant assurer mes arrières et conserver la bonne entente que j'ai toujours eu avec cette famille que j'aime beaucoup, même si hélas, on ne se voit pas assez.  

Donc, pour lui faire plaisir à elle, et à ses deux hommes, je consulte mes recettes et comme j'aime tester des recettes inconnues, mon choix s'arrête sur le fameux livre de Pierre Hermé "le Larousse du Chocolat" que Mr Applemini m'a offert à Noël. Les meringues au chocolat feront très bien l'affaire, accompagnées de macarons et de guimauves, ça fera la Rue Michel. 

 



Remplir son Chaudron :

  100 g de sucre glace - 15 g de cacao en poudre - 4 blancs d'oeufs - 100 g de sucre en poudre.


La Formule Magique :

Tamiser sucre glace et cacao.
Fouetter les blancs au batteur électrique à vitesse moyenne en y incorporant, dès le départ et petit à petit, la moitié du sucre en poudre. Continuer à fouetter jusqu'à ce que les blancs montés soient brillants, lisses et très fermes. 
A ce moment-là verser dessus en pluie° la seconde moitiée du sucre en soulevant l'ensemble à l'aide d'une spatule souple délicatement.
A l'aide de la spatule incorporer ensuite le mélange sucre glace/cacao.
Préchauffer le four à 120°.
Dresser le meringues sur du papier sulfurisé et enfourner pour deux heures (si ce sont des grosses pièces) sinon 1 heure suffit.
Bien entendu, c'est fonction de la taille des meringues. 

  Secrets de Sorcière :
Pour ce premier essais, j'ai prolongé un peu trop la cuisson des meringues, elles sont à mon goût un peu trop sèches, mais pour voyager, c'est idéal.
 
Glossaire de la sorcellerie

° verser en pluie :  faire tomber comme une pluie fine, surtout pas d'un seul coup. 

06/08/2008

Oeufs à la neige mode "Barbie".

Rose bonbon, voir la vie en rose, envoyer sur les roses, roman à l'eau de rose, rose des vents, ne pas sentir la rose, téléphone rose, voir des éléphants roses, être frais comme une rose, découvrir le pot au roses, être fraîche comme une rose....
... oeufs à la neige...rose Barbie.

 Remplir son Chaudron pour la crème anglaise au chocolat :
1/2 litre de lait - 1 jaune d'oeuf - 75g de sucre poudre - 25g de poudre Moensh (poudre à crème pâtissière) - 100g de chocolat noir.



La Formule Magique :

Mélanger dans un peu de lait froid la poudre à crème, le sucre et le jaune d'oeuf.
Faire chauffer le reste du lait. Le mélanger à l'appareil précédent. Remettre sur le feu et monter la température à 80°. Faire fondre ensuite le chocolat bien remuer.

Débarrasser dans le plat de service et laisser refroidir.

 Remplir son Chaudron pour les oeufs en neige :


4 blancs d'oeufs - 44g de sucre (je sais, c'est très précis, mais c'est juste sucré, pas trop à mon goût) - colorant alimentaire rouge - arôme framboise ou guimauve, voir fraise, cerise etc...


  La Formule Magique :

Monter les blancs en neige ferme en incorporant le sucre à petit à petit, puis l'arôme et le colorant. Faire cuire selon votre méthode, personnellement je cuits au micro-onde.

Déposer les blancs sur la crème chocolatée et réserver au froid.

Langue de Vipère :

Franchement, je ne suis pas convaincue. C'est rigolo, original mais je préfère les oeufs à la neige classique.
En revanche, c'est une idée à garder pour la préparation de petits desserts servis à l'assiette.

03/08/2008

Petits pois du jardin comme je les fais...c'est à dire aux lardons.










Les petits pois du jardin,c'est toute mon enfance.

J'adorais en remplir mes poches avant de partir à l'école, les déshabiller et les croquer durant le trajet.

Cette manie m'a un peu passée, vu que je ne vais plus à l'école, mais j'aime toujours en manger durant la cueillette.

La recette qui suit n'a rien d'exceptionnel si ce n'est sa simplicité. C'est ainsi que les préparait ma maman et jamais je ne les prépare autrement.


Remplir Son Chaudron :

Petits pois - carottes - pommes de terre - un oignon - 200g de lardons fumés - sel et poivre - bouillon de volaille - (saucisse à cuire fumée facultative).


La Formule Magique : 

Écosser les petits pois.

Éplucher oignons, carottes et pommes de terre.

Faire revenir dans une cocotte en fonte les lardons et l'oignon coupé en cubes très fins.



Ajouter ensuite les autres légumes, mouiller avec le bouillon et laisser mijoter encore et encore et encore à feu doux.


et pis c'est tout!!

Et c'est pas la peine de me demander les quantités : tout dépend de la récolte. Si j'ai peu de petits pois, je mets plus de patates et de carottes et si j'ai beaucoup de petits pois bla bla bla......vous avez compris.