31/03/2008

Tarte au thon

Comme toutes ces sortes de plats, la tarte au thon peu se décliner en entrée, en plat principal pour un dîner léger, en miniature pour un apéritif.

Servie accompagnée d'une salade, elle sera parfaite pour un  repas rapide ou lors d'un brunch.

Elle est devenue un classique qui ne se dément pas. 

 Remplir Son Chaudron :
pour une tarte.

1 abaisse ° de pâte brisée (ou feuilletée) - 1 grosse boite de thon au naturel - un petit oignon - quelques cuillères de moutarde forte - deux tomates - un peu de crème fraîche - du fromage râpé - basilic- sel et poivre - quelques olives noires ou vertes (facultatif). 

 La Formule Magique :

 Garnir le moule à tarte de la pâte choisie. La piquer à la fourchette.
Déposer uniformément une légère couche de moutarde, disposer l'oignon détaillé en petits dés.
 Ajouter ensuite le thon bien égoutté et émietté. Disposer sur le thon les rondelles de tomates, puis le fromage et un peu de crème fraîche. Terminer par les olives pour donner un peu de couleur.  Terminer par le fromage râpé, le basilic. Saler et poivrer. Enfourner et sortir la tarte lorsque les bords de la pâte sont bien dorés ainsi que le fromage.


Secrets de Sorcière :

En hors saison, préférer des tomates pelées en conserve,  bien égouttées elles seront toujours meilleures que des tomates fraîches dures et sans saveur comme on les trouve en hiver.

Glossaire de la sorcellerie :

° abaisse : morceau de pâte étalé au rouleau prêt à être utilisé.

29/03/2008

Mousse de yaourt sur lit de fraises et coulis de framboises.



C'est en cherchant à faire un dessert rapidement que m'est venue l'idée de transformer de simples yaourts sucrés en mousse.

Bien entendu, la mousse peut s'accompagner de n'importe quelle autre gourmandise (compote, mousse chocolat, salade de fruits variés) suivant l'envie et la saison.




Les fraises m'ayant fait de l’œil lorsque j'ai fait mes courses, je me suis laissée tentée et je l'ai bien regretté. Pas sucrées, dures, je ne dois m'en prendre qu'à moi même, il faut acheter les fruits lorsque c'est la saison.

Donc, pour rattraper les fraises de mauvaises qualités, je les ai accompagnées d'un coulis de framboises de mon jardin.

Non, je n'ai pas été cueillir des framboises au mois de mars en Lorraine, j'ai tout simplement utilisé du coulis congelé que j'avais préparé cet été.



Pour résumer : les fraises dont détaillées en brunoise, disposées au fond du verre. On les recouvre légèrement du coulis, puis on dispose la mousse de yaourt.





On termine avec quelques morceaux de fraises, encore un peu de coulis.

La réalisation de ce dessert m'a exactement pris 20 minutes (équeutage compris).

La mousse est aérienne, pas grasse, digeste, un vrai succès. Recette validée par toute la famille.

En revanche, je voudrais préciser que pour la réalisation de cette recette, j'ai choisi de la gélatine utilisable à froid. Très pratique, cela évite de préparer un sirop qui sucre les préparations.

J'ai trouvé par hasard ce produit au supermarché. Il est donc accessible à tout le monde.







Remplir son Chaudron : 


2 yaourts nature sucrés - 15cl de crème fleurette (30%) - 1 blanc d'oeuf - 15g de sucre - 1 sachet de gélatine à froid (marque Dr Oetlker).

La Formule Magique :

Battre la crème fleurette en chantilly avec le sucre. Réserver au froid.

Fouetter les yaourts avec le sachet de gélatine pendant une minute, vitesse minimum.

Incorporer cette préparation à la chantilly.

Battre en neige le blanc et l'incorporer à l'appareil précédent.

Garnir les verres et réserver au froid deux heures minimum.

28/03/2008

Gâteau au yaourt au chocolat.




Qui ne connaît pas l'imbattable gâteau au yaourt?
Qui dans son enfance n'a pas eu ce célèbre goûter en rentrant de l'école?
Moi!!

Ma maman ne faisait jamais de gâteau au yaourt. J'ai connu le 4/4, bien riche, les beignets et les crêpes, le gâteau marbré mais ce gâteau là m'était complètement inconnu.









