30/04/2013

Fekkas aux amandes, à l'anis et aux raisins.





Ces petits gâteaux secs orientaux ont la particularité de se cuire en deux fois.
On cuit un gros morceau de pâte en forme de boudin, que l'on découpe en tranche avant de terminer la cuisson.

Dégustés avec le thé, le café, servis au petits déjeuners aussi, ils peuvent également s'accompagner de miel ou de confiture comme des tartines.

Ils se conservent très bien dans une boite en fer.

Personnellement je les trouve un peu trop secs, mais c'est aussi parce que je les ai fait trop cuire. J'en avais déjà fait il y a longtemps et je les trouvais meilleurs.

J'ai choisi la recette du blog Ma Fleur d'Oranger.

Remplir son Chaudron :

 250 g de farine - 2 oeufs - 30 ml d'huile - 60 g de sucre semoule - 40 d'amandes mondées * - 40 g de raisins secs - 1/2 sachet de levure - 1 pincée de sel - 3 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger - quelques graines d'anis. - 1 peu de lait pour ramasser la pâte.

La Formule Magique

 Préchauffer le four à 180°.
Concasser grossièrement les amandes.
A l'aide d'un pilon ou d'un rouleau à tarte entre deux feuilles de papier sulfurisé, broyer les graines d'anis.
Mélanger ensemble tous les ingrédients secs sauf les raisins et les amandes.

Battre les oeufs à part, les ajouter aux ingrédients secs, bien mélanger. On obtient une pâte sableuse. Ajouter l'eau de fleur d'oranger et l'huile. Terminer par les raisins et les amandes.

Ramasser la pâte en ajoutant du lait peu à peu.
Elle doit être malléable et pouvoir former une boule.

Avec les mains huilées former deux boules et les former en gros boudins.

Les déposer sur une plaque allant au four garnie de papier sulfurisé.

Les cuire une vingtaine de minutes.

Les sortir du four (ne pas éteindre le four)  et les faire attendre sur une grille en les couvrant d'un linge humide.

Lorsqu'ils sont froids, les découper en tranches délicatement.

Les replacer sur la plaque et terminer la cuisson. Ils doivent être bien dorés (10 minutes environ).

Les laisser refroidir et les garder dans une boite en fer.

Secrets de Sorcière

*Si les amandes ont encore leur peau, les faire bouillir trois minutes dans de l'eau, les égoutter. Cette technique permet d'enlever facilement la peau. Je procède ainsi en grosses quantités et je garde les amandes dans un bocal en verre.
La peau brune des amandes leur donne un goût amer, il est toujours préférable de l'enlever dans pratiquement toutes les préparations.

La recette de Bouchra ne contient pas d'anis, mais j'adore ces petits gâteaux avec ce parfum. C'est d’ailleurs ce qui m'a plu lorsque je les ai goutés lors de mon séjour au Maroc.

Le temps de cuisson est purement indicatif, il faut juste bien les surveiller lors de la seconde partie de la cuisson, je l'ai ai un peu oublié, ce qui les a rendu un peu trop secs.

Bave de Crapaud et Adresse Diabolique :


J'adore ces fakkas, surtout au petit déjeuner.
On peut les préparer également avec des graines de sésame, sans raisins secs, avec de la cannelle moulue également.

Les graines d'anis utilisées dans cette recette m'ont été offertes par L' Île aux Épices.
D'une qualité irréprochable j'ai dû en mettre beaucoup moins que d'habitude, ces graines étant très parfumées.



29/04/2013

Skandraniettes, Skandariettes...c'est comme on veut.



Pas facile de revenir de voyage par un temps pareil, l'accueil à l'aéroport était plutôt déprimant.

Sans parler du temps d'hier dimanche, pluie et froid, neige pour les Vosgiens, quel mois d'avril!

Pour poursuivre encore un peu le séjour au Maroc voici des petits gâteaux dont le nom varie selon les sites.

Skandariettes, Skandraniettes, ou même Skendraniettes.

Ce sont de petits gâteaux fourrés à la pâte d'amande, autour d'une sorte de pâte brisée à la fleur d'oranger.

La recette vient de chez Christhummm.
Elle l'a elle même empruntée à Taous.

Et pour poursuivre encore un peu le séjour, je vous suggère les Babouches ou les Cornes de gazelles que l'on ne présente plus.



Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ces petites merveilles ne sont pas du tout trop sucrées, c'est une fausse idée que l'on a de la pâtisserie orientale à vrai dire. Il est vrai que la présence de miel, de sucre glace nous induit en erreur.

Mais essayez, vous serez agréablement surpris.

Remplir son Chaudron :

Pour la pâte :

400 gr de farine tamisée - 125 gr de beurre fondu -1 jaune d'oeuf -1 pincée de sel - 8 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger*.


Pour la farce :

1 petit oeuf - 250 gr d'amandes en poudre -100 gr à peu près de sucre glace  - 15 g de sucre vanillé - colorant alimentaire au choix (facultatif).


Pour la décoration
1 blanc d'oeuf - amandes effilées - quelques cuillères à soupe de glucose au miel - eau de fleur d'oranger.





La Formule Magique


Dans un saladier, tamiser la farine.
Faire un puits, ajouter la beurre, le jaune d'oeuf et le sel.

Travailler à la main pour obtenir une pâte sableuse.
Ramasser avec l'eau de fleur d'oranger. On doit obtenir une pâte homogène et lisse.

Former une boule, filmer et garder au frais le temps de préparer la farce.

Mélanger intimement les amandes, les sucres. Ajouter le colorant si il est liquide.
Si le colorant est en poudre, dans un petit bol débrouiller l'oeuf à la fourchette, y dissoudre le colorant et l'ajouter au mélange précédent petit à petit. L'appareil ne doit pas être liquide, (il doit être malléable de façon à pouvoir former un boudin ensuite).

Etaler ensuite la pâte sur un plan de travail fariné. Elle doit être fine (2 à 3 millimètres).  En préparant la pâte , faut plier la pâte plusieurs fois. ça crée un feuilletage délicat. Formez un rectangle à nouveau.


Rouler ensuite la farce en forme de boudin, d'une épaisseur de trois centimètre et l'enfermer dans la pâte.
Faire deux tours. (ce qui fait deux épaisseur de pâte).

Découper en forme de biseaux.

Préchauffer le four à 180°.

Débrouiller ensuite le blanc d'oeuf dans un petit bol et badigeonner chaque biseau, déposer des amandes effilées. Les badigeonner également de blanc d'oeuf.

Décorer éventuellement de morceaux de pâte, de sucres fantaisies.

Enfourner pour un petit quart d'heure. Les skandraniettes doivent être légèrement dorées.

Lorsque les gâteaux sont refroidis, faire chauffer ensuite quelques secondes au micro-onde le glucose au miel, ajouter de l'eau de fleur d'oranger, bien mélanger; (le mélange ne doit pas être trop liquide) et y tremper chaque pièce.

Déposer dans une caissette en papier. 

Les conserver dans une boite en fer.

Secrets de Sorcière

* On pourra constater que suivant les recettes on utilise de l'eau de fleur d'oranger avec de l'eau ou de l'eau de fleur d'oranger pure. 
Lors de ma  première recette j'avais mélangé, mais je trouvé que l'arôme était trop discret. Je pense que tout dépend de la qualité du produit. Pour cette raison, j'ai ramassé la pâte avec uniquement de l'eau de fleur d'oranger.

Le dosage des oeufs pour la farce est un peu empirique, c'est une question de consistance, la précision n'a pas de mise, on "sent" la pâte.
La recette de Taous précise 1 ou 2 sachets de sucre vanillé. Après le premier esssais, je suis restée sur 15 g, j'ai utilisé du sucre vanillé "maison".

Afin que les gâteaux restent brillants j'ai préféré utiliser du glucose au miel. On peut choisir uniquement du miel, mais le brillant ne reste pas.

La pâtisserie orientale se regarde avant d'être dégustée. La décoration parfois très fine et précise est un pur régal pour les yeux.
Il faut réellement l'appréciée avant de la savourer, c'est un modèle de finesse et de précision.





Les sucres fantaisies ont été offerts par BienManger.com
Vous trouverez tout une gamme originale et complète sur leur site.


27/04/2013

Babouches aux amandes.





5 jours....5 jours de dépaysement, de bonheur, de chaleur pour un voyage à Marrakech.

Cela fait la troisième fois que nous nous y rendons et je ne m'en lasse pas. Je n'ai qu'une envie : y retourner.

Envoutée, je crois que c'est le mot.

