31/08/2011

Baguettes Parisiennes (méthode courte) et en cadeau, vidéo de Julia Child et Gaelle Forestier pour apprendre à façonner de jolies baguettes.

J'ai une tonne de recettes à vous faire découvrir mais celle-ci va passer avant les autres même si j'ai déjà publié de nombreuses recettes de pain; à chaque fois je le dis, "c'est la dernière", et à chaque fois, la suivante supplante la précédente.
Donc cette fois je ne dis rien, juste qu'elles sont excellentes, croustillantes, moelleuses, faciles.....

Cette recette je l'ai vu il y a longtemps dans le Pétrin (que l'on ne présente plus) et je l'avais déjà essayée, mais sans la même levure, et le résultat m'avait plutôt déçue.
Et puis dernièrement, Hummm qui connaît à présent mes travers m'a fait  redécouvrir  "en avant première", (avant qu'elle même  publie la recette,.... merci "La Blonde") cette recette.
Je me suis empressée de trouver la levure Bruggeman et, ai  plongé mes mains dans la farine.

Ce qui change de mon coup de cœur précédent c'est que cette baguette ressemble vraiment à celle que l'on trouvera chez le boulanger du coin. Elle a un goût moins prononcé de levure, un aspect moins artisanal. Je dirais qu'elle est moins "typée", plus classique.
Mon fils a cru que je l'avais acheté, ce pain....la classe!!!!

Remplir son Chaudron : 

500 g de farine T65 - 340 g d'eau -   5.5g   levure Bruggeman - 2 cuillères à café de sel.


La Formule Magique : 

Mélanger l'eau et la farine (robot ou Map programme pétrissage uniquement).Couvrir d'un torchon et laisser reposer 1h30.
1h30 plus tard, ajouter la levure, lorsque celle ci est bien incorporée ajouter le sel et pétrir 10 minutes. La pâte doit être homogène. Elle est très collante car très humide, ne pas rajouter de farine, la mie ne serait plus aussi légère.
Humidifier un torchon, en couvrir la pâte et laisser 2h00 à température ambiante.

Saupoudrer ensuite légèrement le plan de travail; y poser  la pâte.
Travailler les mains  farinées. Appuyer sur la pâte pour l'aplatir et ramener les bords au centre en pressant un peu.
Retourner le tout sur la farine afin qu'elle puisse être travaillée car elle est encore collante.
Couper en trois pâtons (280 g environ) et laisser en attend 20 minutes. (la pâte se détend avant d'être façonnée).

Façonner trois baguettes, le déposer dans un moule à baguettes*, couvrir du torchon humide à nouveau et laisser lever 45 minutes.
Pendant ce temps, préchauffer le four à 250°. Y déposer sur la sole un moule rempli d'eau.

Pratiquer les scarifications à l'aide d'une lame de rasoir bien coupante (la pâte étant très humide elle est plus difficile à couper).

Enfourner les baguettes**, baisser le four à 200 et à ce moment là vaporiser à nouveau les baguettes; ce n'est pas indispensable mais elles seront beaucoup plus dorées et même brillantes,  et cuire 25 minutes.

Secrets de Sorcières : 


*si vous n'avez pas de moule à baguettes vous pouvez le remplacer par une véritable gouttière en plastique que l'on trouve dans les magasins de bricolage, ou par un morceau de grillage à poule façonné en forme de moule à baguette. Un torchon fariné et plié fera aussi l'affaire, il faudra à ce moment là mettre les baguette à l'envers de façon à les retourner au moment de les enfourner.
** je vous recommande vivement cette vidéo, c'est plus simple  des explications longues à écrire et fastidieuses à lire :




Prochainement je testerai et comparerai la méthode longue (une nuit au frigidaire à la place des deux heures à température ambiante).

30/08/2011

Conserves de haricots verts à l'autocuiseur, seconde méthode (plus rapide).

C'est simple un jardin, c'est du boulot tout le temps!
Du boulot avant de planter, du boulot au moment des plantations, du boulot quand ça pousse, du boulot aux récoltes et encore du boulots lorsque fruits et légumes sont dans votre panier.