Je ne suis pas une amatrice de ce type de pâtisserie, cependant, il faut reconnaître que la rapidité et la simplicité avec lesquelles il se prépare permet d'offrir un goûter dont les enfants raffolent.
Il a aussi l'avantage de pouvoir être fait avec nos chères tête blondes.


Remplir son Chaudron :


1 yaourt nature - - 2 pots de yaourt de sucre - 2 pots de yaourt de farine - 1 pot de yaourt de cacao amer - 3/4 de pot de yaourt  d'huile - 3 oeufs - 1 paquet de levure alsacienne.

La Formule Magique :
Préchauffer four 200°.

Mélanger les jaunes d'oeufs, le sucre. Ajouter l'huile et le yaourt nature.

Mélanger ensemble la farine, le cacao et la levure, les incorporer à l'appareil précédent.

Battre les blancs en neige et les ajouter à la pâte.

Enfourner pour le temps qu'il faut, je n'ai jamais regardé!!! Comme d'habitude, le gâteau est cuit lorsqu'une pointe de couteau insérer dans la pâte ressort sèche.

Pour un gâteau nature, remplacer le pot de cacao par un pot de Maïzena.

Secrets de Sorcière :

Rien n'empêche de remplacer le yaourt nature par un yaourt aromatisé qui se marie bien avec le chocolat ( fraise,  framboise,  vanille etc...)

Pour retomber définitivement en enfance, couler un nappage chocolat lorsque le gâteau est refroidi et parsemer de Smarties. Pâques n'étant pas si éloignée, on peut aussi parsemer d'oeufs à la liqueur.

27/03/2008

Bretzel géant.


Je remercie Malou  (sans qui d'ailleurs je ne ferais pas de pain ) pour m'avoir fait découvrir cette recette, je l'ai juste adaptée pour les machines à pain.

Elle peut se faire bien entendu à la main, avec ou sans robot.

Remplir son  Chaudron :

25 g de levure fraîche de boulanger  ( ou la moitié de la dose  si c'est de la levure de boulanger  sèche ) - 250 ml de lait - 325 g de farine type  55 - une belle pincée de sel - 37  g de beurre  - 30  g de sucre - 1 jaune d'oeuf -  un peu de gros sel. 

 La Formule Magique :

 Pour deux bretzels géants :

Faire tiédir le lait et y diluer la levure.  Il ne doit pas être trop chaud,  il tuerait la levure.
Une fois la levure diluée mettre dans la cuve de la machine à pain.
Ajouter la farine.

Avec la map Bifinett, démarrer le programme 6 pour 60 minutes.
 Arrêter la map après l'heure écoulée et ajouter le beurre,  puis le sucre, et enfin le sel.
Pétrir avec le programme 7 et laisser pointer ° dans la cuve 30 minutes.

Préchauffer le four 210°.


Former les bretzels sur une plaque de cuisson saupoudrée de farine, badigeonner du jaune d'oeuf dilué dans un peu d'eau et saupoudrer de gros sel.






Enfourner pour une vingtaine de minutes.






Langue de Vipère :

Malgré qu'il soit très bon, ce bretzel a perdu un peu de sa forme initiale lors de la seconde levée.
La prochaine fois, je veillerai à les faire un peu plus fins, quitte à ce qu'ils soient un peu plus longs.
Une petit verre de vin blanc, ça vous dit? On peut aussi offrir un verre de biere pour l'accompagner.

Le Glossaire de la sorcellerie :

° pointer  : faire lever la pâte  (gonfler ) par l'action de la levure de boulanger. 

26/03/2008

Verres peints à la main.

Le lave-vaisselle c'est super pratique, sauf qu'à la longue et malgrè les poudres miracle que l'on essaye de nous faire acheter, les verres ternissent et sont inutilisables....sauf, si, armée d'un pinceau, de temps, et de peinture vitrail vous désirez leur donner une seconde chance. Donc, il faut : pinceau, peinture vitrail, tube de contour vitrail, imagination et patience.

Diamants au cacao de Pierre Hermé.


Je vous avais prévenu, cette année, je teste le Larousse du Chocolat de Pierre Hermé que l'on m'a offert à Noël.

Pour le thé, de petits Diamants au Cacao.


