27/11/2014

Parmentier de poisson

Si on dit "poisson-purée", c'est pas très vendeur. Mais si on annonce "parmentier de poisson aux crevettes", là de suite, c'est un peu plus attirant.

L'essentiel est de relever le tout afin que cela ne soit pas trop fade.

Comme je ne mange toujours pas de poisson, Mr Applemini et Mr Applemini Junior ont joué les cobayes pour ce premier parmentier.
Verdict : "tu peux en refaire".
Là, tout est dit!

A la fois fin et simple, joliment présenté, ce parmentier pourra être servi à l'occasion de repas plus festifs avec des poissons plus nobles que celui que j'ai choisi.

Remplir son Chaudron :
pour 4 personnes :

3 filets de poisson au choix -  6 pommes de terre à purée -  2 cuillères à soupe de fumet de poisson - un peu de vin blanc - un demi bouquet de persil - 1 gousse d'ail 1/2 - deux belles poignées de crevettes crues décortiquées - sel - poivre - 1 cuillère de crème fraîche - 1 filet d'huile d'olive.
 
La Formule Magique :

Éplucher les pommes de terre et les faire cuire dans de l'eau dans laquelle on aura ajouté le fumet de poisson.
Lorsqu'elles sont cuites, les égoutter et réserver l'eau de cuisson.
Les passer au presse purée, réserver.

Hacher ail et persil finement.
Garder quelques peluches de persil éventuellement pour la présentation.
Diviser en deux la quantité de persil.
Faire ensuite dorer les filets de poisson dans l'huile d'olive ainsi que les crevettes.
Déglacer avec le vin blanc.
Saler, poivrer, saupoudrer de la moitié du persil et d'une gousse d'ail hachée.
Laisser cuire quelques minutes.

Passer ensuite les pommes de terre au presse purée, ajouter le jus de cuisson des poissons puis un peu d'eau de cuisson des pommes de terre et la crème fraîche, bien mélanger pour obtenir un appareil homogène.

Saler, poivrer, ajouter le persil et la demie gousse d'ail restants.

La purée ne doit pas être trop sèche, rajouter si nécessaire de l'eau de cuisson.

Dresser ensuite dans un cercle à pâtisserie individuel une couche de purée, une couche de poisson, quelques crevettes puis terminer par une couche de purée et des crevettes pour la déco.
Saupoudrer éventuellement de peluches de persil.

Réchauffer au micro-onde couvert d'une cloche avant de servir.




Secrets de Sorcière :

Pour une présentation plus simple on peut choisir de dresser dans de petites cocottes individuelles qui passent au four, cela facilite grandement le service.

Il est bien entendu possible de mettre le tout dans un plat unique qui va au four également.
Pour réchauffer  (180° pas plus) couvrir alors d'une feuille d'aluminium afin de ne pas dessécher la purée.


24/11/2014

Bouchées à la crevette grise, aneth et citron.



Ce sont des classiques de l'apéritif, déclinées avec de la truite fumée, par exemple ces  bouchées peuvent également se préparer avec des produits plus nobles comme la coquille st Jacques.

J'ai également mis au point une version allégée, en cas de bataille contre le cholestérol.

Les fêtes arrivent à grands pas, on peut d'ores et déjà songer à nos menus, même si nous avons encore le temps.

 Remplir son Chaudron :
140 g de thon * - 40 g de concentré de tomate - 60 g de crème liquide - 2 oeufs - 60 g de crevettes grises décortiquées - 30 g d'oignons hachés - 1/2 gousse d'ail hachée - 1/2 cuillère à soupe de fécule - sel -poivre - aneth  - persil - un filet de jus de citron

La Formule Magique :

Égoutter le thon si il est en boite.
Dans le bol du blender, mettre les oeufs, la crème et le concentré de tomate.
Mixer.
Ajouter ensuite 70 g de thon, la fécule, le filet de jus de citron et mixer à nouveau.

Débarrasser dans un saladier et terminer par les 70 g de thon restants, les crevettes, l'oignon et l'ail hachés, l'aneth et le persil.

Saler, poivrer.

Débarrasser dans des empreintes en silicones et enfourner pour une petite demie -heure environ dans le four préchauffé à 180°.

Servir après refroidissement.

Secrets de Sorcière :

* le thon peut être en boite, frais, à l'huile ou pas, c'est comme on aime. Si il n'est pas cuit, il le sera lors de son passage au four.
 Le fait d'en incorporer une partie à la main permet de retrouver des morceaux de thon dans les bouchées; mais pour plus de rapidité on peut passer les 140 g au blender ou inversement, incorporer le tout à la main.


Ces bouchées peuvent se préparer à l'avance, et se conserver plusieurs semaines au congélateur.

Les aromates peuvent également varier, mais il est vrai que l'aneth se marie parfaitement avec le poisson et les crustacés.

23/11/2014

A VENDRE....sujets de Noel pour bûches.


 C'est bientôt les fêtes et l'on commence à penser à nos menus.





