22/08/2008

Macarons à la bergamote

YESSSSS!!!!!! J'arrive à présent à faire des macarons "tendance" "funs" "mode" "au top" "flashy" et...........bons. Aujourd'hui, macarons à la bergamote. Vous remarquerez que le texte en italique : ce sont les conseils prodigués durant le déroulement de la recette. C'est plus facile à suivre que si tout est listé à la fin du sujet.






Remplir son Chaudron pour les coques :

125g de poudre d'amande blanche - 200 g de sucre glace - 5 g de blanc cru - 100 g de blancs d'oeufs - 40 g de sucre en poudre - quelques grammes de colorant en poudre.


La Formule Magique :


Mixer la poudre d'amande. Passer ensemble au tamis le sucre glace et la poudre d'amande. Préparer le colorant : prélever une cuillère à soupe de blanc devant être monté et mélanger avec le colorant. (ne pas hésiter à obtenir une couleur intense, la cuisson fera pâlir les macarons). 

Monter les blancs en neige en ajoutant la moitié du sucre en poudre progressivement. Lorsque les blancs sont brillants et fermes, serrer° avec le reste du sucre. L'appareil doit former un bec° et être bien ferme. (le mieux est d'utiliser des blancs dissociés des jaunes, qui ont séjourné dans le réfrigérateur plusieurs jours et qui sont restés à température ambiante quelques heures avant d'être utilisés). 
 A l'aide d'une maryse souple, incorporer le mélange sucre glace/poudre d'amande. ( éviter de mélanger trop vigoureusement, cela casserait les blancs, les gestes doivent être amples. On doit entendre un bruit "mousseux". Incorporer ensuite le blanc coloré et les 5 g de blancs crus.

 Remplir la poche à douille munie d'une douille lisse n°8. Coucher° sur du papier sulfurisé le plus régulièrement possible. (ne pas s'y rependre en plusieurs fois, j'ai essayé les macarons ne sont pas lisses; une fois que le macaron est formé ne pas remettre de pâte dessus). Préchauffer le four 170°. Laisser une demi-heure minimum à température ambiante.
 La pâte ne doit plus coller au doigt avant d'être enfournée. (bien entendu cela dépend de la température de la pièce, pour avoir essayé, les macarons qui n'ont pas assez attendu, se sont craquelés). 


 La cuisson

 Doubler la plaque de cuisson d'une autre plaque. (posez la plaque où séjournent les macarons sur une autre plaque, voir sur une troisième si vous avez assez de matériel. Vous obtiendrez ainsi "la" collerette).

 Enfourner pour 12 minutes. (n'ayant pas un four à chaleur tournante, toute les 3 minutes environ, j'entrouvre la porte pour quelques secondes. Bien surveiller la cuisson, la couleur risque de "passer", être terne si les macarons sont trop cuits, en plus, ils seront secs). 

Lorsque la cuisson est terminée, les sortir du four et verser délicatement un filet d'eau entre le papier et la plaque pour les décoller plus facilement. (ne pas mouiller les macarons, ne pas attendre trop longtemps afin que les gâteaux ne soient pas humides).  


 Remplir son Chaudron pour la garniture :
recette de Marie-Claire Frédéric.

40 g de beurre mou - 5 gouttes d'huile essentielle de bergamote - 75 g de poudre d'amande - 75 g de sucre glace - 1/2 blanc d'oeuf. Mélanger le beurre et les gouttes d'huile essentielle. 

La Formule Magique :

 Travailler à la spatule souple le blanc, la poudre d'amande et le sucre glace. Ajouter le beurre parfumé. (ne pas hésiter à travailler par petites touches, il vaut mieux ajouter le parfum progressivement et goûter à chaque fois. Trop d'huile essentielle gâchera la préparation). 

Déposer sur la partie plate d'un macaron la garniture, couvrir avec un second macaron. (si les macarons ne sont pas destinés à être consommés tout de suite, les conserver filmés au réfrigérateur, ils garderont leur moelleux).

Cette recette facile et rapide permet de déguster encore de l'amande, on croirait que le macaron et sa garniture ne font qu'un.
J'ai revu les proportions de l'huile essentielle et du blanc d'oeuf cru.



Glossaire de la Sorcellerie

° Serrer : ajouter du sucre au dernier moment sur des blancs d'oeufs battus en neige pour les rendre plus fermes

° bec : se dit pour une préparation qui lorsque l'on en prend une partie avec le fouet doit former un bec; c'est ainsi que l'on voit qu'elle se tient bien.

° coucher : à l'aide d'une poche à douille déposer une préparation sur une plaque à pâtisserie, un moule; la mettre en forme.



 

5 commentaires:

  1. Bravo, ils sont très beaux, bons je le suppose. C'est frustrant ne pas gouter!

    RépondreSupprimer
  2. hummmm! en les revoyant, j'ai l'eau à la bouche! c'est vrai qu'ils sont beaux et surtout succulents! un régal! encore une fois, merci tata Véro...

    RépondreSupprimer
  3. WWOOUUUAAAHHH bravo,
    tu me donnera des cours j'espère!!!!

    Bisous à la petite famille!!!

    Jennie.

    RépondreSupprimer
  4. ils sont très beaux, en plus à la bergammote, on n'en voit pas beaucoup, bravo.

    RépondreSupprimer
  5. Dommage que l'on ne puisse sentir le doux parfum de la bergamote à travers l'écran. Ils sont très beaux et sans aucun doute délicieux.
    Bises

    RépondreSupprimer

Enrichissez le Chaudron Magique.
N’hésitez pas à me transmettre vos recettes, suggestions, avis, critiques, questions. .. Cette partie du grimoire vous est réservée.

La cuisine est une passion, de la générosité et ce blog n’est absolument pas rémunéré.
Un petit clic sur +1 sur la petite icône Google ne vous engage à rien, elle permet au blog d'être un peu plus connu. C'est en quelque sorte une façon à vous de me remercier.

Contrairement à d'autres blogs, je valide même les commentaires anonymes. Mais un pseudo, un prénom, un surnom sont toujours plus agréables à lire et pour vous cela facilite la lecture des réponses à vos questions.

En ce qui concerne Monsieur Cuisine + je ne peux répondre à vos questions je n’n'ai pas ce robot et ne le connais pas.

Je m'efforce de répondre le plus rapidement possible à vos questions; soyez patients si la réponse à vos interrogations ne vient pas dans l'immédiat. Vacances, boulot, problèmes de connexion sont de bons alibis.