Pour ce troisième voyage, nous avons poussé la découverte jusqu'à Essaouira; une ville ensoleillée fouettée par l'air marin.
Plus apaisante que Marrakech mais tout aussi étonnante.

Le Maroc se sont des couleurs, des senteurs et des saveurs.





Les bagages à peine défaits, j'ai prolongé ce voyage en préparant de petits gâteaux aux amandes : les babouches.
Très simples à réaliser ils se remarquent en revanche par la décoration qui se fait à l'aide d'un ustensile indispensable dans la pâtisserie orientale : la pince Nakache.

Avant de vous livrer la recette, encore un peu de dépaysement avec quelques photos.





Remplir son Chaudron :

Pour la pâte
- 3 mesures de farine (environ 300 gr de farine) - 1 mesure de beurre fondu - 1 pincée de sel - 1 sachet de sucre vanillé - 1 jaune d'oeuf - Eau fleur d'oranger (environ 80 g).

Pour la farce :

300 g d'amandes en poudre - 150 g de sucre - 2 blancs d'oeufs (moyen) - perles et sucres fantaisie pour le décors.

Pour le décors après cuisson : miel - eau de fleur d'oranger.

La Formule Magique :  

 
Mélanger tous les ingrédients et ramasser* avec l'eau de fleur d'oranger. La pâte doit être bien lisse et homogène.
La diviser en trois parties, et former trois boules, les laisser attendre sur le plan de travail enveloppées dans un film alimentaire pendant la préparation de la farce.
Mélanger ensemble les amandes et le sucre.
Ajouter un blanc, si la pâte et encore sèche, ajouter le second.
La pâte se travaille avec les doigts, et doit être ferme.

Préchauffer le four à 145°.


  Étaler ensuite chaque boule  sur le plan de travail légèrement fariné; l'épaisseur doit être de 1 mm.
Former un boudin de farce de 1 cm de diamètre, le poser sur le bord de la pâte, et enrouler la pâte dessus. Ne faire qu'une épaisseur, un tour.


Couper ensuite en forme de biseau, et former les babouches en posant le morceau de pâte, sur le champ (jointure de la pâte en dessous), pincer au bout pour donner la forme de babouche et modeler l'autre bout.
Décorer avec la pince nakache et les sucres variés.

Enfourner, et laisser cuire en surveillant; la pâte doit rester blanche.

 
Faire chauffer un peu de miel, y ajouter un peu de fleur d'oranger et tremper chaque babouche une fois cuite dans ce mélange.

Déposer chaque pièce dans une caissette en papier.




 
Secrets de Sorcière :

* ramasser signifie que l'on rassemble la pâte. La fleur d'oranger, ajoutée petit à petit permet de la mouiller pour la rendre moins sèche.
 La dose est donnée à titre indicatif.

J’ai emprunté la recette à Djouza du blog Ma Cabane aux Délices. Je vous conseille d'aller lui rendre une petite visite, ses babouches sont beaucoup plus jolies que les miennes.


 

20/04/2013

Spritz de Christophe Felder.




On les nomme aussi "sablés viennois". Je vous avais proposé ceux à la noix de coco, et ceux au chocolat de Pierre Hermé.

Aujourd'hui ce sont les spritz de Christophe Felder que je vous propose.

Personnellement je les ai moins aimés, un peu sec à mon goût. En revanche, pour ceux qui ne consomment pas d'oeufs, cette recette n'en comporte pas, ceci explique peut être cela.

Cette recette est tirée du livre "Pâtisserie" et je l'ai empruntée au blog Sonia Délice.

Remplir son Chaudron :

380 g de farine T45 tamisée - 225 g de beurre mou salé  - 150 g de sucre glace - 120 g de lait tiède - 2cuillère à soupe d'extrait de vanille - 80 g de chocolat noir.

Battre ensemble pendant 5 minutes le beurre mou, le sucre et la vanille.

Ajouter le lait, continuer à fouetter.

Ensuite avec une spatule en bois, ajouter la farine.

Dresser sur la plaque à pâtisserie garnie de papier sulfurisé à l'aide d'une poche à douille.

Laisser "croûter" 15 minutes afin que les dessins des biscuits ne s'estompent pas à la cuisson.

Pendant ce temps, faire chauffer le four à 200°.

Enfourner pour 15 minutes.

Laisser refroidir sur une grille.