 A cette occasion, je vends des lots de 25 sujets pour décoration de bûches ou autres gâteaux festifs.
Prix : 6 euros le lot + frais de port si envoi par courrier. (3euros48).

  Les sujets sont neufs, achetés à un ancien pâtissier après la fermeture de sa boutique.

Le lot comporte : 1 seau à champagne-bouteille - 4 feuilles de houx simples - 1 renne - 1 ours - 1 bonhomme de neige transparent - 1 morse - 4 lutins - 1 igloo - 1 inuit- 1 bouteille de champagne- 1 maison - 1 bonhomme de neige blanc - 1 père Noël - 1 bougie.
+ 5 sujets aléatoires suivant stock.





Si vous êtes interessés par plusieurs lots, les frais de port ne changent pas, c'est un envoi par Lettre Max.

Vous pouvez me laisser votre adresse mail dans le formulaire des commentaires, elle ne sera pas publiée.

Dés réception de votre paiement, je vous envoie les produits.

N'hésitez pas à me contacter pour plus de détails également par Facebook ici : 

  https://www.facebook.com/lechaudronmagique?fref=ts
 

10/11/2014

Confiture de patates douces à l'anis.





Après les Krichlats Achoura, petits  petits biscuits que j'ai découverts lors de mon voyage au Maroc la semaine dernière, j'ai eu une seconde révélation :  la confiture de patates douces.

Les patates douces, ce n'est pas  trop ma tasse de thé. En légumes seuls, je n'aime pas trop cela; accompagnées d'autres légumes, dans un tajine, je ne suis pas contre, c'est vrai.

Alors, c'est un peu avec réticence que j'ai goûté cette confiture, servie au petit déjeuner.

Là, c'est la belle surprise, j'ai a-do-ré.

Moi qui raffole de la crème de marrons, on pourrait presque si méprendre. C'est doux et velouté. Comme j'aime.

Pour une fois, dés le premier essai, j'ai réussi à obtenir exactement la saveur et la texture parfaitement identiques à celle que l'on m'a fait découvrir.


Remplir son Chaudron

1 kilo de  patates douces épluchées - 850 g de sucre - 1 verre et demi à moutarde d'eau - 1 gousse de vanille - 1 petite petite pointe d'anis en poudre * -

La Formule Magique :

Dans un faitout mettre les patates épluchées et détaillées en gros cubes avec le sucre et l'eau.
Cuire à couvert 15 minutes.
Ajouter alors la vanille fendue et grattée ainsi que l'anis en poudre.
Poursuivre la cuisson une petite dizaine de minutes.
Les cubes doivent être très tendres. 
Retirer la gousse de vanille et passer au mixer.
Mettre en pots.

Secrets de Sorcière :

* l'anis en poudre peut très vite être invasive, c'est une épice pleine de saveur. Il vaut mieux en mettre vraiment un tout petit peu, quitte à en rajouter ensuite pour éviter qu'elle ne l'emporte sur la vanille.

On peut, si on n'aime pas l'anis faire uniquement cette confiture avec la vanille et éventuellement la remplacer par un peu de cannelle, avec parcimonie aussi.



08/11/2014

Belle année à la communeauté musulmane.....je fête ce nouvel an avec les Krichlats Achoura.






Pour la sixième fois, je rentre du Maroc et de Marrakech plus précisément.
J'adore ce pays, sa culture, sa gastronomie, sa chaleur, sa proximité...tout quoi!

Nous y sommes allés Mr Applemini et moi à diverses époques de l'année : décembre pour notre nouvel an, juillet au moment du ramadan, mars pour fuir notre pluvieux printemps et cette fois ci, le hasard a fait que nous sommes arrivés au moment du nouvel an islamique. (Achoura).

Achoura, dérivé de “achara”, qui signifie dix, correspond au dixième jour du mois de Muharram, premier mois de l’année musulmane




Une période festive durant laquelle les enfants marocains font la fête, dans la rue, souvent par petits groupes en frappant sur les derboukas, bendirs" et taârijas (différents tambours qui leur ont étés offerts)  en chantant et en utilisant à qui mieux mieux des pétards, mais aussi en aspergeant les passants d'eau, c'est "Zem-Zem", nom du puits de la Mecque, eau purificatrice.

Pour l'occasion, les enfants sont rois, c'est un peu leur Noël.
On leur achète des cadeaux, souvent des jouets,et,  les fameux tambours confectionnés en peau de chèvre;  et à cette période nombre d'étalages ont changé leur marchandise et proposent poupées, jeux en plastique, et tout une gamme de pistolets à eau.

 Le plat traditionnellement servi le soir est le couscous avec la viande séchée (gueddid), celle précieusement gardée depuis l'Aïd.
Il est suivit d'un assortiment de fruits secs et de petits biscuits, les Krichlats Achoura. Ils sont souvent confectionnés par la mère de famille et c'est le boulanger du quartier qui les cuit dans son four à bois.
On en trouve aussi en vente dans les épiceries, c'est ainsi que j'en ai ramené.