Remplir son Chaudron :
pour une trentaine de pièces  environ :

385g de farine - 25g de cacao amer en poudre - 1 pincée de sel 285g de beurre mou - 185g de sucre - 1 jaune - 1/4 de cuillère à café d'extrait de vanille - 1 pincée de cannelle en poudre.
La Formule Magique :

Sortir le beurre à l'avance pour le rendre mou.

Tamiser la farine avec le cacao, la cannelle et le sel.
Couper le beurre en morceaux et le mixer au robot pour le rendre crémeux. Ajouter lui le sucre et la vanille.
Incorporer la farine tamisée et mixer rapidement, le mélange doit être homogène.
Façonner deux boules de pâte et les garder filmée au froid.
Former ensuite deux rouleaux de 4cm de diamètre, filmer et laisser attendre deux heures au réfrigérateur . Préchauffer le four 180°. Préparer la tôle à pâtisserie en déposant une feuille de papier sulfurisé saupoudrée de sucre cristallisé.

Rendre le jaune d'oeuf liquide en le fouettant à la fourchette.

Détailler les boudins en rondelles de 1.5cm d'épaisseur. Déposer les rondelles sur le sulfurisé et badigeonner au pinceau trempé dans le jaune le dessus de chaque gâteau. Les saupoudrer de sucre cristallisé en appuyant légèrement pour faire adhérer le sucre. 

Laisser cuire 15 à 18 minutes en tournant les plaques de 80° à mi-cuisson pour une cuisson uniforme. 

Lorsqu'ils sont cuits, les sablés doivent être fermes au toucher. Laisser refroidir sur une grille à pâtisserie. 

25/03/2008

Cookies à la vergeoise et à la nougatine.





La vergeoise donne à ces biscuits un goût particulier un peu caramélisé. On en trouve dans tous les supermarchés.  Venue de Belgique elle entre dans de nombreuses spécialités belges,  notamment dans les célèbres Bastogne.
Elle existe sous différentes variétés et celle que je préfère est la brune.
Sa saveur caramel est plus prononcée que la saveur de la Vergeoise blonde.
 Ces cookies sont aux pépites de chocolat et à la nougatine.
Comme pour tous les cookies, on peut varier les plaisirs (noix, smarties, noisettes etc..).




Remplir son Chaudron :

100g de sucre en poudre - 125g de beurre mou - 100g de vergeoise - 1 sachet de sucre vanillé - 1 cuillère à soupe de levure alsacienne - 1/2 cuillère à soupe de sel - 1 oeuf - 260g de farine - 2 poignées de pépites de chocolat - 1 poignée de nougatine .

La Formule Magique :

Préchauffer le four 180°.

Mélanger à la cuillère en bois les sucres et le beurre. Lorsque le mélange est homogène ajouter l'oeuf. Mélanger à nouveau.

Ajouter ensuite petit à petit la farine tamisée, le levure et le sel.

Terminer par la nougatine et les pépites.

Former de petites boules et les aplatir en les déposant sur la tôle à pâtisserie Préalablement couverte de papier sulfurisé.

Enfourner pour 10 à 13 minutes.
Attendre qu'ils soient totalement refroidis avant de les enlever de la plaque.

Secrets de Sorcière :

Pour les conserver plusieurs jours les ranger dans une boîte en fer.


Nougat maison






La Parenthèse Enchantée :

L'origine du nougat remonte à l'Antiquité. En Orient, il est préparé avec des épices et du miel. Ensuite, en Grèce, les épices sont remplacés par des noix. Il est encore noir est se nomme "nôgalon".
C'est vers 1650 que le blanc d'oeuf est introduit dans la recette, et que plus tard, les noix sont remplacées par les amandes, implantées en méditerranée et venues d'Asie.







Quelle satisfaction de réussir le nougat soi-même!!
Il m'a fallut tout de même tester un bon nombre de recettes avant d'arriver à trouver celle qui me plaisait vraiment. Le nougat est tendre, pas trop sucré, parfumé.



C'est grâce à Christhummm qui m'a gentiment conseillé que je peux aujourd'hui vous faire partager ce délicieux nougat.

Remplir son Chaudron :


110g d'amandes grillées - 25g de blanc d'oeuf - 270g de sucre en poudre + 10g pour le blanc - 45g de glucose - 125g de miel - 35g de fruits confits - extrait de vanille.

La Formule Magique :

Commencer à faire chauffer le sucre et le glucose.
Dans une autre casserole, faire chauffer le miel.