Lorsqu'ils sont froids, les napper de chocolat fondu et laisser refroidir.

Secrets de Sorcière :

La recette ne stipule pas le type de farine, j'ai volontairement pris de la T45 pour obtenir des biscuits plus fins.

Une demi gousse de vanille fait partie de la recette initiale, je ne l'ai pas mise ne sachant pas quoi en faire. La broyer? La faire chauffer dans le lait avant ?

Ces biscuits se conserveront plusieurs jours dans une boite en fer; si vous les avez nappés de choclat il est préférable d'entreposer la boite dans un endroit frais. Le chocolat s'il n'a pas été tablé n'aimera pas la chaleur.

Bave de Crapaud

Je l'ai ai trouvé un peu secs ces biscuits, ce n'est pas la recette que je retiendrai.
Je trouve aussi que la vanille est peu présente, j'aurais peut être dû utiliser la demi gousse conseillée.

19/04/2013

Confiture de fraise aux effluves de géraniums bourbon.



Je ne me souviens plus de la dernière confiture que j'ai achetée.... ah si! Maintenant cela me revient, c'était un concentré de sucre sans goût.
 Mais comme Monsieur Applemini ne mange que celle aux fruits rouges, ma petite production maison ne peut pas toujours suivre. Alors il m'arrive parfois d'en acheter.
D'autant plus que l'année dernière le jardin ne m'a pas spécialement gâtée, je ne peux pas trop lui en vouloir, je ne l'ai pas spécialement soigné.

Mais j'ai tout de même réussi à congeler quelques fruits, notamment des fraises qui m'ont permis de faire quelques pots de confiture il y a quelques jours.

C'est en recevant un petit cadeau de chez Florisens que l'idée m'est venue de marier fleurs et fruits.

Cela donne une confiture étonnante, originale, qui a séduit tous ceux qui l'on goûtée.




Remplir son Chaudron :

 1 kg 500 de fraises lavées, épluchées, détaillées en petits morceaux* - 1 kg 200 de sucre - 1 sachet de Vitpris - 3 pincées de cristaux d'huiles essentielles Géranium Bourbon de chez Florisens.


La formule Magique :

Mettre les fraises dans la bassine à confiture et porter à ébullition sans cesser de remuer avec une cuillère en bois.

Pendant ce temps, prélever  deux cuillères à soupe de sucre et les mélanger avec le sachet de Vitpris.

Saupoudrer sur les fraises lorsqu'elles arrivent à ébullition, bien remuer et cuire trois minutes.
 Ajouter ensuite le reste du sucre, lorsque la mélange arrive à nouveau à ébullition laisser cuire à gros bouillons à nouveau trois minutes.

Hors du feu et lorsque la confiture est cuite ajouter les cristaux d'huiles essentielles. Bien mélanger, toujours   à la cuillère en bois.

Verser dans les pots préalablement stérilisés, fermer.


Secrets de Sorcières

* perso je n'aime pas les confitures avec de gros morceaux de fruits, mais il est possible de laisser les fraises entières.

Le dosage des cristaux est empirique, tout dépend des goûts de chacun.

J'ai essayé de les mettre avant la cuisson, mais comme avec l'alcool, le goût s'évapore, il faut donc les mettre juste avant de mettre en pots.

Vous trouverez les cristaux d'huiles essentielles Florisens sur le site ou dans certains magasins Bio.



Bave de Crapauds :

 J'adore! Elle a fait de l'effet cette confiture. Je l'ai offerte à Pâques dans mes paniers gourmands; et je n'en n'ai eu que des compliments.

Le géranium se marie parfaitement avec les autres fruits rouges.







14/04/2013

Pattes de chat.










J'adore les chats! Les lapins aussi...vivants les lapins, je précise! Parce que dans un blog de cuisine, les lapins, on les retrouve souvent dans la marmite.

Je n'ai pas de chats à la maison, enfin, pas vraiment. J'accueille des squatteurs qui ont un maître et qui les malins, vadrouillent entre le deux foyers.



Finalement, la solution est bonne j'ai tous les avantages sans les inconvenients.

Tout le monde connait les petits biscuits vieux comme le monde, (ou au moins comme moi) les Langues de Chat. Ce sont d'ailleurs, avec les Chamonix Orange, les biscuits dont je me souviens le mieux lorsque je pense à mon enfance.

