29/11/2011

Croq'tillas. Croque Monsieur ou tortillas? les deux s'il vous plaît! Découverte de la gastromie mexicaine avec Casamex.

Mariage de deux continents : l'Amerique et l'Europe, le Croqu'tillas est le nom plutôt bien trouvé par Mr Applemini pour ce repas composé d'une garniture de croque-monsieur (jambon, gruyère, crème ou béchamel) enveloppé dans une galette à fajitas.

Cette recette simple mais marante me permet de vous présenter un nouveau  partenaire qui reste dans le thème de ma recette  : Casamex.




Comme vous  pourrez le constater visitant leur site, Casamex est une épicerie en ligne spécialisée dans les produits mexicains.
Je découvre avec vous cette gastronomie car mes connaissances se limitaient jusqu'à présent à ce que je vois dans les supermarchés, c'est à dire une gamme limitée à des sauces et  à des kits de préparations.

J'en profite pour remercier Casamex qui m'a offert tout ce que j'avais demandé.  Le choix, il a été difficile,ce site est une véritable caverne l'Ali Baba.
Du sucré, du salé, des boissons sans alcool, tout un choix de téquilas (à consommer avec modération bien entendu) , des épices, des sauces plus ou moins épicées etc...



D'ailleurs à  propos des sauces, je vous recommande d'aller consulter l'Échelle de Scoville. Je ne connaissais pas ce classement qui permet de ranger les piments par ordre de puissance et de piquant.

Bienvenue donc à Casamex qui m'ouvre de nouveaux horizons culinaires.


28/11/2011

Cookies au gruyère aux pétales de tomates séchées.

Voilà une recette rapide et efficace pour servir de petits grignotages à l'occasion de l'apéritif  : des cookies salés.
Bon, de cookies, ils n'ont que le nom, la texture ressemblerait presque à de la pâte à choux.
Ils sont un peu secs à mon goût, mais visiblement je cherche toujours les défauts car de l'avis général ils ont été appréciés.

Remplir son Chaudron :

120 g de farine - 50 g de gruyère râpé - 20 g flocons d'avoine et de céréales pour pain (mélange fait par mes soins) - 3 g de bicarbonate de soude - 5 g de levure alsacienne - 1 oeuf - 50 g de pétales de tomates séchées - 40 g de beurre salé mou - sel (pour moi du sel aromatisé)  - poivre - origan.

 
La Formule Magique : 


Préchauffer le four  à 200°.

Dans un saladier mélanger la farine, les flocons d'avoine, la levure, le sel, le poivre et l'origan.
Ajouter le beurre et l'oeuf.
Mélanger avec le bout des doigts comme pour une pâte sablée.
Ajoute ensuite les pétales de tomates séchées, mélanger à la cuillère.

Déposer de petits tas sur la plaque allant au four, garnie de papier sulfurisé.

Cuire 10 minutes.
Laisser refroidir sur une grille.

Secrets de Sorcière :


Pour cette recette j'ai utilisé le sel aromatisé au basilic et tomates séchées offert par Histoire de Goût.

25/11/2011

Pâte brisée. A la main, au robot, c'est comme vous voulez, mais par pitié, ne l'achetez pas!



C'est grâce à Isabelle, Zabe (une copin'aute et facebookienne )  pour les intimes que je me suis rendue compte hier que je n'avais jamais publié de recette de pâte brisée. Il y a pourtant pléthore de billets sur les tartes sucrées et salées dans ce blog.
Il faut dire que j'ai une préférence pour la pâte feuillletée; plus légère, plus croustillante et c'est celle que j'utilise en général même si certaines garnitures se marient mieux avec la pâte brisée.




La recette que j'utilise le plus souvent est celle de Bertrand Simon, vous pourrez la trouver ici en image. J'ai aussi testé la recette du livre offert avec le Kitchen'aid. Je la réalise lorsque j'ai moins le temps.

Sinon, j'aime beaucoup la préparer avec du saindoux, lorsque je pense à en acheter. Il apporte une texture un peu plus sablée que le beurre, une saveur plus authentique que vous pourrez sublimer avec des tartes sucrées, comme la tarte aux pommes alsacienne. Je publierai la recette prochainement, il faut que je remette la main dessus.

