30/04/2015

Monsieur Cuisine...les oranges givrées.







Ahh les oranges givrées!!
Toute mon enfance!

Je vous parle d'un temps.....où lorsque l'on allait (rarement) au restaurant avec mes parents la carte des desserts était plutôt restreinte, enfin surtout celle des glaces.

Je me souviens parfaitement des Mystères, pralinés mais à l'époque je ne courrais pas après le pralin.
Il y avait parfois les Parfaits, le choix était simple : vanille et chocolat.
Et les traditionnels citrons et oranges givrés.

J'adorais leur présentation, mais je n'aimais pas les manger, il fallait tenir le fruits qui me glaçait les mains! Et oui, petite nature!!!

Vous pouvez également préparer des fruits givrés sans robot, la recette de Christophe Felder que j'ai publiée est ici.

Remplir son Chaudron :

2 oranges - 1 blanc d’œuf - le jus d'un demi citron - 75 g de sucre.

La Formule Magique :

Découper le sommet des oranges.
Retirer la pulpe à avec si vous en avez un un couteau à pamplemousse.
Mettre l'orange vidée et son chapeau au congélateur.


Dans le bol du robot, mettre la pulpe et mixer 30 secondes vitesse 9.

Filtrer avec un tamis* pour récupérer le jus et lui ajouter un peu de pulpe.

Laver et essuyer le bol. Mettre le blanc d’œuf dans le bol et installer le fouet.

Monter en neige 1 minute 30, à 37° vitesse 3.
Puis 2 minutes vitesse 4. Sans faire chauffer.

Ensuite, ajouter le jus de citron, le jus d'orange, le sucre et mélanger 10 seconde vitesse 5.

Débarrasser dans les oranges, couvrir du chapeau.

Mettre le reste de la préparation dans des petits ramequins.

Mettre le tout au congélateur.

Pour les déguster, les sortir une dizaine de minutes du congélateur avant de les consommer.

Secrets de Sorcière :

La préparation semble un peu liquide, pas d'affolement, elle prendra parfaitement.

La recette est tirée du livre Desserts Gourmands de Thermomix, je l'ai adaptée à Monsieur Cuisine.

*Il est conseillé de filtrer le jus pour en extraire la pulpe avec le panier du robot; pour avoir essayé, je peux vous assurer que ce n'est pas pas pratique du tout. En plus, il est chiant à nettoyer une fois que la pulpe reste coincée dans les trous.

Vous n'êtes pas obligés de rajouter de la pulpe dans le jus mais perso, je trouve cela meilleur; cela donne de la consistance au sorbet et augmente la saveur de l'orange.

27/04/2015

Mac'Vities homemade.


Si il y a bien quelque chose que j'aime chez les Anglais, ce sont leurs biscuits et leur pain de mie.

Mes sablés de prédilection sont les Mc Vities.
Le site officiel nous apprend qu'ils ont été crées à Édimbourg en 1888, Édimbourg? Ce n'est pas trop l'Angleterre, mais plutôt l’Écosse si mes souvenirs sont exacts.
Peut être que pour des raisons de marketing, cela se vend mieux.

Enfin, peu importe, le fait est que ces gâteaux servis à l'heure du thé sont particulièrement savoureux.
Un biscuit sablé recouvert d'un chocolat au lait.

Ça ne vous dit rien?

Regardez la photo.....
Alors, ça vous parle mieux?
On les trouve dans tous nos supermarchés. Mais moi, ce que je peux faire  moi même au lieu de l'acheter, me convient mieux.

Et franchement, encore une fois, la ressemblance est parfaite.



Remplir son Chaudron :

125 g de beurre demi sel - 110 g de farine t55 - 60 g de sucre -  55 g de maïzena - chocolat au lait en plaque.


La Formule Magique :


Sortir  le beurre une bonne heure avant de commencer la recette afin qu'il soit mou.