Eh bien, et je ne le savais pas, il y a aussi les pattes de chat. Pas dans le commerce, mais dans nos cuisines. J'ai découvert cette recette sur le blog de Vanille.

Simples, mais bons, ils se conservent très bien grâce à la poudre d'amande. Vous pouvez donc sans problème doubler les proportions.

J'ai pris quelques libertés avec le décors, pour que ces pattes de chat ressemble encore plus à des pattes de chat, recto et verso.




Remplir son Chaudron :


120 g de beurre mou - 100 g de sucre glace - 7.5 g de sucre vanillé -  50 g d'amandes en poudre - 1 oeuf - 10 g d'huile - 3 g  de levure - 300 g de farine  T 45 *- 50 g de chocolat de couverture pour la finition.

La Formule Magique :

 Préchauffer le four à 180°.

Battre le beurre et les sucres en pommade.
Ajouter l'huile et  l'oeuf,  mélanger.
Incorporer ensuite la farine, la levure,  et la poudre d'amande.
Couvrir la plaque à pâtisserie d'une feuille de papier sulfurisé. Former des boulettes de 25 g environ,  et les déposer sur la plaque et les aplatissant légèrement.
Marquer chaque biscuit avec une fourchette  pour donner l'impression d'une patte de chat.
Enfourner pour 18 minutes, surveiller afin qu'elles ne brunissent pas.

 Laisser refroidir.


Fondre le chocolat au bain marie et  tremper chaque pièce dans le chocolat, laisser prendre au frais (pas au réfrigérateur, le chocolat capte toutes les odeurs) et ensuite, à l'aide d'un pinceau dessiner les coussinets.

Laisser prendre à nouveau.



Secrets de Sorcières :

La recette de départ précisait 350 g de farine. Cela fait trop à mon avis, la pâte est trop séche, et comme vous pouvez le constater les biscuits craquent. Je conseille donc, 300 g de farine T45 , plus fine, on obtiendra des biscuits plus fins et plus jolis.





La dose de chocolat est précisée de façon empirique, tout dépend de l'épaisseur mise sur les biscuits.



Bave de Crapaud  :

Bons, ils sont bons  ces biscuits mais pas pratiques à manger, bah, oui, le chocolat étant sur les deux faces, on s'en met un peu partout, l'idéal est de faire les dessins des coussinets et des griffes sur un seul côté.

13/04/2013

Crèmes caramel (ou renversées) au caramel, il suffisait d'y penser. Le cuire au Micro-Onde, il suffisait d'essayer.




Je ne suis pas une pro de la cuisson au micro-onde.
A chaque fois que j'ai essayé pour gagner du temps ou étant en panne de gaz, cela ne s'est pas révélé concluant.
Moi, j'aime bien mon gaz, ma plaque à induction et mon four sans qui ce blog n'existerait pas.

Mais justement, le four je n'en n'ai qu'un...enfin, j'en avais deux jusqu'à ce que le deuxième finisse dans l'appartement de ma fille étudiante.

Alors, lorsque j'ai voulu faire des crèmes renversées dernièrement et que le four était déjà squatté par un poulet, j'ai quand même voulu tenter la cuisson au micro-onde.

Bon, vue la qualité de ce micro-onde, il se pourrait bien qu'avec un de gamme supérieure  cela prenne moins de temps mais les crèmes étaient cuites parfaitement, rien n'a débordé.....bref...j'ai géré!

En ce qui concerne la recette, ce sont de banales crèmes renversées, mais j'ai ajouté un peu de caramel avec le lait parce que j'avais la flemme de nettoyer la casserole après avoir fait le caramel. Parfois la flemme ça a du bon.

Remplir son Chaudron :

pour le caramel :
pour un grand bocal car cela se conserve très très longtemps.

600 g de sucre - 200 g d'eau - 1 filet de vinaigre - 150 g d'eau (pour la décuisson).

Pour la crème renversée :
6 oeufs - 1 litre de lait - 80 g de sucre vanillé - un peu de caramel pour chaque ramequin.

Faire chauffer les 200 g d'eau et les 600 g de sucre avec le filet de vinaigre. Prendre soin de bien essuyer les bords de la casserole avec un pinceau bien humide régulièrement.
Lorsque le caramel atteint la couleur désirée, arrêter la cuisson en trempant la casserole dans un bain d'eau froide, puis ajouter les 150 g d'eau. (attention aux projections) tout doucement, petit à petit.
Remuer, remettre un peu sur le feu pour bien homogénéiser le tout.