Bien entendu, quitte à s'y mettre, autant en faire un peu plus et congeler. Cela vous évitera d'acheter des fonds de pâtes bourrés de conservateurs, de margarines, et d'autres trucs que je ne connais pas vraiment.



LA RECETTE : (à la main).

De Bertrand Simon : pour une grande tarte (30cm).

250 g de farine - 125 g de beurre - une pincée de sel - un jaune d'oeuf (facultatif)* - un peu d'eau( si besoin).

Verser la farine sur le plan de travail, déposer le beurre coupé en  morceaux et le sel dessus. Avec le bout des doigts, écraser le beurre. Le répartir dans la farine grossièrement. Faire un puits au centre.
Delayer le jaune d'oeuf avec un peu d'eau et déposer dans ce puits.
Mélanger petit à petit.
 Former une boule. Si la pâte est assez humide, l'appareil tient bien, sinon rajouter un peu d'eau. Sinon vous risquez d'obtenir un simili de pâte sablée.
Une fois que la boule est formée, écraser la avec la paume de la main en poussant (fraiser en jargon de cuisinier). Cette opération se fait plusieurs fois,  elle permet au beurre de bien s'intégrer.
Former ensuite une boule qui doit être homogène et lisse.
La garder au froid sous film alimentaire si elle n'est pas destinée à être utilisée de suite.

A ce stade vous pouvez aussi la congeler si vous en avez préparé d'avance.

Je vous conseille d'aller voir en images le processus, vous pouvez également lire les commentaires, les questions des internautes,  et les réponses données par Bertrand.
Remplir son Chaudron :

200 g de farine- 1/2 cuillère à café de sel - 100 g de beurre froid -1 oeuf battu - 1 caf d'eau. (la recette initiale ajoute 1 caf de jus de citron que je ne mets pas, elle permet à la pâte de ne pas s'oxyder si elle n'est pas utilisée tout de suite) - 2 cuillères à soupe de sucre glace (si la pâte est destinée à des garnitures sucrées).

La Formule Magique : 

Mettre la farine, le sel (et éventuellement le sucre glace) dans le bol du robot.
Ajouter le beurre coupé en dés.
Mélanger avec le batteur plat (feuille) à la vitesse 2 jusqu'à ce que le mélanger ressemble à de la chapelure.
Ajouter alors l'oeuf et l'eau.
La pâte doit être homogène.
Débarrasser sur le plan de travail fariné, pétrir brièvement pour rassembler le tout et former une boule. La filmer et la laisse se détendre trente minutes au froid avant de l'utiliser.


Je vous rappelle ou vous informe pour ceux qui ne le sauraient pas que vous pouvez rejoindre la page du Chaudron Magique sur Facebook où vous pourrez commenter, questionner, déposer des photos, bref communiquer avec moi en "presque vrai".

24/11/2011

Galettes de brocolis et l'échelle du goût.



Je ne peux pas dire que le brocoli est mon légume préféré. Le chou fleur me plairait plus.
Ou alors je le cuisine en poêlée de légumes sans en mettre beaucoup.
De toutes façons mon fils déteste, ma fille supporte et Mr Applemini fait un effort.

Parmi les enfants que je garde peu l'apprécient.
Mais aujourd'hui je me suis un peu creusé la cervelle pour le servir autrement et même si ma modestie en prend un coup, je suis assez contente de mon idée.
Ce sont des galettes de purée de brocoli.
Bon, on ne va pas se mentir, le chou a toujours le goût du chou mais c'est plus  plaisant de le déguster ainsi.

Pour bien savoir comment sont appréciés les repas que je mijote, j'ai inventé l'échelle du goût. C'est simple, on note le plat de 1 à 10.
Pour référence, les gosses donnent 10 aux frites et pizzas!
La courgette ne remporte que 5 et mes galettes de brocoli 9 pour l'un et 8 pour le second. 
C'est quand même un beau score non pour un légume en général peu apprécié des enfants?

Remplir son Chaudron :

2 têtes de brocoli - 2 poignées de bouquets de chou fleur - 2 belles pommes de terre - 150 g de farine - 2 oeufs - 2 cuillères à café d'épices à potatoes - sel - poivre - huile pour friture.