 Préchauffer le four à 150 °.
Couper le  beurre en morceaux .
Ajouter le sucre et battre  (au fouet électrique ou à la main) jusqu’à obtention d’une consistance « pommade onctueuse ».
Ajouter la maïzena, battre quelques instants, puis ajouter la farine et battre jusqu'à obtention d'un appareil°  homogène.
Étaler sur un plan de travail  entre deux feuilles de papier sulfurisé, sur 5 millimètres d'épaisseur. .

A l'aide d'un emporte pièce ou d'un verre découper des ronds.
Les mettre sur une plaque à pâtisserie.
Rassembler le reste de pâte et recommencer l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.

Faire cuire 30 minutes environ en retournant la plaque à mi-cuisson afin d'obtenir une cuisson homogène.

Laisser refroidir les biscuits avant de faire fondre le chocolat au lait au bain marie et d'en napper le dessus des gâteaux avec un pinceau.

Pour le décor, lorsque le chocolat est presque pris, passer une fourchette dessus.


25/04/2015

Monsieur Cuisine... Les glaces au café sans sorbetière.

 







La glace au café sans sorbetière ou comment retomber sur ses pattes quand on a magistralement raté une recette.

Partie de la mousse au chocolat classique je pensais qu'en bidouillant un peu la recette j'obtiendrais une mousse au café digne de ce nom.

Bon, la surprise est qu'elle ne s'est jamais transformée en mousse, mais est restée liquide.

Ne voulant pas la gâcher, j'ai essayé de la mettre au congélateur afin de la transformer en glace....et ça a marché.

J'ai obtenu une glace légère et agréablement parfumée. Le chocolat au lait se fait discret pour laisser place au café.


 Remplir son Chaudron :

200 g de chocolat au lait - 60 g de café très fort  - 3 oeufs  - 10 g d'eau - 10 g de sucre.

La Formule Magique

Casser le chocolat dans le bol du robot et le broyer en choisissant 10 secondes, vitesse 10 puis 5 secondes fonction "turbo ". 
Racler.

Faire fondre ensuite le chocolat, 7 minutes,  vitesse 2, à  50°.
Racler.

Ajouter alors café , 20 secondes, vitesse 5, puis chauffer minutes, vitesse 2 à 50°.
Débarrasser dans un saladier et laisser en attente.


Laver et essuyer soigneusement le bol et le couteau et mettre le fouet;  verser l'eau, les oeufs entiers ainsi que le sucre.
Chauffer 3 minutes,  vitesse 3, à 70°.
Fouetter ensuite la préparation 30 secondes, vitesse  3 puis 4.


Retirer le fouet, racler et incorporer au chocolat en attente avec une maryse, délicatement.
Débarrasser dans des ramequins et laisser prendre au congélateur.

Secrets de Sorcière :

Afin d'apprécier pleinement cette glace, la sortir une dizaine de minutes du congélateur avant de la déguster. 

Bave de Crapaud

Le problème des glaces faites "maison" est qu'elles sont dures à  la sortie du congélateur.
Pourquoi? Tout simplement parce qu'aucun additifs ne vient rendre la glace plus souple mais également parce que nos congélateurs ne sont pas faits pour cela. 
Les fabricants de glace ont des congélateurs beaucoup plus puissants dans lesquels les glaces prennent très très vite.

Cette glace au café, contrairement aux autres que j'ai déjà préparées n'est pas si dure que cela, tout simplement grâce à la quantité de sucre que l'on retrouve d'une part dans le chocolat au lait et d'autre part dans la préparation elle même.

Personnellement, je l'ai trouvée un peu trop sucrée.

En revanche, ceux à qui je l'ai fait goûtée ont apprécié et ne l'ont pas trouvée si sucrée que cela.



13/04/2015

Twix "maison", j'ai essayé, on peut.





Les Twix maison ne sont pas difficiles à faire, il suffit d'un peu de patience.

On les appelles aussi les Sablés du Millionnaire ou Millionnaire Shortbread pour les anglophones.
Sauf que ces derniers ne sont pas complétement enrobés de chocolat au lait.

Un Twix c'est : un biscuits au beurre, une couche de caramel onctueux et un enrobage de chocolat au lait.