Lorsque le miel commence à bien bouillir, monter les blancs avec 10g de sucre.

Lorsque le miel atteint 135°, le verser en filet sur le blanc tout en continuant à fouetter.

Lorsque le sirop atteint 150° le verser en filet sur le blanc et le miel tout en continuant à fouetter.

Ajouter ensuite amandes et fruits confits ainsi que l'extrait de vanille.

Débarrasser° sur une feuille de papier azyme et recouvrir d'une seconde feuille. Bien aplatir.

Laisser prendre dans un endroit frais mais pas humide. Ma buanderie fait très bien l'affaire.

Lorsqu'il a durci, le découper. Je remercie Mr Applemini qui a eu l'idée du cutter, je le faisais auparavant au couteau électrique, j'en ai épuisé un. Certes il n'était pas tout jeune, mais je l'ai tué quand même!!




Glossaire de la Sorcellerie :

° débarrasser : verser.

22/03/2008

Les chocolats. (chocolats fourrés).


La Parenthèse Enchantée :

Dans les pays de religion catholique, les cloches à leur retour de Rome déposent les chocolats de Pâques.

Dans les pays de religion protestante, c'est le lièvre de Pâques qui est chargé de distribuer les oeufs et autres gourmandises.
Chez Applemini, c'est Applemini qui fait les chocolats, les distribue et.....si il en reste les mange.
Nous avons bien un petit lapin à la maison, mais ce n'est pas lui qui distribuera les chocolats.
Soit il dort, soit il est amoureux....


...ou soit il est amoureux, soit il dort... et j'ai des preuves :


Donc, je ne compte que sur moi même, pfff, tout se perd!!



Les chocolats de Pâques se fabriquent de la la même manière que les chocolats de Noël, sauf que si on peut on change les moules.
Je dis si on peut, car ce n'est pas toujours évident d'avoir une collection énorme de moules à chocolat que l'on utilise, une seule fois par an.



Quelques règles de base :

Ne rien mélanger au chocolat (ni eau,huile etc..) peut être un peu de beurre de cacao, mais ce n'est pas vraiment indispensable.

Ne pas mettre les chocolats au froid, même pas pour accélérer le processus de prise. Un chocolat parfaitement tempéré prend rapidement.

Travailler avec des moules toujours bien propres (je les nettoie juste avec un papier absorbant sec et doux. Si le tempérage du chocolat est parfaitement fait, les moules ne collent pas.

Pour conserver les chocolats, les entreposer entre 12 et 18°.

Le principe :
Faire fondre le chocolat de couverture sans dépasser une certaine température, une fois cette température atteinte, la faire redescendre, puis la faire à nouveau remonter en la gardant constante pour travailler le chocolat. Ces températures varient en fonction du chocolat (noir, blanc ou lait).

Vous trouverez ici  le tableau des températures qui varient selon le type de chocolat utilisé. 
Je vous recommande également de  visiter Bertrand Simon qui explique très bien le processus.

Déposer une couche de chocolat dans le moule, la laisser prendre, déposer une seconde couche si on travaille au pinceau ou si on veut une coque plus épaisse. Après la prise, remplir de ce que l'on veut et fermer le chocolat avec une dernière couche de chocolat.



Sur le papier, c'est simple; sur le plan de travail c'est long. Mais je ne suis pas non plus équipée comme une pro.
Sinon, pour les intérieurs, j'ai choisi nutella-meringue; pulpe de framboise; praliné.


Il existe des moules à transfert. Une fois le chocolat décoré, le moule est réutilisable, mais sans les décors bien entendu.


 

Faire la cloche, c'est pas si simple...mais j'adore.


20/03/2008

Mousse en sabayon sur meringue Pierre Hermé (version individuelle).






Le principe est le même que pour le gâteau de taille normale sauf que l'on prépare de petits disques de meringues garnis de la mousse.


Cela permet de le servir en café gourmand,  accompagné d'autres réductions sucrées.

Plus présentable au moment de la dégustation, on ne le découpe pas.

On peut les dresser également en verrines.




Pour la déco, comme l'imagination le décide : copeaux de chocolat, feuilles de chocolat noir ou blanc, et lait...

12/03/2008

Millefeuille pour Julie...et bonne excuse pour vous parler de la pâte feuilletée caramélisée.