Et puis un jardin comme disent les anciens, "quand ça donne, ça donne". Je me souviens chez mes parents quand c'était la période des haricots verts, on en mangeait presque au petit déjeuner. A l'époque je saturais, maintenant cela ne me dérange plus j'adore même, c'est vous dire.

Ce que j'apprécie d'avantage,  c'est de faire de préparer des conserves pour l'hiver.
C'est un peu de boulot, et oui, encore une fois, mais cela en vaut vraiment la peine. Quel plaisir de déguster hors saison des légumes presque frais.


La première méthode permet de gagner du temps avant la stérilisation car on remplit directement les bocaux. La stérilisation en revanche est plus longue.
La seconde permet une stérilisation plus courte (15 minutes) car les légumes sont blanchis avant. dans les deux cas les légumes restent aussi verts, les bocaux sont aussi bien stérilisés ce n'est qu'une question d'organisation.
Perso, je préfère la seconde, je trouve que les haricots sont plus fermes.

La Formule Magique :


Équeuter et laver soigneusement les haricots.
Faire chauffer un grand faitout d'eau bouillante. Les plonger, lorsque l'ébullition revient compter trois minutes pour les blanchir.
Les égoutter et refroidir dans une passoire.
Remplir les bocaux (préalablement stérilisés ainsi que leurs caoutchoucs dans de l'eau bouillante). Ne pas les remplir à ras bord, laisser trois centimètres mais bien tasser quand même.
Couvrir les haricots d'eau froide.
Ajouter dans chaque bocal deux cuillères à soupe de sel fin.
Bien fermer.
Installer les bocaux remplis dans la cocotte minute dans un panier. Les stabiliser avec un torchon. Ajouter de l'eau, environ 2/3 de la cocotte.

Compter 15 minutes dès que la soupape se met en route.
Les 15 minutes écoulées, retirer la cocotte du feu, la déposer sans l'ouvrir et sans retirer la soupape dans l'évier et faire couler de l'eau froide pour arrêter la cuisson.
Enlever la soupape.
Ouvrir la cocotte et retirer les bocaux avec une manique, attention ils sont bouillants.

Secrets de Sorcière : 

Lorsque les bocaux sont froids, les sortir et vérifier si il sont bien stérilisés en essayant de les ouvrir; l'opération doit être impossible.
Si l'un d'eux est ouvert, consommer les légumes le jour même en les cuisinant selon vos recettes habituelles.

27/08/2011

Conserves de haricots verts à l'autocuiseur.

Bientôt la rentrée, l'été qu'on n'a pas vraiment eu est passé trop vite.
Chaque année c'est pareil, je surestime ma capacité à faire tout un tas de choses pendant les vacances.
Je ne parle même pas des balades envisagées, des piques niques annulés, des campings reportés......
En revanche je me suis accordé du bon temps : j'ai lu. Je crois que j'ai battu mon record de livres dévorés, j'en suis à 10 je crois depuis la fin du mois de juin.
Il faut dire que les programmes que l'on nous propose à la télévision durant la période estivale nous incitent à ne pas la regarder.
J'ai fait des conserves aussi.
Même si le jardin n'a pas tenu toutes ses promesses quelques bocaux de poires au sirop, de confitures poires-chocolat sont venus enrichir mes provisions hivernales.
Les haricots verts aussi m'ont donné un peu de travail.

Toujours adepte de la stérilisation à la cocotte minute plus rapide que dans le stérilisateur classique j'ai testé deux méthodes qui fonctionnent bien et qui me permettent d'économiser mon dos. Parce qu'un stérilisateur rempli au maximum, ça pèse un âne mort.

Aujourd'hui, la première méthode : sans blanchir les légumes avant la stérilisation. Elle permet de gagner du temps avant mais oblige à une stérilisation plus longue à partir du moment où la soupape se met en route.


LA MÉTHODE  :
Faire d'abord bouillir les bocaux qui accueilleront les haricots verts quelques minutes avant ainsi que leurs caoutchoucs. Les déposer à l'envers sur un torchon bien propre.
Préparer ensuite les haricots en les équeutant et les laver soigneusement.
Remplir chaque bocal de haricots. Ne pas les remplir jusqu'en haut, laisser trois centimètres avant le bord. (en principe une ligne est gravée sur le bocal). Mais bien les tasser.
Couvrir d'eau et ajouter deux cuillères à soupe de sel fin.
Fermer.
Les déposer dans le panier de la cocotte minute, les stabiliser avec des torchons pour éviter qu'ils s'entrechoquent pendant la stérilisation. Verser de l'eau, environ 2/3 de la cocotte minute.