Comme les peintres, j'ai des périodes; en ce moment je suis dans ma période "contrefaçons"; j'essaie de reproduire ce  qui sort de l'agro alimentaire et que les gosses (et les adultes aussi d'ailleurs) adorent.

Si vous suivez mes publications vous avez donc rencontré, les Lions, les Kinder Délice, mes dernières gourmandises "homemade".

Les Lions étaient une belle réussite, et les Twix dont je vous donne la recette aussi, surtout au niveau gustatif, moins visuel, je dois le reconnaître car pas faciles à enrober.







Remplir son Chaudron pour le biscuit :


125 g de beurre demi sel
110 g de farine (ou 220 g à tester*) de préférence farine t 55
55 g de maïzena


La Formule Magique :

Sortir  le beurre 2 heures à l’avance du réfrigérateur.
 Préchauffer le four à 150 °.
Couper le beurre en 4 morceaux et mettre les morceaux dans un plat creux. Ajouter le sucre et battre jusqu’à obtention d’une consistance « pommade onctueuse » (au crochet à pâte ou au fouet électrique).
Ajouter la maïzena, battre quelques instants (au crochet ou à la main), puis ajouter la farine et battre jusqu'à obtention d'un appareil  homogène.
 Former une boule en ramenant les bords vers le centre (le but est d’effacer les interstices).
Étaler sur un plan de travail en gardant une épaisseur de 1 cm.

Découper un rectangle.

Déposer sur une plaque à pâtisserie garnie de papier sulfurisé.
Faire cuire 30 minutes environ en retournant la plaque à mi-cuisson afin d'obtenir une cuisson homogène.



Remplir son Chaudron pour le caramel :

125 g de sucre - 40 g de crème liquide - 40 g de beurre doux.

La Formule Magique :

Faire un caramel avec le sucre en poudre en le faisant chauffer dans une casserole.
Il doit atteindre 180°.

A côté, faire chauffer dans une casserole la crème liquide.
Lorsque le caramel atteint les 180° (ou a une jolie couleur brun clair si vous n'avez pas de thermomètre) verser doucement la crème chaude tout en remuant.
Bien mélanger feu doux.

Hors du feu, incorporer le beurre petit à petit. Bien mélanger.
Remettre sur feu doux et,  pour homogénéiser le tout, remuer à la cuillère en bois.

Retirer du feu et laisser refroidir dans la casserole.


D'un coup de Baguette Magique : le montage.

Garnir un moule de la taille du rectangle de biscuit d'un papier sulfurisé beurré.
Y déposer le biscuit.
Couler le caramel sur le biscuit, égaliser avec une spatule en fer beurrée.
Laisser prendre au réfrigérateur 1 heure.

Faire fondre du chocolat au lait au bain-marie, ou le tempérer si vous maîtrisez cette technique.

Découper délicatement des rectangles de biscuit caramélisé et les tremper dans le chocolat.
Déposer chaque rectangle sur une feuille de papier sulfurisé ou un papier cristal afin que chaque biscuit puisse se décoller facilement.

Laisser prendre au frais, pas au réfrigérateur, le chocolat est fragile, il risque de blanchir et de capter les odeurs du frigo.


Secrets de Sorcière :

La recette de biscuit est celle de Julie Andrieux. Je l'ai recopiée mot pour mot.

Avant de couler le caramel, vérifier sa consistance; il ne doit ni être trop liquide, ni trop épais afin de pouvoir l'égaliser facilement.

L'opération la plus délicate est l'enrobage; pas facile de faire un travail soigné car le biscuit est assez friable.
L'idéal est de poser chaque rectangle sur une fourchette et de le tremper dans le chocolat, puis de tapoter légèrement pour l'égoutter.
J'ai remarqué que le chocolat déposé sur du papier cristal garde son brillant si l'on prend soin de le manipuler par le suite avec des gants en latex.
Vous remarquerez que les vendeuses dans les chocolateries ne servent jamais les chocolats à mains nues.

La conservation se fait comme tous les chocolats maison, dans une pièce fraîche mais pas au réfrigérateur; l'idéale est une température entre 12 et 18 degrés.