La Formule Magique : 


Éplucher les légumes et les faire cuire vingt minutes à l'eau bouillante salée; on peut les faire aussi avec un cube de bouillon.
Les égoutter. Les passer au moulin à légumes.
Mélanger à cette purée les oeufs, la farine et ajouter les épices.
Saler généreusement, poivrer.
Dans une sauteuse faire chauffer l'huile de friture, à l'aide d'une cuillère à soupe déposer de petits tas dans l'huile chaude, les aplatir légèrement.
Laisser dorer de chaque côté.
Après cuisson les déposer sur du papier absorbant et les déguster bien chauds accompagnés d'une salade verte.

Secrets de Sorcière :

Ils se congèlent très bien et peuvent être dégustés ultérieurement après un  petit séjour au four pour les réchauffer pour les rendre à nouveau croustillants.

23/11/2011

Pâte à crêpes de Christophe Felder.



Parce que je n'avais plus d'extrait de vanille liquide j'ai choisi cette recette de Christophe Felder. 
Comme les mousses au chocolat, je maniacollectionne des pâtes à crêpes. Oui je sais, ce verbe n'existe pas mais depuis mon séjour à Bruxelles où j'ai dégusté les meilleures crêpes du monde au Drug Opera aucune recette ne trouve grâce à mes yeux.

Elles étaient parfaites, évoquaient l'enfance, un  gâteau vanillé. Un mélange de saveurs que je n'arrive pas à vraiment déterminer et ni à retrouver.


Remplir son Chaudron : 

250 g de farine - 160 g de sucre- 4 oeufs -80 cl de lait - 1 sachet de sucre vanillé - 2 cs cointreau -2 cs d'huile - 1 pincée de sel.

 La Formule Magique :

Verser la farine dans un saladier. Incorporez les œufs un à un tout en mélangeant à l’aide d’une cuillère en bois.
Ajouter alors le sucre et le sel. Verser petit à petit avec le lait  directement au centre de la pâte. Mélangez , il ne doit pas y avoir de grumeaux.*
Laisser reposer la pâte une heure au froid.

Après cette heure de repos, incorporer l'huile. Fouetter la pâte.

Les faire cuire une à une dans une poêle préalablement graissée avec un peu de beurre fondu.

* la pâte peut être mixée au robot plongeant si il reste des grumeaux.

Langue de Vipère :

Trop de sucre, beaucoup trop de sucre; très difficiles à cuire les crêpes collaient à la cuisson.

22/11/2011

C'est Noël avant Noël. Bienvenue à Jours Heureux qui vient de tomber dans le Chaudron Magique.

Le temps passe vite, dans un presque un mois nous fêterons Noël. Avant, il y aura eu la St Nicolas pour l'Est de la France. Et un peu partout l'esprit de ces fêtes commence à flotter.


Mais il y en a qui sont plus en avance que d'autres et lorsque cela me concerne  cela me plaît beaucoup.


La semaine dernière j'ai eu l'agréable surprise de recevoir un colis que je n'attendais pas du tout. C'est le site Jours Heureux qui m'a généreusement gâtée.





Jours Heureux, c'est une site de vente en ligne qui propose des spécialités gourmandes régionales  et traditionnelles aussi bien salées que sucrées. Vous savez que la France regorge de spécialités régionales plus différentes les unes que les autres.
Jours Heureux vous les fait découvrir en prenant soin de choisir des produits de qualité.


Bon, on l'ouvre ce colis?




Un petit bocal de foie gras, une boite de pâtes de fruits, un ballotin de chocolats à la cerise, un superbe pain d'épices aux noix  et aux  figues, une verrine de confit de figues et un bocal de de confiture de Noël.

Pour souhaiter la bienvenue au chaudron Magique et à ses lecteurs, Jours Heureux nous fait profiter d'une offre de bienvenue : 

Une remise de 10 euros dès 40 euros d'achats et la livraison gratuite de notre colis à domicile.
Pour profiter de cette offre, il suffit de préciser le code promo : 4918.