Compter 40 minutes dés que la soupape commence à chuchoter.
Arrêter le feu, déposer la cocotte encore fermée dans l'évier et faire couler de l'eau froide dessus afin d'arrêter la cuisson.
Ôter la soupape, laisser refroidir.
Lorsque les bocaux sont froids, les retirer de la cocotte et vérifier si les bocaux sont fermés hermétiquement avant de les ranger.

21/08/2011

Steak de requin au Pastis et aromates frais.

C'est une recette que j'ai adaptée, elle vient du blog de Pistounette, Tout En Rouge. 

Elle a utilisé du merlu, j'ai choisi des steak de requin qui patientaient gentiment dans mon congélateur, attendant qu'une idée me traverser l'esprit pour les accommoder.

Et puis en revenant du jardin, mon panier de récolte sentait bon le sud : courgettes, tomates, poivrons et les aromates fraîchement coupés : sarriette, marjolaine, thym citronné, basilic,  et mon préféré, le romarin.

 
Alors je peux vous dire que récemment cela sentait bon le soleil dans ma cuisine meusienne; une fois n'est pas coutume. 








 On cuit tout d'abord le poisson. On récupère le jus de cuisson avec lequel on fera une sauce béchamel pour accompagner le riz servi avec ce plat.
Remplir son Chaudron :

pour 2 personnes.
120 g de riz - 2 steaks de requin - 2 cuillères à soupe d'huile d'olive - 2 cuillères à soupe de Pastis - - 1 petite courgette -  1 belle tomate - 1 branche de romarin - 1 branche de thym citronné - 1 branche de marjolaine - 1 branche de sarriette - sel - poivre.

La Formule Magique : 

Préchauffer le four 180°.

  Faire cuire le riz comme indiqué sur le paquet dans de l'eau bouillante salée.

Laver et détailler en petits cubes la tomate et la courgette.
Les déposer dans le fond d'une papillote  en silicone.
Sur les légumes poser les tranches de poisson sur lesquelles sont elles-mêmes posées les branches d'aromates. Arroser de l'huile d'olive et de deux cuillères à soupe de Pastis.
Fermer la papillote et laisse cuire trente minutes environ (cela varie en fonction de la taille du poisson).
A mi-cuisson arroser avec le jus.

Lorsque le poisson est cuit récupérer le jus de cuisson pour la béchamel. Laisser le poisson dans la papillote, four éteint.




  • Béchamel au pastis :
Remplir son Chaudron :



1/4 de litre de jus de cuisson du poisson - 1/4 de litre de bouillon de légume - 2 cuillères à soupe de pastis - 35 g de beurre -  35g de farine - sel - poivre.

  La Formule Magique :
 

Faire  un roux avec  le beurre et la farine en faisant fondre le beurre (il ne doit pas colorer), hors du feu ajouter la farine en une seule fois en mélangeant au fouet.
Remettre sur le feu et laisser chauffer un peu.
Ajouter le liquide en une seule fois et laisser épaissir sur feu doux.

Servir le poisson accompagné du riz et de la sauce.

Il restera probablement de la sauce béchamel, elle se congèle très bien et pourra accompagner ultérieurement de simples filets de poissons cuits au court-bouillon.


 Remettre sur le feu  et surveiller la cuisson de la farine.  Le roux est prêt, il a pris un peu de corps et il a blanchi.

Ensuite terminer la sauce en versant le lait en une fois sur ce roux  en dehors du feu. 
 Délayer au fouet et hors feu jusqu'à obtenir un mélange homogène.
Remettre sur le feu  et mélanger jusqu'à épaississement.

19/08/2011

Mojitos et résumé succint de mes vacances espagnoles.



J'ai presque honte! C'est la seule recette que j'ai ramené de mes vacances en Espagne! En plus la recette n'a rien d'un secret.  Mais bon, tant pis, cela me fera une bonne excuse pour y retourner.