Aujourd'hui nous sommes le 12 mars et le 12 mars c'est l'anniversaire de Julie, ma nièce.



Elle a un âge que l'on peut encore dire, 24 ans et je profite de ce blog pour lui faire de gros gros bisous en cette journée particulière.

Julie est gourmande et je me demandais quel pouvait être son dessert préféré.

Elle m'a répondu que c'était la Forêt Noire et le Millefeuilles.

Voici donc une façon virtuelle de lui souhaiter un joyeux anniversaire : la recette du millefeuilles et surtout  de la pâte feuilletée caramélisée.

Elle apportera au gâteau et une délicatesse sans pareil. Le millefeuilles peut se préparer avec une pâte feuilletée classique bien sûr. Si vous optez pour une pâte achetée,  veillez à ce qu'elle soit pur beurre,  votre pâtisserie y gagnera.

Remplir son Chaudron :
Pour un gâteau de 10 - 12 parts

500 ml de  crème pâtissière au rhum - 500 g de pâte feuilletée - sucre semoule en quantité suffisante - sucre glace en quantité suffisante - fondant blanc en quantité suffisante - 300 g environ de chocolat noir

La Formule Magique :

Étendre la pâte en deux rectangles de 19 x 23 cm. Piquer la pâte et poser sur une feuille de papier sulfurisé légèrement humide et la mettre au froid 1 heure au minimum. La pâte ne se déformera pas à la cuisson.

Préchauffer le four sur 200°.

Après une heure d'attente, saupoudrer la pâte de sucre semoule uniformément. Enfourner et baisser le four à 180° et cuire 12 minutes. Pendant ce temps, préparer une autre plaque de cuisson avec un papier sulfurisé propre.
Au bout des douze minutes, sortir les plaques du four et le retourner sur le papier. Saupoudrer de sucre glace et remettre au four. Lorsque la pâte est dorée, et légèrement caramélisée, la cuisson est terminée. Il est important de surveiller cette opération pour ne pas brûler la pâte.



Lorsque les plaques sont refroidies, les égaliser si nécessaire. Sur cette photo, on peut voir que la pâte s'est légèrement déformée. En garnir une d'une couche de crème pâtissière, la couvrir de la seconde.

Faire chauffer 18 carrés de chocolat noir et le laisser attendre au bain-marie.

Préparer le fondant blanc en le faisant chauffer au bain- marie. Il ne doit pas dépasser les 30 °.
Lorsque le fondant est à température recouvrir la dernière plaque de pâte feuilletée uniformément à l'aide d'une spatule.

Avant que le fondant ne sèche, à l'aide d'un cornet on peut utiliser un sac congélation coupé à un angle ) rempli de chocolat, tracer des lignes. Cette opération doit se faire rapidement de façon à ce que le chocolat ne durcisse pas trop vite.

Avec la pointe d'un couteau, former les marbrures du mille-feuilles. Cette technique est très bien expliquée ici.

Et c'est là qu'Applemini n'assure pas un caramel, vous pourrez constatez sur la photo comment louper un décors de millefeuilles.








Je ne suis décidément pas du tout mais pas du tout copine avec le fondant!! Mon chocolat étant trop chaud, je me suis brûlée en faisant les lignes, mais pour achever la catastrophe, le fondant a séché trop vite.



Conclusion : des lignes épaisses et un marbrage très moche.

Cependant, malgré tout, je vous assure que gâteau était excellent.

Alors qu'un nombre incroyable de blogs montre ce qu'il faut faire, moi, voyez-vous je vous montre ce qu'il ne faut surtout pas faire!!!

Secrets de Sorcière :

Les quantités indiquées doivent bien vous paraître imprécises mais elles dépendent de la taille des plaques de pâte feuilletée.

Si vous n'avez pas de fondant blanc, vous pouvez le remplacer par un glaçage royal fait de blanc d'oeuf et de sucre glace fouettés à la fourchette.  Veillez à ce que le mélange soit assez épais.

11/03/2008

Mousse chocolat en sabayon sur meringue Pierre Hermé.



Voici un mix de deux gâteaux de Pierre Hermé que j'ai adapté.

Il s'agit de la meringue du Meringue d'Automne et d'une partie du Flocon d’Étoile. Tous les deux sont tirés du Larousse de Chocolat de Pierre Hermé. (merci Père Noël).