07/04/2015

Barres chocolatées homemade, après les Kinder Délice, et avant lesTwix, les Lions.


Allez ça continue dans l'art de la contrefaçon.
Après les Kinder Délice, voici les Lions....pour rugir de plaisir disait-on.

Et bien pas de soucis, c'est fait! Et le plaisir est immense lorsque les cobayes ont goûté, et asséné  : "on dirait les vrais.....et ils sont meilleurs".

Là, c'est la consécration après un peu de boulot quand même, faut pas se mentir.
C'est bien plus facile et rapide d'aller les acheter, Mais bon, j'aime bien les défis.

Dans l'absolu, c'est quoi un Lion?

Le Lion c'est de la gaufrette à la vanille nappée d'un caramel tendre, lui même recouvert de riz soufflé et le tout enrobé de chocolat au lait.
C'est simple au départ quand même.

Sauf que....il faut que le caramel soit parfait au niveau de la texture, ni trop souple, ni trop dur car il ne doit pas se sauver de la coque en chocolat mais ne doit pas non plus fusiller nos dents.
Il a donc fallu procéder à divers essais.

Sauf que....,au moment de l'enrobage, les gaufrettes se sont dédoublées et impossible d'envisager le congélateur pour fixer le tout; les gaufrettes et le riz soufflés ne supportent l'humidité.

Sauf que....le tempérage du chocolat qui ne souffre pas d'à peu près reste une opération délicate, surtout avec un thermomètre qui m'a lâché.

Sauf que....il faut trouver le moule parfait pour installer les gaufrettes et les moules, c'est comme les vases, on a jamais le bon.

Mais j'y suis arrivée, à vous d'essayer si la gourmandise vous en dit.

Remplir son Chaudron :

250 g de sucre - 80 g de crème liquide - 80 g de beurre - qs° de grains de riz soufflés (Rice Crispies par exemple) - qs° suffisante de gaufrettes à la vanille - qs de chocolat au lait.

La Formule Magique :

Faire un caramel avec le sucre en poudre en le faisant chauffer dans une casserole.
Il doit atteindre 180°.
A côté, faire chauffer dans une casserole la crème liquide.
Lorsque le caramel atteint les 180° (ou a une jolie couleur brun clair si vous n'avez pas de thermomètre) verser doucement la crème chaude tout en remuant.
Bien mélanger feu doux.
Hors du feu, incorporer le beurre petit à petit. Bien mélanger.
Remettre sur feu doux pour homogénéiser le tout.
Retirer du feu et laisser refroidir.

Pendant que le caramel refroidit, garnir le moule de papier sulfurisé beurré et installer une couche de gaufrettes au fond.

Vérifier la texture du caramel avant d'en napper les gaufrettes. Il ne doit pas être trop pris afin de pouvoir égaliser sans briser les gâteaux.
Napper les gaufrettes, égaliser avec une spatule préalablement beurrée.

Saupoudrer généreusement de grains de riz soufflés.
Appuyer délicatement pour les faire tenir sur le caramel.

Réserver° au frais, mais  pas au froid. Donc surtout pas de réfrigérateur, l'humidité ramollirait et les gâteaux et les céréales.
Le temps de prise dépend bien entendu de la température de la pièce.

Découper ensuite et les enrober de chocolat au lait préalablement tempéré ou tout simplement fondu.

Secrets de Sorcière:

Pour conserver ces Lions "maison", oubliez le réfrigérateur, je le répète à nouveau et les pièces trop chauffées.
Une pièce fraîche fait parfaitement l'affaire.
Le tempérage du chocolat est loin d'être obligatoire, c'est fastidieux, il faut un thermomètre mais il permet d'obtenir un chocolat bien craquant et brillant.
J'ai choisi les  gaufrettes de la marque Brun, peut-être que d'une autre marque elles ne se seraient pas dédoublées.

Glossaire de la Sorcellerie:

°qs : quantité suffisante
° réserver : laisser en attente
° débarrasser : verser

06/04/2015

Kinder Delice "maison"...ou l'art de la contrefaçon.