Il faut dire que l'on a fait une cure de jambons, chorizos, fruits, jus de fruits (quand même un peu ) et de . .. mojitos! Ah, une cure de glaces aussi.





Un petit tour à Barcelone quand même, où j'ai eu du mal à quitter le marché. C'est l'endroit le plus coloré que je n'ai jamais visité. J'avais envie de tout acheter, de tout goûter. Les jus de fruits frais sont excellents, et contrairement à ce que je pensais, pas trop sucrés. Juste ce qu'il faut.







On craquerait volontiers pour les fruits confits, les épices, les piments.
J'ai été plus que raisonnable, quelques fruits frais et savoureux, très colorés aussi m'ont appelée depuis leur étal.



Les sculptures de Gaudi dans le parc sont magnifiques, j'ai adoré la maison qui me fait penser à la demeure de la vieille sorcière dans le conte Hansel et Gretel. Une maison que l'on dirait en pain d'épices arrosée de glaçage royal.


En revanche, la couleur des maisons de Gaudi dans Barcelone m'ont vraiment déçues, elles sont beaucoup plus tristounettes que je me l'imaginais. Il y a tout de même quelques similitudes avec l'École de Nancy et l'Art Nouveau que nous, Lorrains, nous connaissons bien.


 La Sagrada Familia n'a pas retenu toute mon attention, en travaux (encore et toujours), elle attire de nombreux touristes. La file d'attente et le prix pour la visiter nous ont retenus.


Une pâtisserie de Barcelone, une vitrine extraordinaire avec des décors en pâte à sucre. Boutique dont la décoration a été réalisée par Antoni Rossi Guell en 1902.




Alors, pour fêter la fin de ces vacances : MOJITOS POUR TOUT LE MONDE!!!!




Secrets de Sorcière :


Quelques petites astuces avant de vous donner la formule magique :  : je cueille la menthe à l'avance et la coupe grossièrement aux ciseaux et la congèle. Je brise une bonne quantité de glaçons à l'avance que je congèle également pour en avoir toujours à disposition. Ainsi les cocktails sont plus rapides à préparer et la menthe congelée est parfaite pour rafraîchir la boisson.
Les photos sont celles de mojtos servis en vacances dans des verres à whisky mais le mojito se sert paraît-il dans de grands verres (tumbler). Les avis divergent et je n'ai pas de verres à whisky!
On peut également réduire la quantité de citron vert frais et "tricher" en utilisant du Pulco Citron Vert.

Pour 1 verre (type tumbler), verre long.


 Remplir son Chaudron : 

7 cl de rhum cubain (Havana Club ou Bacardi) - 2 cuillères à café 1/2 de sucre de canne -  1/2 citron vert découpé (et son jus)  - 2 bonnes cuillères à soupe de menthe hachée grossièrement - eau gazeuse - glace concassée (trois grosses cuillères à soupe).




La Formule Magique : 

Mettre les verres dans lesquels vous servirez le cocktail au congélateur 20 minutes avant de préparer le mojito.


 Dans le verre mettre le sucre sorti du congélateur, mettre le sucre puis le demi citron vert découpé en morceaux. Écraser au pilon.
 Ajouter 1cuillère à soupe de menthe. Écraser  encore afin que les saveurs s'expriment. Mais plus délicatement afin de ne pas abimer les feuilles.

 Verser le rhum. Mélanger afin que le sucre ne reste pas dans le fond du verre.

Broyer la glace.

Verser l'eau gazeuse puis la glace et finir par le cuillère de menthe qui reste.


 Recette revisitée par mes soins, à consommer avec modération librement adaptée du site 1001 Cocktail.

18/08/2011

Tartelettes aux mirabelles, saveur pain d'épices.



Je ne sais pas si c'est le rafraîchissement climatique, j'insiste pas le réchauffement, parce que dans ma région l'été ressemblait à l'automne, et encore, on a de plus chaudes arrières saisons, donc, je disais....heu.....oui......bref,.....j'ai envie de pain d'épices.
Et là, c'est grave, parce que le  pain d'épices, chez moi, cela sent Noël.
Pour ne pas me plonger dans l'ambiance hivernale, on est tout de même qu'au mois d'août, j'ai marié (une fois n'est pas coutume) l'Alsace et la Lorraine pour de délicieuses petites tartelettes aux mirabelles et au pain d'épices.