Langue de Vipère :


Gourmands comme nous sommes, nous n'avons pas résisté et avons déjà ouvert le ballotin de chocolats.
Ce sont des chocolats à la cerise.
Ils sont excellents. Le kirsch est bien présent, un véritable alcool, pas un sirop trop sucré sans saveur,  comme on peut parfois en  trouver  dans ce type de bouchée. Le chocolat noir est de bonne qualité, croquant, pas trop épais.

  Je vous retrouve prochainement pour les autres dégustations et des suggestions gourmandes pour vos repas de fin d'année.


19/11/2011

Les biscuits de chez Subway.



Autant vous le dire tout de suite, je n'ai jamais goûté les biscuits de chez Subway, et mes deux ados non plus. Et je suis assez étonnée car en principe ils sont incollables sur les  fast-foods.

C'est une découvrant la recette chez Lexibulle que j'ai eu envie de les préparer.
En ce moment nous sommes dans notre période "cookies" dans la famille. 
On se réparti bien les tâches, je fabrique et les trois autres membres les mangent.
J'en goûte aussi, je ne vais pas vous mentir, quand ils en laissent un peu.
J'ai à peine le temps de les prendre en photo.
C'est simple je n'achète pratiquement plus de biscuits. De temps en temps je me laisse tenter par un cake aux fruits (j'suis tranquille on ne me le dévore pas, il n'y a que moi qui aime) ou des napolitains.
 




Cette recette est très facile et rapide. On  peut rapidement les préparer pour le petit déjeuner ou le goûter. 



En revanche, je les trouve beaucoup trop sucrés, j'ai diminué sensiblement la dose de sucre et la prochaine fois je diminuerai encore.







Remplir son Chaudron : 




pour une trentaine de biscuits.
3 g de bicarbonate de soude - 2 cuillères à soupe de lait- 180  g de cassonade (200 g dans la recette initiale, 160 g la prochaine fois pour moi)  - 1 oeuf - 100 g de beurre - 300 g de farine - trois poignées de pépites de chocolat (200 g dans la recette) - 2 poignées de noisettes grillées et concassées (raisins secs dans la recette de départ) -

 La Formule Magique :

Préchauffer le four à  180°C. Préparer la plaque  à pâtisserie en la couvrant de papier sulfurisé ou en la beurrant.

Dissoudre le bicarbonate de soude dans le lait. Réserver.
Dans un saladier, mélanger l'oeuf, le beurre et la cassonade au fouet jusqu'à l'obtention d'une pommade.
Ajouter le bicarbonate.
Terminer par les noisettes et les pépites de chocolat.

Dresser de petits tas bien espacés à l'aide d'une cuillère à café sur la plaque à pâtisserie.
Enfourner pour 6 minutes (suivant le four); les biscuits doivent ressortir moelleux. Ils durcissent un peu en refroidissant.
Les laisser refroidir sur une grille.

Essayer d'en garder un ou deux pour vous, si vous avez des ados gourmands. 

13/11/2011

La pâtisserie serait-elle un luxe? Les chouquettes de Christophe Felder.




La question mérite d'être posée. 

J'achète très peu de pâtisseries pour la simple et bonne raison que j'aime les faire moi même et que depuis quelques années je suis assez satisfaite de mes progrès. 
Ceci dit, j'aime aussi me faire plaisir, et un bon petit gâteau dégusté à une terrasse un jour d'été, accompagné d'un bon livre fait partie de mes plaisirs favoris.

Mais depuis quelques années, les  prix rédhibitoires de la moindre religieuse, d'une petite tartelette à la framboise rendent ce petit plaisir....moins plaisant!
Je ne parle pas des pâtisseries réputées où l'on sait que la qualité mérite un sacrifice. Je ne parle pas des Ladurée, des Dalloyau ou des Lenôtre. Les matières premières ont un coût, la qualité aussi.


Il s'agit là des boulangeries de quartier qui affichent sans aucun scrupule les savarins à 3 euros 50, les éclairs à 2 euros 50 et la liste est longue;  je sais pertinemment que la moindre crème pâtissière, la moindre pâte à choux est élaborée à partir de produits presque finis. 

Alors, pour répondre à la question: oui la pâtisserie est un luxe. Mais quand on songe que ce n'est bien souvent que des oeufs, du lait, du beurre et de la farine....logiquement......et bien ça fait bondir.