 Je suis dans ma période "contrefaçons".

A l'heure où l'industrie agro-alimentaire est pointée du doigt,où  l'on ne compte plus les scandales divers qui l'entachent et à juste titre, à l'heure où l'huile de palme, les graisses hydrogénées sont mises au ban de l'alimentation, on peut limiter les dégâts en  préparant soi même, et avec des matières premières saines, des gâteaux ou des confiseries que l'on trouve généralement dans le commerce.

Je n'ai pas attendu que la tendance soit "homemade", cela fait des années que de temps en temps je m'amuse à reproduire au lieu d'acheter.
Pour preuve : les Chokinis, les guimauves, les palets bretons, les Croissants de Lune, mais aussi les Petits Écoliers  ,les Bergamotes de Nancy, les biscuits à la cuillère, et encore, les Barquettes Trois Chatons, qui sont devenues Lu, depuis, les bonbons gélifiés, les calissons, le célèbre Savane, la crème de marrons, les Oreos, le Cointreau (avec modération, hein, on le boit) et j'allais oublier, l'inimitable (ou presque) Napolitain.

Cette semaine, j'ai tenté trois choses :les Twix, les barres chocolatées Lion et le Kinder Délice.
Aujourd'hui je vous livre ma version des Kinder Délice, car si vous matez un peu sur le Net, il y a pléthore de versions, toutes plus ou moins ressemblantes.

Après divers tests je suis arrivée à cette recette qui me convient.

Alors, la question récurrente est : "est ce que cela ressemble vraiment aux vrais" ?
La réponse sera nuancée, bah oui ça ressemble, bah non ce n'est pas la même exactement!
Comment voulez vous rivaliser dans notre cuisine avec les moyens du bord, ne serais ce que pour la présentation? Pour la conservation?
Eh bien, c'est pas mal du tout je dirais; le moelleux du biscuit, la douceur de la mousse de lait se rapprochent bien des célèbres Kinder Délice.

Le meilleur moyen est d'essayer, et surtout de faire goûter aux enfants, car leur verdict est sans appel.
Les deux miens, même si ils sont grands maintenant, sont unanimes : ça le fait, et pas qu'un peu; donc tout est dit!!!


Remplir son Chaudron pour la génoise
(plat de 28 x 22 cm)

4 œufs - 80 g de sucre - 15 g de farine -  15 g de fécule - 30 g de cacao amer -  1 pincée  de sel - chocolat noir à fondre pour l'enrobage.*

La Formule Magique pour la génoise :

Tamiser ensemble la farine, la fecule et le cacao. Ajouter le sel.

Dans le bol du batteur  mettre les œufs entiers et le sucre.
Fouetter en augmentant progressivement la vitesse.
L'appareil ° est à point lorsqu'il est blanc et qu'il a triplé de volume. Il doit former un bec lorsqu’on retire le fouet.

Ajouter délicatement à la spatule le mélange tamisé.


Débarrasser° dans un moule rectangulaire en silicone ou un moule classique garni de  papier sulfurisé beurré.

Enfourner pour 15 minutes.

Retourner le moule dans le four pour que la cuisson de la génoise soit homogène.

Poursuivre la cuisson une dizaine de minutes. La pointe du couteau doit ressortir sèche lorsqu'on la plante dans le gâteau.

Sortir du four et attendre le refroidissement complet avant de démouler.


Remplir son Chaudron  pour la mousse de lait :

250 g de mascarpone - 60 g de lait concentré sucré - 4 cuillères à soupe de lait - 1 blanc d’œuf - 10 g de sucre semoule.


La Formule Magique pour la mousse de lait :

Dans le bol du robot commencer par fouetter le mascarpone en ajoutant progressivement le lait concentré sucré puis le lait demi-écrémé.

Dans un autre récipient fouetter le  blanc d’œuf en neige, ajouter en pluie° 5 g de sucre.
Lorsque le blanc est pris, terminer en le serrant° avec le sucre restant.

Incorporer délicatement ce blanc au mascarpone fouetté.