Bon, le pain d'épices, en principe, je n'en n'achète jamais. Mais, comme mon ami Patrick du Mat de Cocagne  a eu la gentillesse de m'offrir il y a quelques mois de délicieux pain d'épices venus d'Alsace, je les ai e tous mangés , sauf un, que j'ai  conservé et  laissé sécher pour pouvoir faire un crumble digne de ce nom.


D'ailleurs si vous passez à Molsheim, entrez dans sa boutique lui faire un petit coucou, je suis sûre que vous ne repartirez pas les mains vides.

Remplir son Chaudron :

Pour 6 tartelettes :
 6 cercles de pâte sucrée - 300 g de mirabelles dénoyautées -  6 cuillères à café de pain d'épices séché et broyé - 25 g de beurre - 25 g de farine - 25 g de pain d'épices séché et broyé - 25 g de sucre Muscovado.

 La Formule Magique :

Préparer d'abord la pâte à crumble en mélangeant le beurre, la farine, le sucre Muscovado  et les 25 g de pain d'épices broyé. L'appareil doit avoir un aspect sableux. Laisser durcir au frigidaire 1 h.

Préchauffer le four à 200°.

Sur les moules à tartelettes disposer la pâte, puis une cuillère à café de pain d'épices séché et broyé. Ajouter les mirabelles.
Terminer en saupoudrant chaque tartelette de l'appareil à crumble.

Enfourner pour 25 minutes environ; les tartelettes doivent être bien dorées afin que le crumble soit bien croustillant.

Ces tartelettes aux saveurs et couleurs chaudes aiment être dégustées avec une boule de glace vanille sur laquelle on verse une grosse larme de miel liquide.





Un petit clin d'œil à l'épicerie BienManger qui a participé à l'élaboration de cette recette en m'offrant entre autres le sucre Muscovado.

Et encore merci à Patrick et au Mat de Cocagne  pour son colis gourmand que nous aurions pu échanger dans l'avion nous ramenant de Barcelone;)

14/08/2011

Pâte à tarte sucrée, recette Chef Simon.

La pâte à tarte que je préfère est la pâte feuilletée. Légère et croustillante elle se plaît aussi bien avec du salé que du sucré. Mais il est vrai qu'avec des fruits juteux, la pâte sablée est idéale; elle permet aux tartes de mieux se tenir si on ne les dévore pas rapidement.


Après la recette de Christophe Felder que j'ai trouvé très bonne mais difficile à étaler (la recette suivra bientôt), j'ai essayé celle de Bertrand Simon. Facile à faire et très bonne elle est parfaite  pour une tarte aux mirabelles.


La saison de ces  fruits est courte, et cette année je n'ai pas encore trouvé une bonne âme qui m'en donne assez pour faire des bocaux alors le peu que j'ai se transforme en tarte.


Je n'ai pas respecté à la lettre les consignes de Bertrand; j'ai adapté sa recette à ma feignantise latente en réalisant la pâte au Kitchen'Aid.

Remplir son Chaudron :

250 g de farine - 125 g de beurre - 70 g de sucre semoule  - 2 jaunes d'oeufs - 5 cl d'eau (ou de lait) - 1 pincée de sel.

 La Formule Magique : 


Mettre les jaunes et le sucre dans le bol du robot et utiliser le batteur feuille. Fouetter le mélange à la vitesse 2 pour obtenir un appareil blanc.
Ajouter le beurre en parcelle. Continuer à fouetter.

Ajouter ensuite l'eau puis  la farine petit à petit en baissant à la vitesse1.
Terminer par le sel.
On obtient une boule homogène et une pâte qui n'est pas friable.
Mettre sous film et laisser attendre une heure minimum au réfrigérateur.

Facile à étaler, sucrée juste ce qu'il faut, cette parte est idéale. Elle permet de manger une tarte encore ferme même le lendemain de sa cuisson.


 

11/08/2011

Muffins anglais so British.