Mais Achoura, comme beaucoup de fêtes musulmanes, c'est signe de partage . En cette occasion, les musulmans font le "zakat", c'est une aumône qui représente le dixième de l'argent qu'ils possèdent depuis un an.

Entre tradition,   fête populaire et fête religieuse, Achoura est l'occasion de se réunir, de partager, de festoyer et de s'amuser, comme un grand nombre de fêtes religieuses partout dans le monde.

Pour plus d'informations, je vous conseille cet article, un autre moyen d'en apprendre  plus sur Achoura et sur ses traditions.

Ayant dévoré les fameux biscuits que j'avais ramenés et voulant les faire découvrir à mon entourage, j'ai cherché sur le Net la recette.
Comme d'habitude, il n'y a pas qu'une façon de les faire, alors comme d'habitude, j'ai adapté et j'ai surtout tout pesé; le résultat m'a bien emballée, mais un petit défaut cependant, ils sont un peu durs.
La cuisson trop longue ou un four trop chaud  en sont surement la cause; à améliorer, donc.

Si parmi les lectrices de cet articles ou les lecteurs certains peuvent m'aider à affiner ma recette, qu'ils n'hésitent pas à me laisser leurs conseils dans le formulaire des commentaires.

Remplir son Chaudron :

30 ml d'huile neutre (tournesol pour moi) - 1 oeuf - 30 ml de fleur d'oranger  - 1.5 g d'anis en poudre - 100 g de sucre en poudre - 1, 5 g de sel - 1 g de levure alsacienne - farine (quantité suffisante).


La Formule Magique :

Préchauffer le four à 170°.

Mélanger intimement les liquides et l'oeuf.
Ajouter ensuite l'anis, le sucre, le sel et la levure.

Lorsque l'appareil est bien homogène, ajouter au fur et à mesure la farine.
On doit obtenir une pâte malléable mais pas trop sèche.

La laisser reposer dix minutes.

Prélever une boule de pâte, en faire un boudin long et fin et le découper en biseaux par petits tronçons.
Déposer chaque pièce sur une  plaque allant au four couverte de papier sulfurisé.

Procéder ainsi jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de pâte.



Enfourner entre 15 et 20 minutes.

Les krichlats Achoura doivent être un peu dorés.

Secrets de Sorcière :

Suivant les recettes on peut y ajouter des graines de fenouil, de sésame.

L’œuf est facultatif, la première fois que j'ai fait les biscuits je n'en n'ai pas mis, mais ils étaient vraiment trop secs.

D'autres recettes préconisent aussi du beurre, je pense que je testerai la prochaine fois.

Le temps de cuisson et à titre indicatif, comme d'habitude, à surveiller, suivant les fours.

Un grand merci à Fifi Larue, qui se reconnaitra si elle passe ici, c'est grâce à elle que j'ai trouvé le véritable nom de ces biscuits.
Ils sont parfois  appelés "fekkas" mais ce terme désigne plus généralement tous les biscuits si j'ai bien compris.
Un grand merci à nos hôtes du riad qui nous ont expliqué cette tradition, au carossa adorable qui m'en a dit encore plus et au boulanger de la rue El Arsa à Marrakech qui m'a gentiment laissé  prendre des photos et a répondu à mes questions et m'a offert de délicieux  pains tout chauds.





05/11/2014

Velouté de Butternut au safran et à la chataigne




Les courges ne sont pas mes légumes de prédilection, il y en a deux qui sortent malgré tout du lot : le potimarron et la courge butternut qui est très tendance en ce moment.

L'hiver arrive à petits pas, et les soupes, veloutés et autres joyeusetés arrivent sur nos tables.

Voici un potage qui change de l'ordinaire et que j'ai beaucoup aimé.

Suivant les goûts de chacun on peut adapter en mettant plus ou moins de légumes.

Le safran donne à ce potage un petit air moins ordinaire.



 

Remplir son Chaudron :

1 grosse courge butternut - 500 g de chataignes cuites (en boite) - 1 oignon 1 filet d'huile d'olive-  - 1 cube de bouillon de volaille - 3 pistils de safran - sel - poivre - crème pour le service.

La Formule Magique :

Détailler la courge en cubes grossiers.
La faire dorer dans le filet d'huile d'olive.
Ajouter l'oignon coupé et le faire dorer aussi.
Couvrir d'eau,l'eau doit affleurer les légumes.
Ajouter le cube de bouillon ainsi que le safran.
Laisser cuire 15 minutes environ.
Égoutter les chataignes si elles sont en boite.
Les ajouter et remettre de l'eau.

Poursuivre la cuisson une dizaine de minutes.
Goutter le bouillon et rectifier si nécessaire.

Passer ensuite le tout au mixer. Si c'est trop épais à votre goût, rajoutez de l'eau (ou du lait).

Servir chaud avec une cuillerée de crème fraîche et parsemer d'un peu de persil pour la déco.



Secrets de Sorcière :

Pour un potage encore plus original ajouter le jus de deux clémentines.

Pour ceux qui préfère atténuer le goût de la courge, on peut y joindre des pommes de terres.