27/11/2016

Monsieur Cuisine. .....la gelée et la pâte de coings.









C'est une de mes gelées préférées la gelée de coings.
Son goût discret et sa couleur permettent de l'utiliser pour napper tartes et gâteaux.

Vous pouvez bien sûr la préparer d'une façon plus classique dans une bassine à confiture,  la recette est ici. Ou encore avec le robot mais avec du sucre à confiture, ici
D'ailleurs préparer de la gelée avec Monsieur cuisine est facile à condition d’en faire qu'une petite quantité. Le robot ne chauffant pas un maximum pour les confitures la cuisson est longue.
Cette version est uniquement avec du sucre classique. Par principe je n'aime pas trop tout ce qui est  additifs dans les  confitures,  je trouve que cela apporte une note d'acidité qui se reconnaît,  surtout si on les consomme  rapidement.
En revanche il est vrai que cette saveur acide s'estompe avec le temps.
En ce qui concerne la pâte de fruit cela me derange moins car je gagne un temps fou lors du séchage.
Ces deux recettes s'adaptent à tous les fruits.

Remplir son Chaudron pour la gelée  :
1 kg de coings - 1litre d’eau - sucre.*

La Formule Magique :

Laver et bien essuyer les fruits sans les éplucher.
Ôter le coeur des coings. Couper les fruits en petits morceaux.
Les mettre dans le bol du robot. Couvrir d'un litre d'eau.
Cuire 20 minutes 100° - V2.

Vérifier la cuisson au bout des vingt minutes, les coings doivent être tendres. Sinon poursuivre de quelques minutes la cuisson.

Égoutter les fruits, les  essorer dans un torchon pour récupérer un maximum de jus. Les essorer dans un torchon permet d'enlever un maximum  d'humidité pour la pâte de coings.
Réserver la pulpe pour la pâte de coings.
 Peser le jus.
En prélever 400 g et ajouter 400 g de sucre.
Réserver le reste  pour une seconde cuisson.
Mettre une petite assiette au congélateur.  Elle servira à vérifier la prise de la gelée.
Cuire 40 minutes V2, SF.
A la fin du temps de cuisson, prélever une petite cuillère de gelée pour la déposer sur l’assiette sortant du congélateur ;  si la gelée fige de suite et ne coule pas ,  elle est assez cuite .
Sinon, prolonger la cuisson de quelques minutes.
 Verser  la gelée chaude dans les verrines, fermer et retourner chaque pot.

Remplir son Chaudron pour la pâte de fruits :

250 g de pulpe de coings cuite et bien essorée * - 20 g de Vit’pris (ou Priz) - 300 g de sucre - 20  g de beurre- sucre de canne pour l’enrobage.

La Formule Magique
Melanger la pulpe et le Vit’pris avec 50 g de sucre prélevés sur les 300 g V7, 15 secondes. Racler, et actionner le turbo 2x5 secondes.
Chauffer 4 minutes, V1, SF.
Ajouter 100 g de sucre et le beurre, cuire 1 mn, V1, SF.
Ajouter 75 g de sucre, cuire 3 minutes, V1, SF.
Ajouter les  75 g de sucre restants, cuire 3 mn, V1, SF.
Chemiser** un moule de film alimentaire, verser  la préparation, égaliser et laisser prendre 2 heures à température ambiante.
Lorsque la pâte est bien prise,  découper et rouler chaque morceaux dans du sucre de canne.
Laisser sécher de préférence sur une grille à température ambiante (surtout pas au frigo cela humidifierait les pâtes de fruits), une petite journée  .

Secrets de Sorcière :
La quantité de sucre pour la gelée  peut être légèrement revue à la baisse mais c’est cette quantité qui permet une bonne conservation des confitures.
* la réussite et le séchage dépendent de la pulpe, moins elle est humide, mieux elle se tiendra et se conservera .
Le temps de séchage dépend de l'épaisseur mais contrairement aux recettes réalisées sans pectine, il est très court.
Vous pouvez congeler la pulpe et faire les pâtes de fruits ultérieurement .
Ces pâtes de fruits se conservent plusieurs semaines dans une boîte en fer.

Glossaire de la Sorcellerie  :
** chemiser : couvrir un moule,  ici de film alimentaire.

2 commentaires:

  1. il est patient monsieur, moi j'en fais pas

    RépondreSupprimer
  2. la pâte de coing chez moi c'est 500 g de sucre pour 1 kg de fruits cuits à l'étouffée sans la moindre goutte d'eau, j'ajoute aux coings épluchés coupés une ou deux pommes pour le démarrage de la cuisson, à feu très doux avec un couvercle. Je passe la compote obtenue au moulin à légumes , j'ajoute le sucre (moitié du poids de la compote, donc) et je cuis à la casserole en tournant longtemps, séchage sur un plateau quelques jours, puis découpage. la bonne vieille méthode... Mais ça donne un excellent résultat et ça se garde ! C'était mon grain de sel (pas trop) sucré.

    RépondreSupprimer

Enrichissez le Chaudron Magique.
N’hésitez pas à me transmettre vos recettes, suggestions, avis, critiques, questions. .. Cette partie du grimoire vous est réservée.

La cuisine est une passion, de la générosité et ce blog n’est absolument pas rémunéré.
Un petit clic sur +1 sur la petite icône Google ne vous engage à rien, elle permet au blog d'être un peu plus connu. C'est en quelque sorte une façon à vous de me remercier.

Contrairement à d'autres blogs, je valide même les commentaires anonymes. Mais un pseudo, un prénom, un surnom sont toujours plus agréables à lire et pour vous cela facilite la lecture des réponses à vos questions.

En ce qui concerne Monsieur Cuisine + je ne peux répondre à vos questions je n’n'ai pas ce robot et ne le connais pas.

Je m'efforce de répondre le plus rapidement possible à vos questions; soyez patients si la réponse à vos interrogations ne vient pas dans l'immédiat. Vacances, boulot, problèmes de connexion sont de bons alibis.