 Contrairement aux muffins américains les muffins anglais sont une sorte de petits pains et non des gâteaux.
Garnis de confiture, de lemon curd de pâte à tartiner, ils accompagnent le brunch, le petit déjeuner mais aussi le goûter.
Cette recette vient du blog Le Pétrin que l'on ne présente plus.

A lire elle parait un peu longue, mais contrairement à ce que l'on peut imaginer, c'est particulièrement facile. La cuisson se fait à la poêle et le résultat en vaut la chandelle. 


Remplir son Chaudron : 


300g de farine T65 ou T55  (pour la pâtisserie, je préfère la T65° - 1 1/4 cc de levure sèche instantanée - 1,5 cc de sucre - 5g de sel - 15g de  beurre tempérée - 220 à  240ml de lait - un peu de semoule de maïs pour le décor.

La Formule Magique :

Dans un grand saladier, verser la farine et mélanger avec la levure sèche puis ajouter ensuite sucre et le sel .
Creuser un puits:y déposer le beurre ramolli  en morceaux et la moitié du lait. Avec une cuillère en bois  remuer pour bien mélanger versant  peu à peu le reste du lait selon besoin: la pâte doit prendre forme autour de la cuillère et être plutôt molle.

 Sur le plan de travail légèrement fariné  pétrir pour obtenir une pâte souple, lisse et élastique. L'opération prend environ une dizaine de minutes.
Huiler la pâte sur toutes ses faces et la déposer dans un saladier filmé.Couvrir avec du film alimentaire et un Laisser pousser environ 1h30: la pâte doit doubler de volume.
Garnir une plaque à pâtisserie avec du papier sulfurisé, huiler légèrement le papier et saupoudrer la surface avec de la semoule de maïs.
Préparer une plaque qui recevra les muffins façonnés en la garnissant d'une feuille de papier sulfurisé saupoudrée d'un peu de semoule de maïs.
Former ensuite les muffins sur le plan de travail humidifié.
Diviser la pâte  en 6 morceaux de même poids (environ 85g), les façonner en boules régulières et les déposer au fur et à mesure sur la plaque préparée en veillant à les espacer d'au moins 10 cm.
Huiler avec un pinceau légèrement  trempé dans de l'huile neutre comme le tournesol.
Couvrir d'un  un torchon et laisser reposer 1h à 1h30, les muffins doivent doubler de volume
Préchauffer le four à 180° et y mettre le lèche frite garni de papier sulfurisé  afin d'y conserver les muffins chauds si vous ne les servez pas au fur et à mesure de la cuisson.

La cuisson des muffins se fait à la poêle légèrement huilée.
Déposer chaque pièce, laisser cuire jusqu'à ce que le fond soit bien doré 5 minutes de chaque côté en prenant soin de les retourner délicatement avec une spatule. Ne pas les cuire trop rapidement, ils seraient mal cuits et étouffants.
Comme le conseil Sandra Vital, ils doivent cuire un maximum de temps, sans bien sûr être brûlés.
Au fur et à mesure laisser attendre les muffins cuits dans le four non pas pour les déguster chauds mais pour qu'ils finissent leur cuisson. La cuisson à la poêle rapide peut empêcher une cuisson homogène à l'intérieur.
Les laisser 5 minutes, puis les faire refroidir sur une grille.

 Secrets de Sorcière : 

 Les déguster tièdes ou froids. Le lendemain, si il en reste,  les passer au grill pain pour leur donner une nouvelle fraîcheur.
Pour parfaire la note so british de cette recette, je vous conseille particulièrement le lemon curd.de chez Regent's Park que je vous ai déjà vanté.


 Vous les accompagnerez bien évidemment d'un thé au lait ou pas, personnellement comme leur thé est très parfumé je le laisse infuser très peu de temps et l'accompagne d'une rondelle de citron.

D'ailleurs à ce propos, si vous avez vraiment la flemme de   faire vous même ces muffins Regent's Park en propose de très bons.
Vous pouvez aussi choisir des crumpets, ils sont excellents aussi.
Je les ai goûtés, après un petit passage dans le grill pain ils ressemblent vraiment à ceux que j'ai fabriqués, ou est ce les miens qui ressemblent à ceux de Regent's Park?