Laisser tiédir.

Pendant ce temps, fouetter 6 oeufs.

Vider la casserole de caramel en prenant soin d'en laisser  au fond et verser le litre de lait sur le caramel restant, ajouter le sucre vanillé .Remettre le tout à chauffer.

Dans le fond de chaque ramequins, verser un peu de caramel.


Lorsque le lait commence à bouillir verser sur les oeufs tout en fouettant. On doit obtenir un appareil bien homogène.

Verser ensuite dans les ramequins.

Dans un plat creux, allant au micro-onde, verser un peu d'eau froide. Déposer 4 ramequins et faire cuire au micro-onde 8 minutes à 480 watts.

Lorsque la sonnerie de fin retentit laisser encore les ramequins quelques minutes. Les retirer, vérifier la cuisson en les  piquant de  la pointe d'un couteau. Dans la trace laissée par le couteau le lait ne ressort pas.

Au cas où la cuisson n'est pas terminée, remettre par pallier de quelques secondes pour éviter que les crèmes ne soient trop cuites.

Laisser refroidir à température ambiante et mettre au réfrigérateur ensuite.

Secrets de Sorcière :

Le temps de cuisson varie en fonction de deux paramètres : la puissance du micro-onde et la taille des ramequins choisis.
En ce qui concerne la quantité de sucre utilisée pour cette recette, la logique veut que plus on laisse de caramel dans la casserole où l'on va faire bouillir le lait, moins on met de sucre vanillé.
Le caramel est un produit que j'aime avoir en réserve dans mes placards, il se garde plusieurs mois

dans un bocal et permet d’agrémenter toute une gamme d'entremets, de compotes et de gâteaux.

Langue de Vipère :

Je ne suis pas mécontente du tout de cette forme de cuisson. Les crèmes ne sont pas aussi jolies qu'au four, mais finalement, lorsqu'on est pressé, pourquoi pas.

Il faut dire que la dernière fois que j'ai testé une cuisson au micro-onde, c''était pour un Mugcake qui s'est révélé être un véritable fiasco!

Mais je vais retenter l’expérience, un trop grand nombre de mes collègues blogueuses et Facebookiennes y arrivent!


06/04/2013

Gnocchi de pain, gnocchi di pane pour les italophones. La recette économique et anti-crise par excellence.




Ahh on en entend parler de la crise!
Certains même en font des reportages, repas anti-crise, bons plans anti-crise, sites anti-crise, recettes anti-crise etc... etc...
Et bien moi à mon petit niveau, elle m'a juste inspiré un billet pour vous présenter une recette qui effectivement est plutôt bon marché : les gnocchi de pain.

Si je vous dis qu'ils se préparent avec du pain rassi, peut être auriez vous la même réaction que ma fille et mon mari : être dubitatifs!
C'est vrai que le vocable "rassi" n'inspire pas vraiment.

Mais lorsqu'ils ont goûté, l'air moqueur, ils ont dû bien vite ravaler leurs plaisanteries, ils ont trouvé cela très bon, en ont repris et surtout m'ont conseillé de garder la recette pour renouveler l’expérience.

Je les ai servi avec un boeuf à la sauce tomate parce que il faut tout de même reconnaître qu'au pain ou pas, le gnocchi s'accompagne et se déguste avec une sauce.

La recette initiale conseillait de les servir avec un beurre à la sauge, mais cholestérol et beurre ne faisant pas bon ménage, une sauce tomate était plus raisonnable.

Cette recette est tirée du livre La Cuillère d'argent. (livre collectif) des éditions Phaidon.

Remplir son Chaudron :
pour 6 personnes.

50 cl de lait demi-écrémé - 200 g de pain rassi coupé en petits morceaux - 2 oeufs - 200 g de farine - sel - poivre - 2 tablettes de bouillon (au choix).

Faire chauffer le lait.
Lorsqu'il est bien bouillant le verser sur les morceaux de pain préalablement mis dans un saladier.
Bien mélanger et laisser le pain s'imbiber pendant 20 minutes en remuant de temps en temps.

Passer ensuite au mixer.
Battre deux oeufs rapidement à la fourchette dans un bol.
Ajouter au pain, mixer à nouveau.