Ce gâteau est composé de deux disques de meringues et d'une mousse sabayon au chocolat.

Le décors est composé de cristaux de sucre (empruntés au Flocon d'étoiles) et de fines feuilles de chocolat (empruntés à moi-même).

Avant de commencer la recette, toute mes confuses pour la qualité plutôt moyenne des photos. Il faut dire que je n'avais pas l'appareil de ma Clarinou, celle-ci étant à Bercy avec Tokyo Hôtel. Mais c'est une autre histoire.


La Formule Magique : 

Trois jours avant, préparer les décors.

- Les cristaux de sucre : 220g de sucre cristallisé - 8 cl d'eau.


Porter à ébullition l'eau avec 200g de sucre en prenant soin de nettoyer les parois de la casserole avec un pinceau trempé dans l'eau. Débarrasser dans un grand plat à gratin. Saupoudrer avec les 20g de sucre restants et laisser sècher à température ambiante 72heures.
Lorsque c'est pris, casser des morceaux.


 - Les feuilles de chocolat : faire fondre le chocolat au bain-marie et etaler au pinceau sur une feuille de papier cristal. Lorsqu'il est pris, décoller et casser de la taille voulue.

On peut si l'on désire un chocolat brillant et craquant, proceder au tempérage du chocolat, mais cette opération est plus longue. Ici, vous en saurez plus sur le tempérage du chocolat.


La veille :
On peut préparer les fonds meringués le jour même, mais comme ils monopolisent le four assez longtemps, je préfère les préparer à l'avance.

Préchauffer four 120°.
Pour deux disques de 24 cm de diamètre :
4 gros blancs d'oeufs - 250g de sucre - 2 gousses de vanille (Pierre Hermé en suggère 1 mais je trouve que l'on ne la sent pas assez).
Fouetter les blancs en incorporant petit à petit la moitié du sucre.

Lorsqu'ils sont lisses et brillants, incorporer le reste du sucre à la spatule en soulevant le moins possible).

Dresser à la poche à douille deux cercles de 24 cm et enfourner 30 minutes four ouvert.

Baisser le four à 100° et laisser 1h30.

Lorsque les disques sont cuits les laisser dans le four éteint deux heures.

Mousse sabayon au chocolat :

20cl d'eau minérale - 70g de sucre - 1 oeuf - 2 jaunes - 150g de chocolat 70% - 40 cl de crème liquide (je n'ai n'ai mis que 40cl).

Cuire l'eau et le sucre à 125°


Fouetter l'oeuf et les jaunes ajoutant le sirop à 125°. Continuer à fouetter jusqu'à refroidissement, le mélange triple de volume.


Faire fondre le chocolat au bain-marie et le maintenir à 45° une fois fondu.

Battre la crème en chantilly.

Lui incorporer le chocolat descendu à 45°.

Ajouter ensuite le sabayon au fouet en soulevant.

Montage du gâteau :

Un disque de meringue - une couche de mousse chocolat - un disque de meringue -


Terminer par une couche de crème puis piquer les décors de chocolats divers et les cristaux de sucre.

Saupoudrer de cacao amer tamisé.




Secrets de Sorcière  

On peut préparer aussi ce dessert en gâteau individuel.

08/03/2008

Soufflé au chocolat de Pierre Hermé




Le principe du soufflé, c'est simple : faire cuire et préparer à la dernière minute le gâteau que l'on mange dès sa sortie du four.
Inutile de dire que lorsque l'on a des invités, le dessert est apprécié mais évidemment pas pratique du tout.

Profitant d'une journée entre filles au cours de laquelle, Éva, Clara, Lola et moi passons le repas et l'après-midi ensemble je vais tester la recette du fameux soufflé.

Tout d'abord, pas difficile à préparer, un peu plus long que prévu parce.....panne de gaz, oui, c'est toujours lorsque l'on fait à manger que la bouteille de gaz nous signifie qu'elle est vide!!! Évidemment, sinon, comment le savoir?

Bon, donc fonte du chocolat au bain-marie mais sur la plaque électrique, pas grave, juste un peu plus long. Oui, bah tant pis, après tout on a le temps.