09/08/2011

Ma lutte contre le choléstérol continue : tomates et pommes de terre farcies "sans".

En attendant de jolies photos de mon séjour espagnol voici une recette qui sent bon le soleil qui hélas en Lorraine est complétement absent. 
C'est déprimant, surtout lorsque l'on revient d'un pays où il fait 25° le soir. 
Encore quelques jours comme celui d'hier et je prépare des soupes.




Il y a des recettes faciles à adapter pour les personnes ayant un excès de cholestérol. Celle-ci en est la preuve. Il suffit d'oublier la viande de porc, de bœuf  et de les remplacer par des viandes autorisées dans un tel régime : le poulet et le veau.


Donc, pour expliquer le titre "pommes de terre et tomates farcies sans".....sans porc.


Je cuisinais beaucoup le porc. Viande au prix abordable, elle se plait dans toutes sortes de cuissons. En plus, ma fille refuse de manger du veau. Comme le lapin, le canard, "c'est trop beau en vrai". Comme argument de poids, c'est un argument de  poids!


Évidemment  sous cette forme, elle pense moins à la beauté de l'animal, et surtout je me suis bien gardée de dire haut et fort de quoi était constituée la farce. Non, non je n'ai pas menti, je vous le jure, je l'ai chuchoté vite.

Remplir son Chaudron :
150 g de viande de veau hachée - 150 g de blanc de poulet haché - persil - ail - sel - poivre - romarin - 2 feuilles de laurier - huile d'olive - 8 pommes de terre moyennes - 4 tomates - 1/2 litre de bouillon de légume.

La Formule Magique : 

Mélanger les deux viandes avec l'ail, le persil, saler et  poivrer.
Éplucher les pommes de terre et les creuser à l'aide d'une cuillère parisienne.
Vider les tomates, conserver la pulpe.
Remplir les légumes avec la farce.
Les déposer dans un plat allant au four.
Saler, poivrer, saupoudrer de romarin.
Arroser du bouillon de légumes et d'un filet d'huile d'olive.
Ajouter les feuilles de laurier.

Enfourner pour 1 heure à 150°.
Une fois la cuisson terminée, augmenter le four à 200° pour colorer viandes et légumes.

05/08/2011

Quand vous dégusterez cette recette avec vos yeux, savez vous où je serai?...c'est quand même beau la technique. Une petite recette siphonée en attendant mon retour : emulsion de carambars.


 Et pendant que je visite, découvre, goûte l'Espagne, mon blog bosse sans moi....c'est magique non?








Je ne suis pas une siphonnée  du siphon.

J'ai investi dans cet ustensile sur un coup de tête, et mis à part une ou deux recettes et de la crème chantilly il reste bien souvent au chômage dans son placard.
De plus, depuis que qu'un Kitchen'aid est entré dans ma cuisine je ne fais ma chantilly qu'avec lui.


Ce qui me dérange dans les émulsions c'est leur texture. Bien entendu, les mordus du siphon me diront que c'est léger, aérien, et justement cette texture malgré sa légèreté, me donne un peu la nausée.


J'ai bien essayé quelques recettes surfant sur la tendance comme la mousse aux malabars, aux fraises Tagada mais je n'ai pas été emballée plus que cela.


Pour changer un peu de la chantilly accompagnant classiquement glaces ou gâteaux au chocolat j'ai ressorti le siphon pour une émulsion aux carambars.


Ce sera ma préférée jusqu'ici, jusqu'aux prochains essais.

Remplir son Chaudron : 

10 carambars - 25 cl de crème liquide - 50 g de sucre.

La Formule Magique :  

Faire chauffer la crème et y faire fondre les carambars.
Ajouter le sucre, bien mélanger.Laisser refroidir.
Passer au tamis et mettre dans le siphon avec une cartouche de gaz.
Mettre au froid jusqu'à dégustation.

Au moment de servir, bien secouer le siphon avant de servir l'émulsion.

On se retrouve donc la semaine prochaine avec de nouvelles recettes, de nouveaux partenaires, de nouveaux produits, de nouvelles illustrations, une nouvelle bannière. Je vous ramène quelque chose de Barcelone?