D'un coup de Baguette Magique, le montage:

Couper le rectangle de génoise en deux parties égales. Pas dans le sens de l'épaisseur, mais dans le sens de la largeur; on obtient donc deux rectangles de 14 x 11 cm.
Étaler la mousse de lait uniformément  sur la première partie et poser la seconde  partie sur la mousse de lait.

Entreposer au congélateur une heure.


Une heure plus tard, découper le gâteau en rectangles et enrober de chocolat noir fondu, tablé° si possible.





Glossaire de la sorcellerie :

° débarrasser : verser.

° appareil : se dit  pour la préparation dans le glossaire de la pâtisserie.

° en pluie : saupoudrer au dessus de la préparation sans verser d'un seul coup.

° serrer : ajouter le sucre lorsque le blanc est monté et continuer à fouetter pour donner au blanc en neige plus de tenue.

° tablage ou tempérage du chocolat : action de faire subir aux chocolats (noir, lait ou blanc) diverses température selon un tableau rigoureux afin de les rendre croquants et brillants.

Secrets de Sorcière :

La partie la plus délicate, enfin, chiante même est d'enrober les gâteaux mais aussi de les découper.
Pas facile de faire un travail soigné avec la génoise légère et fragile.
C'est pour cette raison que je conseille de les passer une heure au congélateur; chose que je n'ai pas faite, pour mes premiers je mes suis rendue compte de mon erreur trop tard.

Le chocolat noir fondu est la solution rapide et plus facile, le mieux est tout de même de tabler° le chocolat afin qu'il reste craquant et brillant.

*je ne peux donner de mesures précises quant à la quantité de chocolat à utiliser pour l'enrobage; tout dépend de l'épaisseur de la génoise qui peut varier selon les fours.
Empiriquement je dirais 300 g.

Et un dernier point à respecter scrupuleusement, la conservation. Surtout ne pas l'entreposer au réfrigérateur; l'humidité, le froid feraient blanchir le chocolat. De plus, le chocolat est une éponge, il attrape toutes les odeurs qui sont à sa proximité, donc bannir définitivement du frigo.
L'idéal est une pièce fraîche. Chez moi c'est la buanderie, surtout l'hiver.


Langue de Vipère :

Le goût sans conteste, y est; où cela pêche, c'est au niveau de la présentation; j'avoue ne pas être satisfaite de l'enrobage que je trouve très peu soigné.
Mais pour tout dire, au moment du tempérage, mon thermomètre a fait des siennes, et de ce fait, les témpératures qui doivent être très précises n'ont pas été respectées.
N'ayant plus assez de chocolat je n'ai pas pu recommencer.




Gratin de poisson et de fruits de mer safranés au boulghour.


Le boulghour, la semoule, le riz, ou toutes les petites graines,  j'en fais toujours cuire des wagons.
Vous pouvez être sûrs que si l'on en mange une fois, on peut en manger 10 fois!

Comme je déteste jeter, j'essaie de varier leur préparation.

En fouinant ici et là j'ai trouvé pas mal de recettes de gratins de boulghour. Alors évidement, je les ai toutes mises dans le Chaudron...un coup de baguette magique....tadinnnnn....ma recette!

Remplir son Chaudron :
Pour deux personnes :

4 petits filets de poisson blanc ou deux gros  -  2 verres à moutarde de boulgour - 1 oignon - 300 g de fruits de mer congelés - sel - poivre - safran (en quantité suffisante) - 1 brique de crème allégée -huile d'olive - un peu de beurre pour le plat

La Formule Magique :


Faire décongeler les fruits de mer.

Préchauffer le four à 180°.

Faire  chauffer la crème liquide et y faire infuser un peu de safran. Saler, poivrer, laisser en attente.

Dans une  poêle faire dorer le poisson dans un filet d'huile d'olive. Le laisser cuire mais pas trop. L'enlever de la poêle, mettre en attente.