Débarrasser dans un saladier, ajouter la farine petit à petit. La préparation doit être épaisse.  Saler, poivrer.

Filmer et laisser reposer deux heures au réfrigérateur.

Faire chauffer une grande marmite d'eau bouillante avec les tablettes de bouillon.

Prélever à l 'aider d'une cuillère à café un peu de pâte, déposer dans l'eau bouillante. Lorsque la pâte remonte à la surface de l'eau, le gnocchi est cuit.
Le récupérer à l'aide d'une écumoire, le déposer dans un plat.
Recommencer l'opération jusqu'à ce qu'il n'y ait  plus de pâte.

Lorsque tout est cuit, juste au moment de passer à table faire fondre une belle cuillère à soupe de beurre et la faire fondre dans une grande poêle.  Y faire dorer tous les gnocchis.

Servir bien chaud, avec la sauce de votre choix.

Secrets de Sorcière :

Dans la recette initiale il n'est pas question de faire dorer les gnocchis dans le beurre avant de les servir mais j'avoue que l'aspect bouilli et gris n'est pas très alléchant. J'ai pris l'initiative de les passer un peu à la poêle pour être sûre de servir un plat qui donne envie.

La noix de muscade est également ajoutée en même temps que le sel et le poivre. Je n'en n'ai pas mis.

Il est conseillé de les cuire dans de l'eau bouillante, pour plus de goût, j'ai ajouté deux tablettes de bouillon de poule. Suivant la viande qui l'accompagne, on peut choisir du bouillon de boeuf, ou de légumes.

Langue de Vipère :

Bon, on s'amuse un peu?
On calcule ensemble le prix de revient de cette recette pour 6 personnes?

alors.....la farine : 200 g à 0.59 cents le kilo...............0.118
            le lait      : 50 cl à .79 cents le litre..................0.395
                           ( marque Cora).
            2 oeufs (achetés à 2 euros la douz.
                         dans mon village) .............................0.333

            le bouillon de poule 2 tablettes........................0.145
           ( marque Cora, 1.09 euros les 15 tablettes)

                                                            TOTAL           0.99 euros.

et pour finir, le pain, on l'a payé même si il n'est plus
tout jeune! disons, 4 euros le kilo pour arrondir.............0.80 euros


                                                              TOTAL :        1.79 euros

C'est pas une recette économique ça?

1 euros 79 d'accompagnement  pour 6 personnes.

Vous me faites grâce des prix de l'eau pour la cuisson, du sel et du poivre? Je ne compte pas le beurre pour les faire dorer, au départ il ne faisait pas partie de la recette. :) et pis j'ai pas envie de compter!




Et pour les plus riches, je vous conseille la recette de gnocchi à la ricotta.

Et un grand merci à Guy pour ses recettes de gnocchi, j'en ai encore d'autres à essayer.

03/04/2013

Brutti e Buoni



Toute une histoire ces petits biscuits!

Il a  quelques temps des amis m'ont rapporté de leurs vacances en Italie ces petites choses dont le nom à lui seul intrigue : Brutti e Buoni. Ou Brutti ma Buoni que l'on peut traduire par "moches mais bons".

Une meringue parfumée à la vanille, une meringue craquante et moelleuse grâce à de la poudre d'amande et parsemée d'éclats de noisettes.

Après les avoir dévoré, j'ai tout simplement réalisée la recette au pifomètre, et la chance du débutant étant avec moi, je les avais particulièrement réussis.

En principe, tous mes essais, je les note scrupuleusement : les proportions, les temps de cuisson, bref, une vraie maniaquerie qui me permet au fil du temps et des essais d'affiner, d'améliorer ou de corriger .

Lorsque j'ai voulu en faire à nouveau, impossible de remettre la main sur mes notes!
Pourtant je vous jure, mes recettes sont bien rangées.

Je suis donc allées à la pêche aux infos et comme à l'ordinaire, j'ai trouvé de tout sur Internet.

J'ai choisi cette recette que j'ai un peu bidouillée mais ils ne ressemblent pas vraiment à ceux qui venaient tout droit d'Italie.

Je ne désespère pas, je recommencerai la prochaine fois.

 
 Remplir son Chaudron :

150 g d'amandes en poudre - 50 g de noisettes - 65 g de blanc d'oeuf - 150 g de sucre glace - 1 trait d'extrait de vanille.