Tiens, j'ai envie de chouquettes moi! 




 Remplir son Chaudron : 

15 cl de lait - 10 cl d'eau - 1 cuillère à café de sel *- 1 cuillère à café de sucre - 4 oeufs (+1) ** - 110 g de beurre - 140 g de farine - 200 g de sucre en grain - beurre pour plaque à pâtisserie (sauf utilisation de papier sulfurisé).

 La Formule Magique :
(tirée du livre de Christophe Felder, Mes 100 recettes de gâteaux).


Beurrer la plaque à pâtisserie ou disposer du papier sulfurisé sur celle-ci.
Préchauffer le four 180°.
Réunir dans une casserole le lait, l'eau, le sel, le sucre, le beurre coupé en petits morceaux.
Faire chauffer.
Aux premiers bouillons, retirer du feu, ajouter la farine en pluie en une seule fois et remuer énergiquement à l'aide d'une spatule en bois.

Remettre la casserole sur le feu et remuer vivement pendant deux minutes jusqu'à ce que la pâte soit  bien lisse et se décolle des parois de la casserole.

Retirer du feu et incorporer les oeufs un à un.
Casser le cinquième oeuf dans un bol, le battre à la fourchette.
 A partir de ce moment, bien observer la consistance de la pâte : elle doit être élastique et à peine plus molle qu'une purée. Si elle est un peu épaisse, ajouter un peu d'oeuf battu et mélanger le tout en surveillant la pâte. Selon l'aspect, continuer ou non à ajouter de l'oeuf battu.

A l'aide d'une poche à douille (ou d'une cuillère à café) dresser les choux en les espaçant de quelques centimètres.

A l'aide d'un pinceau badigeonner d'eau et saupoudrer de sucre en grains.

Enfourner pour 20 à 25 minutes. Ne pas ouvrir la porte du four pendant la cuisson.

Si vous ne disposez que d'un four ventilé, entr'ouvrir la porte trois minutes avant la fin de la cuisson pour laisse la vapeur s'échapper.

Laisser refroidir sur une grille.

 Secrets de Sorcière :

* j'ai mis une cuillère vraiment rase, la prochaine fois j'en mettrai encore un peu moins, j'ai trouvé la pâte un peu salée.
** disposant de gros oeufs je n'en n'ai utilisé que 4.

12/11/2011

Cookies au chocolat -noisette et graines de courges.

 
J'adore le cacao amer. 
L'hiver, se préparer un chocolat chaud un peu épais, pas trop sucré est d'un réel réconfort.
D'ailleurs comme je déteste l'hiver les chocolats chauds m'aident à traverser cette saison qui dure toujours trop longtemps à mon goût.
Depuis toujours je n'utilise que du cacao Van Houten jusqu'à aujourd'hui.
Grâce à Histoire de Goût j'ai eu l'occasion de goûter un cacao différent, celui à la noisette.



Bon, si j'avais eu le choix, j'aurais plutôt choisi caramel, d'ailleurs si Monsieur ou Madame Histoire de Goût lit se message....hein......ils  ont mon adresse.


A l'ouverture du paquet, c'est un pur plaisir. Le mélange des deux arômes nous enveloppe.


Pour un premier test j'ai choisi de l'utiliser dans ces  cookies qui en ce moment font un tabac dans ma cuisine. Ceux de Christophe Felder.
Pour éviter de mettre des noisettes, je me suis lancée dans la confection des graines de courges grillées maison.
Pff, que de temps de perdu!
Ah, sur le papier, c'est simple : récupérer les graines, bien les laver et les faire griller.
Une fois grillées, les décortiquer.
Oui, et c'est là que ça se complique! Ça prend un temps fou. Alors si vous avez une astuce pour le faire plus rapidement n'hésitez pas à me la donner, je suis plus que preneuse.
Je ne suis pas sûre de recommencer l'expérience; ou peut être en version salée pour l'apéritif, que chacun se débrouillera à décortiquer.


Remplir son Chaudron : 
pour 28 pièces environ :

225 g de beurre mou - 150 g pépite de chocolat - 100 g de graines de courges grillées  - 45 g de cacao aux noisettes - 7.5 g de levure chimique - 195 g de vergeoise - 7.5 g de fleur de sel - 260 g de farine - un peu d'extrait de vanille.