Remplir son Chaudron :


20g de beurre mou - 90g de sucre - 180g de chocolat noir (Pierre Hermé indique du chocolat à 70% mais j'ai préfère un chocolat moins fort) - 10cl de lait entier - 30g de cacao amer (il ne m'en restait que 15g) - 5 oeufs - cacao en poudre pour saupoudrer (je l'ai remplacé par du sucre glace tamisé).

La Formule Magique :

Beurrer 5 ramequins individuels allant au four, puis les saupoudrer de 10g chacun de sucre en poudre sur le fond et les côtés. Les mettre au réfrigérateur.

Préchauffer four 200°.

Hacher le chocolat au couteau-scie et le faire fondre au bain-marie. Si vous avez un blender ou un robot puissant, c'est encore plus facile.

Porter le lait à ébullition; lorsqu'il bout, retirer du feu et lui ajouter le cacao en poudre en fouettant vivement.

Lorsque le chocolat noir est fondu, ajouter le mélange lait-cacao précédent.

Séparer les jaunes des blancs d'oeufs et incorporer les jaunes à l'appareil chocolaté en fouettant l'ensemble.

Monter les blancs en neige très ferme en incorporant le sucre restant peu à peu.

Lorsque les blancs sont montés, incorporer la préparation chocolatée. Cette opération se fait avec délicatesse de façon à ne pas casser les blancs.

Répartir la préparation dans les ramequins froids, lisser le dessus avec une spatule et laisser cuire 12 minutes (15 dans mon four).

Saupoudrer de cacao à la sortie du four, ou de sucre glace tamisés et servir aussitôt.










Secrets de Sorcière :

La recette de Pierre Hermé stipulait pour 4 ramequins, j'ai ai fait 5 et il me restait un peu de mousse que j'ai mise au froid plusieurs heures : j'ai obtenu une délicieuse mousse au chocolat.

Il faut vraiment prendre rapidement les photos, les soufflés retombent très vite, ce n'est pas une légende.

Hacher le chocolat avant de le faire fondre n'est pas obligatoire,  on peut le mettre en carrés au bain marie.

06/03/2008

Pan cakes

Les pan cakes est aux Américains ce que le croissant est aux Français pour le petit déjeuner.
Crêpes épaisses allégées de blanc en neige, elles se servent très souvent avec du sirop d'érable. Mais bien entendu l'accompagnement peut changer. Comme pour nos crêpes, la gourmandise fait souvent travailler notre imagination. La recette proposée est la recette du livre accompagnant l'appareil à crêpes Téfal.

Remplir son Chaudron :

  Pour une vingtaine de pièces environ : 300g de farine - 20g de levure de boulanger - 3 oeufs - 300ml de lait - 30g de sucre - 3 cuill à soupe de beurre fondu - 1 pincée de sel - beurre pour la cuisson.

 La Formule Magique :

 Faire fondre le beurre et le laisser refroidir.
 Diluer la levure dans 3 cuillères à soupe prélevées sur les 300ml.
 Dans un saladier, verser la farine, le sel, le sucre et le beurre fondu. Faire un puits et y mettre les oeufs ainsi que la levure délayée.
Mélanger la pâte au fouet en ajoutant peu à peu le lait. Lorsque le mélange est homogène couvrir d'un torchon et laisser reposer une heure minimum à température ambiante.

 Pour la cuisson, beurrer chaque plaque de l'appareil à crêpes, cuire comme pour des crêpes classiques.


 Secrets de Sorcière :

La cuisson peut se faire dans une poêle mais les pan cakes seront moins réguliers.

04/03/2008

Pain de campagne





La Parenthèse Enchantée :


Pour réaliser un véritable pain de campagne, il faut travailler sur poolish.
La poolish, c'est un mélange d'eau, de levure et de farine qui forme une sorte de levain qui attend entre 12 et 15 heure.
Après ces heures d'attente, on incorpore à nouveau de la farine et de l'eau pour ensuite façonner et cuire le pain.

Donnant un léger goût acidulé au pain, cette méthode a l'avantage de permettre une meilleure conservation.

Cependant, n'ayant pas le temps de travailler sur poolish aujourd'hui, voici une recette de pain que j'appellerai "campagne" parce qu'il contient un peu de farine de seigle.
Elle apporte à la préparation un goût rustique.
En mettant plus de farine de seigle, on obtient un pain plus lourd et qui devient un pain de seigle et non un pain de campagne.
Donc voici la version Applemini du pain de campagne, les puristes, les pointilleux ne m'en tiendront pas rigueur.