La Formule Magique :

Faire chauffer le four à 180° et y faire dorer les noisettes. Si elles ne sont pas mondées, à la sortie du four, les rouler dans les mains, la peau s'enlève facilement.
Les concasser grossièrement, réserver.

Battre les blancs d'oeuf en neige ferme et incorporer l'extrait de vanille.
Ajouter délicatement l'amande en poudre puis les noisettes grillées et concassées.

A la cuillère déposer de petits tas sur plaque allant au four garnie de papier sulfurisé.

Enfourner pour  15 minutes à 160°.                     


Langue de vipère :

Ils sont bons, mais ne ressemblent pas du tout à ceux que l'on m'avait offerts.

 Trop de poudre d'amandes ou pas assez de meringue.

Adresse Diabolique :

La qualité des fruits secs est importante lorsque l'on s'en sert en pâtisserie. Les noisettes utilisées dans cette recette viennent de chez Greenweez.



01/04/2013

Chocolats aux cristaux de menthe et feuilles de menthe cristallisées



J'ai fini juste à temps mes chocolats de Pâques cette année.

Les chocolats faits à la maison, ça prend un temps fou! Parfois je me demande pourquoi je ne choisis pas la solution la plus simple : rentrer dans un supermarché, choisir des oeufs Kinder, les emballer et rentrer chez moi lire!

Après les pralinés, les mendiants, voici les derniers de la série : ceux à la menthe.

La partie la plus longue est le tempérage du chocolat. 

Après, c'est simple, on choisit le moule, on verse, on laisse prendre et on démoule.

Mais comment j'en fait pour y passer autant de temps?

J'en ai fait trop peut être? Non, le chocolat, il n'y en a jamais trop!

Remplir son Chaudron :

Chocolat de couverture noir - cristaux d'huiles essentielles de menthe - feuilles de menthe verte - 1/2 blanc d'oeuf - 3 cuillères à soupe (environ) de sucre cristallisé.

La Formule Magique :

Trois jours avant il faut préparer les feuilles de menthe cristallisées afin qu'elles aient bien le temps de sécher.

Laver et essuyer soigneusement les feuilles de menthe verte.

Dans un  bol battre à la fourchette le blanc d'oeuf.

Tremper chaque feuille de menthe dans le blanc, puis dans le sucre cristallisé.

Poser sur une feuille de papier sulfurisé. Laisser sécher à l'air libre.
Lorsqu'elles sont bien sèches, les conserver dans une boite en fer.

Ensuite on passe à la préparation du chocolat.

Tempérer le chocolat.

Lorsqu'il est remonter à 32°, saupoudrer de quelques pincées de cristaux de menthe. Bien mélanger.

Couler dans les moules.





 Garder un peu de chocolat fondu qui servira à coller les feuilles de menthe.

Disposer à nouveau de deux ou trois cristaux sur chaque chocolat.

Laisser prendre. Si le tempérage a bien été mené cette étape est rapide. Cela dépend aussi de l'épaisseur des chocolats. Plus les moules sont épais, plus la prise sera longue.

Une quinzaine de minutes plus tard démouler les chocolat.

Briser les feuilles de menthe et en coller un petit morceau sur chaque chocolat.

Secrets de Sorcière :

Les feuilles de menthe se conserve bien à l'abri de l'humidité, l'idéal est d'en préparer plus et des les utiliser ultérieurement pour les décors de gâteaux, mousses au chocolat, etc...

Impossible de donner le poids exact des cristaux, le mieux est de goûter après avoir bien mélanger. C'est au goût de chacun.




Adresse Diabolique

Vous trouverez les cristaux d'huiles essentielles de menthe chez Florisens ou dans certains magasins bio.






Les tablettes en silicone m'ont été gracieusement offertes par Silkomart .



Je vous ai parlé du distributeur à chocolat dernièrement, le Déli Do. Il vient de chez Suner Gift. C'est vraiment l'appareil idéal pour faire soi même les chocolats.
On travaille proprement, il est facile à utiliser et facile à nettoyer.



Le thermomètre, outil indispensable au tempérage vient de chez Birambeau. Jusqu’alors je travaillais avec la thermosonde mais cette spatule me permet de ne rien perdre, elle tient bien dans les saladiers et se nettoie très facilement également.