La Formule Magique : 

Préchauffer le four th 180°.
Fouetter en pommade le beurre, le sucre et la vanille.
Ajouter ensuite le cacao à la noisette, la levure, la farine et bien mélanger.
Terminer les graines, les pépites de chocolat.


Façonner des boules, les déposer une par une sur la plaque du four garnie de papier sulfurisé et les aplatir légèrement.


Les enfourner pour 12 minutes.


Laisser refroidir sur une grille.




07/11/2011

Pâte à pizza



Le Pétrin de Sandra Vital, on ne le présente plus. Voici une version de sa pâte à baguette parisienne transformée en pâte à pizza.

Je remercie encore une fois Christhummm qui m'a fait découvrir cette pâte qui donne des baguettes digne d'un boulanger, d'un bon boulanger.


Pour la pizza la recette de la pâte est exactement la même mis à part un petit ingrédient magique qui apporte un petit plus méditerranéen : les cristaux d'huiles essentielles  de chez Florisens.



Remplir son Chaudron :
Pour deux pizzas rectangulaires de la taille d'un lèche-frite.
 500 g de farine T65 - 340 g d'eau -   5.5 g   levure Bruggeman - 2 cuillères à café de sel.

La Formule Magique : 


Mélanger l'eau et la farine (robot ou Map programme pétrissage uniquement).Couvrir d'un torchon et laisser reposer 1h30.
1h30 plus tard, ajouter la levure, lorsque celle ci est bien incorporée ajouter le sel et pétrir 10 minutes. Terminer par trois pincées de cristaux d'huile essentielle  "mélange provençal"
La pâte doit être homogène. Elle est très collante car très humide, ne pas rajouter de farine, la mie ne serait plus aussi légère.
Humidifier un torchon, en couvrir la pâte et laisser 2h00 à température ambiante.
Préchauffer le four à 220°.

Deux heures plus tard, façonner la pâte à pizza, la laisser lever 45 minutes.
La garnir et enfourner à 220°.


 

 Merci à Florisens et à l'épicerie fine Par Faim de Terroir pour les cristaux d'huile essentielle.

02/11/2011

The Soup!


Je vous ai parlé il y a peu d'un nouveau produit  : The Soup mis au point par La Courtisane. 

J'ai enfin  pris le temps de le goûter.
Non pas que c'est long et compliqué d'ouvrir une petite bouteille. C'est justement le but de ce produit : le consommer facilement, l'emporter partout.

Je voulais juste le découvrir différemment, le présenter à des amis. J'ai donc  profité d'une petite soirée entre copains pour leur faire goûter à l'apéritif.

Servies dans de petites verrines, accompagnées de muffins aux potirons et de gressins, ces petites soupes froides ont étonné je dois le dire et même si les avis sont partagés quant au saveurs mes testeurs se sont régalés.

Nous en avons goûté deux : Asperges au Piment d'Espelette, et Petits Pois-Kiwi. 

Le verdict? deux avis bien distincts et tranchés : les garçons préfèrent celle aux aperges, les filles celle au petit pois.

La découverte du mariage Asperges-piment est surprenante, moi qui ne mange jamais  pimenté, je dois dire que j'ai été agréablement surprise. Le piment est juste dosé, il permet de rehausser la saveur des asperges sans pour autant la masquer.
J'ai juste moins apprécié la consistance un peu épaisse de la préparation.
Mes convives masculins, eux, moins critiques ont validé d'emblée.

Quant à la petite bouteille Petits pois-Kiwi, les filles ont adoré. Originale, surprenante et excellente.
C'est l'équilibre parfait entre l'acidité rafraîchissante du fruit et le velouté sucré du légume; pourtant je dois dire que je n'aurais vraiment pas parié sur l'association des deux. Il fallait oser!
Les garçons plus traditionnels ont aimé,  mais sans plus.

Et je crois deviner que la prochaine dégustation (ce sera Carottes-Orange, Concombre-Menthe et Tomates à l'Andalouse) verra les deux mêmes groupes se reformer de la même façon. D'une part, les garçons salés-épices et d'autre part, les filles sucrées-salées.