Remplir son Chaudron :
 300ml d'eau - 7g de sel - 1 cuill à soupe d'huile d'olive - 350g de farine type 55 - 100g de farine de seigle - 1 sachet de levure de boulanger sèche ou 20g de levure fraîche.
La Formule Magique : 

Dans la cuve de la Map mettre dans cet ordre :
Choisir le programme 6 c'est une machine Bifinett (pour les autres c'est le programme pâtes à pâtes).






Le programme dure 1h50.
Mettre le four à préchauffer sur 200° avec un moule à manqué rempli d'eau aux 3/4.
Lorsque la pâte est prête, former deux pâtons.

Les façonner à votre guise, boule ou baguette. Les poser sur la plaque de cuisson farinée et les laisser se détendre 5 minutes.

Faire les incisions à l'aide d'une lame de rasoir.
Badigeonner au pinceau d'eau (pas trop, l'eau coule sur la plaque et sur la farine et le pain adhère).





Enfourner dans le four pour vingt minutes.

Vingt minutes plus tard, enlever le moule d'eau et laisser terminer la cuisson 10 minutes.






Pour réaliser cette recette, la machine à pain n'est pas indispensable.
Il suffit de pétrir les ingrédients pendant 15 minutes, de ne surtout pas mélanger le sel à la levure.
On laisse pointer la pâte une heure, on dégaze, ensuite on relaisse pointer 50 minutes.
Et on reprend la recette à l'étape du façonnage.

01/03/2008

Pain Pita à la machine à pain.

J'aime beaucoup tenter des recettes que je ne connais pas.

Pour le pain, je suis tombée sur ceci en rendant visite à ma collègue Hummm. Ne sachant pas quoi cuisiner pour le soir, cette expérience allait devenir notre souper.

Je ne vais pas m'attarder sur les détails de la recette, tout est dit dans ce billet sur les pains cuits à la vapeur.
Cependant, malgré notre envie de découvrir des horizons lointains depuis notre table familiale, nous n'avons pas aimé du tout.

Les pains étaient pourtant réussis, je n'ai aucun doute la-dessus, je suis allée comparé ma réalisation avec les photos de Christine.
Mr Applemini aimant le risque, a pratiquement fini son assiette, n'en n'a pas redemandé, faut pas exagérer non plus.

Claju (c'est une contraction de mes deux ados, Clara et Julien, lorsque je parle des deux en même temps, comme ça je gagne du temps) ont préféré aller se faire cuire un oeuf dans le vrai sens du terme, je les ai suivi.


Sur ce, le lendemain soir, j'ai décidé de tenter le pain Pita. Deux soirées de suite de découvertes, je n'ai peur de rien!!!
Alors, là.......succès complet.

Garnis de viande hachée (il m'en restait de la veille) agrémentés d'une sauce tomate, ils ont fait l'unanimité.


J'ai même le droit d'en refaire. Les pains chinois à la vapeur de la veille, je n'ai pas

Remplir son Chaudron :

Pour 6 pièces :

500g de farine type 55- 8g de sel - 2 cuillères à soupe d'huile d'olive - 300 ml d'eau - 1 cuillère et demi à café de levure de boulanger sèche.

Dans la machine à pain mettre les ingrédients dans l'ordre suivant : eau, sel, huile, farine et levure.

Choisir le programme "pétrissage seul" soit 7 pour les appareils Bifinett.
Lorsque le pétrissage est terminé, laisser la pâte 1 heure dans la machine fermée.

Ensuite, rompre la pâte pour enlever les gaz, façonner des boules de 128g et les déposer sur une plaque de cuisson farinée.
Les couvrir et les laisser pointer° 45 minutes à 1 heure (selon la température de la pièce).

Préchauffer le four thermostat 200 ° et mettre une seconde plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé dans le four pour qu'elle soit bien chaude au moment de la cuisson du pain.

A l'aide d'un rouleau à pâtisserie, étaler chaque boule pour former une galette régulière de 5mm d'épaisseur.






Enfourner les galettes par 4 pour 12 minutes. La cuisson est terminée lorsque les galettes sont dorées.




Couper et garnir selon votre humeur.

Glossaire de la sorcellerie :

° pointer :  action de faire lever une pâte préparée avec de la levure de boulanger.