Mettre un peu d'huile d'olive dans la poêle, y faire blondir les oignons.
Ajouter ensuite les fruits de mer. Les laisser un peu rendre leur eau et ajouter le boulghour cuit.
Mélanger délicatement, saler, poivrer, et saupoudrer de safran.
Goûter et rectifier l'assaisonnement si nécessaire.

Découper les filets de poisson en tronçons.

Dans un plat à gratin beurré, mettre une couche de boulgour aux fruits de mer.
Coucher une couche de morceaux de poisson, et terminer par une couche de boulgour.

Napper de la crème safranée.

Enfourner pour une vingtaine de minutes environ, juste le temps de réchauffer le plat.

Secrets de Sorcière :

On peut utiliser de la crème liquide non allégée bien sûr.


04/04/2015

Monsieur Cuisine... la mousse au chocolat....mais pas n'importe laquelle....la mousse au chocolat magique!







Sur le Net,  dès qu'une recette est qualifiée de "magique" c'est la ruée.
 La pâte à pain magique,  le gâteau magique,  alors celui-ci on l'a tant vu qu'il a filé une indigestion à un nombre incalculable d'internautes!

Visiblement la recette qui fait mouche en ce moment c'est une recette Thermomix, la mousse au chocolat...magique vous l'aurez deviné
Alors la question est : mais pourquoi est-elle magique?

Tout simplement parce que contrairement à la recette de base, elle ne contient pas d'oeufs battus en neige.
Ouais, bon, admettons...
Et de plus, elle se confectionne avec un seul robot,  le Thermomix...Exit batteurs, saladiers, casseroles, fouets et tout l'orchestre.

Curieuse et je l'avoue plutôt septique en lisant la liste des ingrédients,  j'ai essayé et je l'ai adaptée à Monsieur Cuisine.

Et là j'admets avoir eu tort de douter : elle est parfaite. Aérienne, chocolatée à souhait, avec de la tenue,  et en plus, elle prend rapidement.



J'ai quelque peu changé les ingrédients; remplacé le jus d'orange par du lait et du rhum, et bien entendu, une fois n'est pas coutume, revu à la baisse la dose de sucre.

Remplir son Chaudron :

200 g de chocolat noir - 45 g de lait - 15 g de rhum ambré  (ou 60 g de jus d'orange comme indiqué dans la recette Thermomix) - 3 oeufs  - 10 g d'eau - 15 g de sucre.

Casser le chocolat dans le bol du robot et le broyer en choisissant 10 secondes, vitesse 10 puis 5 secondes fonction "turbo ". 
Racler.

Faire fondre ensuite le chocolat, 7 minutes,  vitesse 2, à  50°.
Racler.

Ajouter alors le lait, le rhum, mélanger 20 secondes, vitesse 5, puis chauffer 3 minutes,  vitesse 2 à 50°.
Débarrasser dans un saladier et laisser en attente.

Laver et essuyer soigneusement le bol et le couteau et mettre le fouet;  verser l'eau, les oeufs entiers ainsi que le sucre.
Chauffer 3 minutes,  vitesse 3, à 70°.
Fouetter ensuite la préparation 30 secondes, vitesse  3 puis 4.

Retirer le fouet, racler et incorporer au chocolat en attente avec une maryse, délicatement.
Débarrasser dans des ramequins et laisser prendre au frais 2 heures avant de déguster.


Secrets de Sorcière :

Si vous préférez des mousses plus sucrées,  mettez 20g de sucre au lieu de 15g.

La préparation est plutôt liquide, c'est normal, elle prendra au froid.
Je déconseille de l'utiliser pour garnir des gâteaux, elle n'a pas assez de consistance avant son passage au réfrigérateur.

Bave de Crapaud :

Je l'ai dit précédemment,  cette mousse est terrible, facile à  faire.
Le seul inconvénient est, il y en a un, le nettoyage du bol avant la cuisson des oeufs. L'idéal  serait  d'en avoir un second.
Bon, après  cela fait toujours moins de vaisselle qu'avec une mousse confectionnée sans le robot.

Un autre petit  "plus", est qu'elle peut se garder plus longtemps sans risque sanitaire puisque les oeufs sont cuits.