Le mini panier-vapeur a été gracieusement offert par Adiserve.

Le but de ces petites bouteilles au départ n'est pas d'êtres servies dans notre salon, elles apportent une nouveauté naturelle et saine dans cette récente façon de consommer : le snacking. Rapides, pratiques, elles permettent de manger équilibré. Elles sont, il faut le souligner, 100% végétales, sans  d'additifs, sans colorants, sans conservateurs.

On se retrouve bientôt pour la suite de la dégustation.

La Courtisane propose également, après la "collection été", la "collection hiver" que je ne connais pas encore.











01/11/2011

Pudding ( ou gâteau du chômeur)rhumé au sucre muscovado. Une recette plus qu'économique. C'est la crise ma pov'dame!

Si il y a bien quelque chose que je déteste gâcher c'est le pain; surtout celui que je fait moi même. Il est rare qu'il en reste mais parfois, cela arrive.


Bien sûr on peut le laisser durcir et en faire de la chapelure, on peut aussi le préparer en pain perdu. Mais je n'aime pas le pain perdu.


C'est en pensant à mon enfance que l'idée m'est venue pour utiliser du pain rassi.


Mon père (c'est de lui que je tiens ma gourmandise) a voulu un jour m'acheter un pudding dans une pâtisserie. La vue de cette énooorme chose dense et peu amène ne m'a pas plus fait envie que cela. Mais papa qui savait être convaincant à réussi à me faire changer d'avis.
Ce fut la première et dernière fois de ma vie que je goûtais du pudding : lourd, fade, serré, sec... bref, immangeable et je reste polie.

Le temps a passé, je n'ai pas oublié ce pudding, mais j'ai décidé de conjurer le sort et comme je l'avais fait avec le pain perdu, j'ai tenté ma recette.
Avec le pain perdu, cela n'avait pas fonctionné mais avec le pudding, oui, oh que oui! Et plutôt deux fois qu'une! 


Il me semble qu'il est encore meilleur le lendemain. Agréable en bouche, léger, savoureux, parfumé...


J'adore le laisser attendre dans la cuisine et en chiper de petits carrés au cours de la journée....je sais il ne faut pas grignoter entre les repas.


Accompagné d'un thé léger à l'heure du goûter il a fait le bonheur des enfants.


Bon, je crois que là, je vous l'ai bien vendu mon pudding.




Remplir son Chaudron : 


300 g de pain rassi - 130 g de sucre  Muscovado* + 20 g  - 3 oeufs - 1/2 litre de lait - 1 gousse de vanille  - 40 g de rhum - 20  g de beurre (+ un peu pour le moule éventuellement).


La Formule Magique :
Préchauffer le four à 220°.

Faire chauffer le lait, les 130 g de sucre et la gousse de vanille fendue en deux et grattée.

Lorsque le lait arrive à ébullition arrêter le feu et  laisser tiédir un petit quart d'heure de façon à laisser un peu de temps à la gousse de vanille pour infuser.
Pendant ce temps couper le pain en petits morceaux dans un saladier.
Battre à la fourchette les oeufs,  le rhum. 
Verser cet appareil sur le pain, bien remuer de façon à ce que le pain soit bien humide. Au besoin laisser absorber un petit quart d'heure.


Verser dans un moule en silicone ou un moule classique beurré ou garni de papier sulfurisé.

Parsemer des 20 g de beurre en petits morceaux.

Saupoudrer des 15 g de sucre Muscovado.*
Enfourner pour 50 minutes même 60 suivant le four. Si le pudding a tendance a trop caraméliser le couvrir d'une feuille de papier aluminium jusqu'à la fin de la cuisson.

Laisser refroidir avant de démouler; le servir à l'endroit de façon à ce que le dessus caramélisé donne bien envie à ceux qui le contemplent.

Je remercie Greenweez.com  pour la  vanille, et BienManger.com  pour le sucre Muscovado.




 Secrets de Sorcière : 

 * si vous n'avez pas ce type de sucre le sucre de canne convient bien aussi. Mais la saveur brute et presque réglissée est parfaite avec ce type de dessert. La vergeoise peut convenir également.